Handicap, quelques réflexions…

Historiquement, le handicap est d’origine sportive et irlandaise. Il viendrait d’un jeu de hasard appelé « hand in cap ». Le handicap est toujours utilisé dans le sport. Il a pour concept l’égalité des chances. Pour cela, les meilleurs sont pénalisés. Il a été conçu pour donner de l’intérêt aux jeux de pari. Puis, il a tout simplement pour objectif de donner envie de participer au plus grand nombre d’individus.

La loi dite «d’orientation des personnes handicapées» de 1975 en faveur des personnes handicapées constitue la date de naissance du handicap en France. Le handicap s’est substitué aux anciennes notions d’infirmité et d’invalidité. Elle a été révisée par la loi n° 2005/102 du 11 février 2005, loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

La notion prend un statut international avec la publication par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en 1980, de la Classification Internationale des Handicaps (CIH) ou classification des conséquences des maladies. Elle a été remplacée par la Classification Internationale du Fonctionnement, du Handicap et de la Santé (CIF), qui est attribué à Wood.

La définition de P. Wood (Organisation Mondiale de la Santé) est la suivante : « Est handicapé un sujet dont l’intégrité physique ou mentale est passagèrement ou définitivement diminuée ». Selon cet auteur, trois composantes entrent en jeu dans le handicap, elles constituent une chaîne de causalité. Une maladie, un trouble induit une déficience, qui se transforme en une incapacité ; une impossibilité de faire, ce qui est le handicap.

Les handicapés ont souvent un avantage. Ils compensent le quotient intellectuel par du quotient émotionnel. Enfin, la plus grande difficulté est la formation. Elle est nécessaire pour les emplois.

Source :

Semaine Handicap organisée par les étudiants, le cercle conférence de l’INT (Evry).

Cliquez ici pour voir le programme de la semaine

Laisser un commentaire