Sélectionner une page

Paul Crutzen, prix Nobel a parlé de la chimie de l’atmosphère dans une conférence qui a eu lieu à l’UNESCO le 25 novembre 2006. Ce scientifique considère que l’on se situe dans une nouvelle ère géologique, l’ère de l’humanité, l’anthropocéne.

La couche d’ozone est l’un des exemples les plus connu. Nous utilisons un moyenne une vache par famille, elle produit du méthane qui s’attaque à la couche d’ozone. De plus, la population du bétail a été multiplie par quatre dans ce siècle.

L’urbanisation agit sur l’utilisation de l’eau. Il est de 800 m3 par habitants, mais 65% irrigation, 25% industrie, le reste pour les ménages. On considère que 11000 litres d’eau sont nécessaire pour faire un hamburger de base.

L’humanité est la cause de la présence de substance toxique dont les CFC (Chloro fluoro carbone). Ces dérivés ont des conséquences sur les radiations et en particulier des rayons UV.
En ce qui concerne l’azote utilisée dans l’agriculture, l’usage des produits azoté fixe dépasse la fixation naturelle. Les irruptions volcaniques créent des baisses de températures dues aux aérosols et la présence de souffre. Par ces quelques exemples, chacun peut comprendre la complexité de la chimie de la terre.