Archives mensuelles : août 2006

Cocorico, ils fonctionnent ….

François Loos , ministre délégué à l’Industrie et Christian Estrosi, ministre délégué à l’Aménagement du territoire ont présenté une communication en Conseil des Ministres du 30 août 2006, qui a été publiées et largement diffusée. Elle est relative au bilan des pôles de compétitivité. Ce premier « blog » a pour objectif de mettre en valeur les avantages.

La création des pôles correspond à une théorie de « clusters », qui conduit à des regroupements thématiques d’entreprises. « La politique des pôles de compétitivité vise à stimuler l’innovation et accroître la compétitivité des entreprises présentes en France pour leur permettre de créer de la richesse et des emplois ». Je suis parfaitement d’accord sur cette approche. D’ailleurs, j’ai commis dans le passé un certain nombre de papiers de recherche sur ce thème où je donne les bonnes conditions de fonctionnement.

Nos ministres annoncent qu’il s’agit « d’une politique industrielle et d’aménagement du territoire novatrice qui vise à s’appuyer sur la proximité et la solidarité territoriale pour rapprocher enseignement supérieur, recherche publique et entreprises. ». A l’exception du terme « novatrice », je suis parfaitement d’accord. De nombreux pays, avant nous, ont mis en place de tels clusters. Point positif, le financement sur le budget de l’Etat des projets de Recherche et Développement fait l’objet d’une procédure simplifiée.

En terme d’action, un pôle de compétitivité regroupe en moyenne 15 organismes de recherche et 77 entreprises, ce qui est petit face aux grands pôles technologiques. A Shenzen (Chine), il y a 3000 entreprises qui travaillent dans l’électronique.

Auberge de Saint Paul, version « tapas »

L’auberge Saint Paul a innové cette année. La carte était une version « tapas », très originale et vraiment succulente. Le malheur de ce genre d’approche culinaire, c’est que la description devient vite un poème à la Prévert. Commençons par l’entrée : un milk-shake de fromage frais, un brunoix de tomates au basilic, un mesclé de salade au parmesan. Pour le plat, il s’agissait de brochettes d’agneau ou de Calamars persillés avec un confit de tomates et une tarte pissaladière, je dois encore oublier des composants… Un sorbet à la menthe succulent était proposé en dessert. Puis un triplet composé de fruit rouge, d’une glace au fromage et d’un petit gâteau. Avec le café, une brochette composé d’un cannelé, d’un chamalow maison et d’un gâteau à la noix de coco. Le chardonnay blanc proposé dans le menu était d’excellente qualité. J’ai moins apprécié le « côte de Roussillon » rouge. La williammine qui a suivi était parfaite.

Auberge Saint Paul, Villefranche du Conflent, 66500, Tel : 04 68 96 30 95, site web : perso.wanadoo.fr/auberge.stpaul

66 après 51

Vous connaissiez le Pastis version 51. Il existe maintenant le Pastis 66. C’est une marque réservée, ne rigolez pas… Il est proposé par la cave Beille à Cabestany, du nom de son propriétaire Jean Philippe Beille. Un seul défaut, peu de différence avec ses concurrents, il est vrai que pour ce genre de produits, c’est difficile.

Pour plus d’information :

Cave Beille, 4 rue de la République, 66 Cabestany, Site web : www.tintoabso.com

Connaissez vous « Le Sixty Six »

Le Sixty Six est le journal local de la communauté anglaise du département « 66 ». Ce journal est écrit dans un mélange de français et d’anglais que l’on trouve même dans le titre. Il se définit comme « votre acces à la communaute etrangere – en anglais », le tout écrit sans accent, ou comme « english-language small ads, contacts, services & events ».

Contact :

« Le Sisty-six, mail : annonce@sixtysix.fr, tel : 0468 822 854

Grenats, pierre catalane

Les joyaux catalans vous proposent une gamme de grenats issus de leur production. Si vous vous rendez à Prades, vous pourrez visitez ses ateliers implantés depuis 1979. Le bijou est fabriqué sur place. Le montage catalan est très ancien, les grecs ont développé la technique. Contrairement aux autres montages, la pierre est plate au dessous contrairement aux autres tailles où la pierre a un culot. On met sous la pierre un chaton creux (petite cuvette) avant de sertir le grenat. Un grenat avec un éclat remarquable est ainsi créé. A l’origine, on posait au font de la cuvette un paillon qui était une feuille d’argent ou d’aluminium. Mais ces deux métaux sont peu endurants ou se noircissent. Depuis 2003, les « joyaux catalans » ont déposé un brevet pour la remplacer par de l’email. Le réflecteur est ainsi quasiment inaltérable.

Visitez ces ateliers…je vous le conseille…

Les joyaux catalans, Place de l’église, BP 49, 66500 Prades, France, Tel : 0468962103, site web www.joyaux-catalans.com

La Casa de la Nine

La Casa de la Nine est un restaurant dans l’enceinte fortifiée de Villefranche du Conflent. Ce restaurant a été démarré par des locaux, il a été repris par un couple d’origine anglaise. Les vins y sont sélectionnés avec goût. La cuisine se veut classique mais subit une forte influence catalane. Chaque plat est plein de saveur. Un intermédiaire parfait entre la très grande cuisine hors de prix et les « cantines locales ». N’hésitez pas de vous arrêter dans ce village pour y manger, vous ne pouvez pas le rater, le village n’a que deux rues.

Contact :

Rick et Heather Harley, Casa de la Nine, 31 rue St Jean, 66500 Villefranche de Conflent, email : info@lacasadelanine.com, site web : www.lacasadelanine.com, téléphone : 04 68 96 35 62.

La chope, un vieux bistrot rennais

La chope est un vieux restaurant du centre de Rennes. Cette brasserie annonce une « cuisine dans la grande tradition des brasseurs ». Cette maison a été fondée en 1936, le décor typique est orné de tableau de visiteurs célèbres et de quelques dessins humoristiques dont certains créés pour les 60 ans du lieu. Les plats sont adaptés à la saison. Cet été, j’ai pu goûté du melon au jambon, avec une glace à la tomate. Un carpaccio de bœuf cuit suivait. La farandole de dessert avait des goûts très différents, mais dont la qualité du gâteau au chocolat émerveillait. La carte des vins est assez large et on y prend souvent des magnums, « on boit en Bretagne ».

La Chope, 3 rue des Chalotais, 35000 Rennes, France, Tel 02 99 79 34 54

Trevillach ne répond plus

De nombreux villages catalans sont coupés du monde. Actuellement à Trevillach, la cabine publique a été démontée. Il parait que tout le monde dispose d’un téléphone mobile. Mais, le téléphone mobile ne passe pas. Voilà le progrès. Je vous propose aussi Clara, et… Il fait que dans cette ville, nous avons fait une fête en 2004, la cité locale pouvait enfin recevoir la télévision…

Espi

Vous aimez les glaces, je vous conseille Espi à Perpignan. C’est un des rares glaciers à fabriquer encore ses glaces. Venez y tester de vraies saveurs. Personnellement, je préfère prendre une « horchata ». En résumé, c’est de la « Chuchas » passée dans une machine à « Granitos ». Autrement dit, c’est comme un « milk shake » mais pas tout à fait pareil…

Ségolène, Sarko, Seignier même combat : roi des ventes de magazines people

Les maillots de bains font vendre, mais les stars de la politique sont en concurrence avec celle du showbiz. Quand je questionne mon entourage, personne ne lit ce genre de magazine. En fait, les lecteurs sont légions. Ce qui est certain, c’est que les maillots de bains font vendre des journaux à ceux qui souhaiteraient être dans cette situation.

« Voici » était jusqu’à présent le leader de cette presse people avec 525500 lecteurs payants certifiés (OJD). Le magazine d’Emap annonce un pic à 740 milles. Notez que le magazine de cette semaine consacre sa « une » au « sexe et à la politique »

Closer qui n’avait diffusé en moyenne que 418,3 milliers en 2005 a atteint avec une réduction de ses investissements publicitaires de 650 milles, ce résultat est atteint avec le numéro aux 50 stars. Remarquez que ce magazine promet des photos en exclusivité.

Public qui n’avait vendu que 379,5 milliers en 2005 a atteint la barre des 500 milliers cet été. Ce serait le numéro avec Mathilde Seignier qui aurait été le numéro à succès.

De quoi faire rêver…Surtout que les plages où circulent ces stars sont désertes… Il faudra me dire où elles sont.

Sites webs :

http://www.voici.fr; http://www.closermag.fr ; http://www.public.fr