Solidarité numérique, gestion des territoires, mise en œuvre des infrastructures

Le Forum des acteurs de la solidarité numérique a eu lieu le 13 septembre 2006 à Lyon. Dans cette manifestation, des projets concernant les collectivités locales ont été présentés.

Pour améliorer la gouvernance, il devient nécessaire d’être au plus près des expertises des collectivités territoriales, soit dans l’installation de système, soit dans la mise en place de système énergétique, soit dans la mise en œuvre de SIG (Système d’Information Géographique).

Dans les pays en développement, les acteurs territoriaux sont face à une fracture cognitive. Il s’agit alors de mettre en place des synergies concrètes, de s’identifier aux territoires. Pour André Loechel, la cartographie de l’innovation correspond à la cartographie de l’identité. Il faut en outre disposer de lieux qui permettent l’initiative économique et le développement de l’entreprise. L’association des villes numériques européennes développe une plateforme de coopération internationale. Par son intermédiaire, il s’agit de revoir la stratégie des rapports internationaux, de faire en sorte que les décideurs puissent échanger leurs analyses, de disposer d’une meilleure connaissance des outils de financement.

Pour la diffusion de compétence en système d’informations géographiques, un projet a été réalisé avec la Tunisie (Université de Sfax) et le Maroc (Université Beni mellal). Il a été constitué d’échanges d’enseignants, et dans un apprentissage méthodologique et technique. A partir de cette première coopération, il s’agit de pousser des modes de coopérations des acteurs territoriaux. Un autre projet passant par l’enseignement consiste dans une formation au développement durable et au commerce équitable et la mise en oeuvre de projet associant TIC et développement durable. Il s’agit concrètement d’une formation de troisième cycle incluant des normes de responsabilité sociale de l’entreprise

L’adaptation à l’évolution des TIC et au développement économique a été réalisée par les « Amis de l’Afrique francophone ». Par exemple, un appui institutionnel au TIC a été réalisé par « France guinée coopération ». Elle a consisté dans l’équipement de chacun des 33 ministères. Ainsi 500 ordinateurs ont été installés.

Laisser un commentaire