Sur l’investissement direct et étranger en Roumanie

Pour analyser l’investissement étranger en Roumanie, des théories peuvent être mobilisées. Ce sont par la exemple la théorie de l’imperfection des marchés, celle de l’avantage monopolistique, celle de l’internalisation de la production, celle de l’avantage comparatif (Porter) et enfin ce que l’on nomme en anglais une « Eclectic theory ».

Traditionnellement, les entreprises étrangères affichent des présences anciennes qui datent même de la période communiste. La qualité de la force de travail roumaine en serait à l’origine. Pour Liliana Donath et Victoria Seulean, il convient d’observer plutôt les déterminants de ces variations. Ce sont principalement : la croissance économique, la facilité d’accès au marché financier, la politique fiscale. La stabilité réglementaire est aussi une demande.

Source :

Communication de Liliana Donath et Victoria Seulean, Comparative Study Concerning Foreign Direct Investment, à la conférence internationale, Economy and Transformation Management, Timisoara, Roumanie, 5 et 6 mai 2006.

Laisser un commentaire