Investissement nordique en Corée

Une rupture est parfaitement visible en 1999, les investissements avaient augmenté jusqu’a cette date avant de se réduire après.

Entre 1981 et 1997, la politique d’investissement était restrictive en Corée. Entre 1998 et 2005, le montant de l’investissement a atteint le milliards de $, après la libéralisation. En ce qui concerne la Suède, la Norvège et le Danemark, des relations commerciales importantes existent dés 1959. La Finlande est entrée en relation avec ce pays seulement en 1973 du fait de la guerre froide. L’investissement qui a explosé en 1999 provient pour l’essentiel des firmes suédoises.

L’investissement est le reflet des firmes performances, cela varie selon les pays. Pour la Suède, il s’agit d’équipement de transport et machine. Pour le Danemark, l’industrie agroalimentaire est dominante. Les secteurs que l’on retrouve pour la Finlande sont l’électronique (Nokia) , papier, produits chimiques. Pour la Norvège, le domaine est celui des transports et des équipements de transport. A titre d’exemple, Atlas Copco a investi 1,2 milliards de $ sur la Corée. En général, ces investissements sont plutôt des achats que des joint-ventures

Source :

Communication de Kristiina Korhonen, Helsinski School of Economics au XII th Euro Asia International Research Seminar, Université de Barcelone, Barcelone, 1 et 2 juin 2006

Laisser un commentaire