2005, année de l’espoir numérique, un gag ou une réalité?

La fracture numérique existe et je l’ai rencontrée, ou plutôt, je la rencontre tous les jours. La couverture des mobiles en France me pose quelques soucis. Les hauts débits sont souvent illusoires.

Devra-t-on attendre 2005 pour que l’Europe se soucie du fait qu’elle prend du retard ? Avec d’autres experts, je crie au retard, la fracture numérique n’est pas seulement économique, mais elle est liée au manque de formation et d’information. L’iniative e-europe 2005 et le sommet mondial de la société de l’information de l’UIT ou WSIS de 2003 et 2005 se penchent sur le problème mais ce n’est pas encore une solution.

A quand la prise de conscience réelle…

Article publié le 15 mai 2002 par Bruno Salgues pour la parution de la nouvelle série de la lettre de Bruno Salgues, lettre numéro 6. Bruno Salgues était président du conseil de surveillance de Comparatel à cette période.

Laisser un commentaire