Panne monstre sur Internet

La communauté des internautes s’est apperçu dimanche 26 mars matin vers 10h50, qu’une panne officiellement d’ordre électrique, a impacté le centre serveur de Redbus Interhouse. Ce centre est situé à Courbevoie en région parisienne. Environ 30% du web français est hors service. Certains détracteurs annoncent 50%.

Rebus héberge des centaines de milliers de sites. Ce lieu était présenté par la presse jusqu’alors comme l’un des plus sûres. Il a sombré au fil de la journée dans un KO technique se répercutant de ce fait sur tous les hébergeurs présents dans le centre avec une liste non complète : amen, azuria, ecritel ( site redbus), europeanservers, hiwit, ikoula, imingo, infomaniak, nfrance, nexxen, nuxit, online, ovanet, ovh ( site redbus ), oxyd, sivit, yellis, …… De plus, FreIx , le point d’échange internet de free a été impacté de manière forte, mettant hors service des clients de cet acteur.

Il semblerait que certaines machines aient redémarré à 11h54 avant de s’arrêter à nouveau à 14h 32, puis à 17h01

Panne en série malgré une publicité d’enfer…

Redbus se présente comme l’hébergeur confiance. Sur son site web est écrit encore le jour de la panne : « Redbus Interhouse réunit la connaissance du monde des affaires, des clients et des marchés, allié à l’excellence technique pour proposer un environnement idéal et un ensemble de solutions qui protègent et garantissent la continuité de services pour toutes vos infrastructures techniques ». Plus loin, on lit : « Quand il est question de sécurité, nous refusons tout compromis ».

Mais

Il y a 1 mois déjà, le 28 février, Redbus Interhouse a déjà été victime du même genre d’incident électrique durant une bonne partie de l’après midi.

Le journal du net affirmait il y a quelques jours. « Aux côtés d’une double alimentation EDF, l’implantation possède trois générateurs de secours prêts à prendre le relais en cas de coupure.
Le temps de démarrage de ces générateurs (de 40 secondes environ) est comblé par des onduleurs. ». Il expliquait aussi que la sécurité y était maximale et l’accès contrôlé par l’iris. Dans un autre article, ils parlent de quadruple redondance. « La connectivité est assurée par les différents opérateurs présents dans le centre, parmi lesquels Level 3, Global Crossing, MCI Worldcom et Telia. « Tous ces opérateurs ont ramené chez nous leur boucle locale » dévoile Jean-Christophe Le Lay. « Level 3, dont nous sommes l’un des deux e-POP en France, a même placé son Ethernet dans notre centre. De plus, nous avons une quadruple adduction, c’est à dire 4 routes de fibres différentes qui arrivent chez nous. » ….Quant à la redondance, elle ne touche pas que les liaisons à haut débit. « Nous avons aussi quatre sources diverses d’énergie et de climatisation », triomphe Jean-Christophe Le Lay.

Sur ce point de vue, zdnet, vnunet avaient été plus discrets sur les capacités de cet hébergeur. Félicitations à Silicon.fr et à l’AFP pour leur information rapide.

En revanche, si vous consultez les dépêches d’actualité sur le site de redbus, elles s’arrêtent en 2003. Signe précurseur ou absence d’actualité depuis cette date ? De toute façon, le communiqué du 2 mars 2006 émis par la société Redbus sur la panne précédente n’est pas une actualité. La société avait déjà eu ce type d’incident le 9 novembre 2004 et le 1 mars 2005 sur son site de Londres, mais cela aussi, ce n’est pas d’actualité. Notons que l’autre centre de Courbevoie a eu sa panne le 16 mars 2006.

Je crois que je vais rire…

Les clients sont dans le brouillard

Les clients ne disposent pas d’information. Les hébergeurs ne semblent pas avoir de systèmes d’alertes supplémentaires pour avertir leurs clients par téléphone, sms ou email en cas d’incident majeur sur l’infrastructure technique.. « Nous, nous sommes chez Infomaniak, qui ne nous a toujours pas fourni des explications (Infomaniak est Suisse). », dit l’un d’entre eux.

Certains ironisent, car ce dimanche est celui du changement d’heure. « Bug de l’an 2000 retardé ». D’autres expriment leur raz le bol, car cette panne fait suite à des incompétences des hébergeurs. «Et puis ce matin la cerise sur le gâteau, REDBUS à Courbevoie qui « tombe », des milliers de sites plantés, c’est scandaleux. Tous mes sites inaccessibles et ceux de mes clients ! Imaginez la pagaille, moi qui rêvais d’un long dimanche tranquille… ».

Des décisions diverses des hébergeurs

Certains hébergeurs n’ont volontairement pas redémarré leur machine car ils ne veulent pas prendre de risque. En effet, une panne de leur machine pourrait conduire à la perte de données irrécupérables. « Ikoula a pris la décision de ne pas rallumer ses équipements. Les
machines supportent très mal les coupures électriques brutales. Le risque de dommage est élevé. Un disque dur cassé peut signifier la perte de données et des heures pour que vous puissiez le remettre opérationnel à 100%. ».

En revanche, certains hébergeurs ont apparemment rétabli à plusieurs reprises leur service.

La société rebus interhouse se caractérise par des résultats financiers peut enviable avec un chiffre d’affaires de 16 millions de livres sterling et une perte nette de 8,1 millions de livres sterling sur l’année 2004. Pour certains hébergeurs, des économies auraient été effectuées par le loueur de surface, mais ceux qui l’affirment ne veulent pas être cités…. Ils ne voient pas bien comment déménager leurs équipements et ou. Selon, deux d’entre eux, 2% ou 10% des machines auraient été cassées par ces arrêts brutaux.

Les clients s’organisent

Secoué par les changements de pouvoir au sein d’AMEN, la communauté des utilisateurs de cet hébergeur a diffusé des informations. Il propose des mesures d’urgence au utilisateurs : « Il est recommandé de réaliser rapidement des sauvegardes de vos données web / base de données dès que votre hébergeur et/ou serveur reviendra en ligne afin de vous prémunir contre toute nouvelle panne vu les indications actuelles laissant à penser que Redbus semble instable le temps qu’une intervention technique majeure n’ait pas été entreprise. »

Les clients d’AMEN sont furieux. Je cite l’un deux : « Pour ce qui est de AMEN, depuis 6 jours nous avons de gros problèmes sur un serveur commun, indépendant du problème de ce matin. Plus moyen d’accéder à certaines pages, certains fichiers, sites plantés, plus de mises à jour sur les fichiers incriminés via FTP et aucune communication de leur part ! C’est une maintenance nous ont ils annoncés ! Ils nous prennent vraiment pour des C… Ils nous laissent dans le flou (6 jours sans site ça fait mal, très mal…) »

D’autres attendent

« J’attend avec impatience les explications de REDBUS (via nos chers prestataires) car on se demande ce qu’ils vont encore trouver comme excuse cette fois-ci… (Peut-être que la mémé du coin à allumer sa cafetière et qu’elle a fait disjoncter tout le réseau, mais que comble du malheur, les groupes de secours de REDBUS ont eu la scarlatine, etc…) ».

Pour ma part, je souhaiterais une évaluation publique de cette panne…
Ouf mes sites stratégiques ne sont pas hébergés chez redbus, bravo iFrance de ne pas avoir fait ce choix

18 réflexions au sujet de « Panne monstre sur Internet »

  1. Ping : Veille Technologique

  2. Ping : Nassim Ghandour

  3. Simon

    Il n’y a effectivement pas mort d’hommes, mais quand on paye un service et une qualité de service on est en droit de manifester son mécontement quand celà ne fonctionne pas.
    Dans mon cas j’héberge les sites et gère les messagerie de mes clients.. et c’est vers moi qu’ils expriment leur mécontement. Parceque cette fois ci c’était un dimanche donc pas trop d’impact mais le 28 février c’était un mercredi et ce en pleine après midi !

  4. miggi

    La plupart d’entre vous se plaignent et a raison ou a tort et moi aussi j’ai des dizaines de sites heberger un peu partout pour mes clients mais restons serieux j’essaye de l’expliquer a mes clients mais personnes ne veu rien comprendre est ce que 100 à 150 eur par an ! est ce un hebergement serieux ? :-) tout le monde veux tout pour des cacahouettes voila ce qu’il arrive apres , forcement que amen, ovh, etc sont chez redbus et autres car à ce prix la que voulez vous qu’ils offre comme service ? Ces prix sont parmis les plus cher chez ces hebergeurs et encore heureux que j’arrive a convaincre mes clients de prendre ce type d’abo au minimum mais bon c’est pas serieux tout ca. La chutes des prix toujours plus bas fait que si vous voulez faire de l’hebergement vous etes obliger d’etre dans ce type de centre sans quoi c’est non rentable. Mais le prix est t-il raisonables ? certains petits hebergeurs ferais mieux de prendre des lignes louer chez différents intervenant et augmenter quelques peux leur tarifs et la qualité serait au rendez vous et je ne parle meme pas ici de cette panne.

  5. doggy

    Moi j’ai a peu pres + de 1000 packs chez amen et je me barre de chez eux c’est des gros nuls..ils prennent les gens pour des cons..meme pas ils payent..faut les boycotter et qu’il ferme…la messe est finie..amen

  6. miggi

    bien sure lal moi aussi j’ai des sites chez ovh, ovh a une partie chez redbus d’ailleurs pour ton info mais pas tout mais ils ont ete toucher également. Moi j’ai des sites chez les deux et une partie chez amen a tenu bien que clair que amen a nettement plus de problemes que ovh. Ceci dit ovh n’est nullement a l’abri les autres data centers sont a la meme enseigne et meme si redbus a une mauvaise gestion les autres ne font pas mieux, tiens regarde une des réponsse à la presse du directeur de redbus je le cite  » il y a un autre problème qui risque de devenir très grave. Les datacenters français et anglais commencent à saturer. Les clients hébergés sont de plus en plus nombreux, ce qui implique plus de consommation électrique et donc plus de risques. Il faudra trouver de nouvelles solutions.

    Par ailleurs, les prix du marché sont restés bas, après l’éclatement de la bulle Internet. Cette agressivité commerciale est peut-être profitable aux clients mais elle bride les investissements nécessaires. Il faudra donc faire passer ce message: nos prix augmenteront pour assurer les investissements et donc la sécurité.  » extrait de silicon.fr

    Loin de moi l’idée de défendre redbus qui est déborder et l’un de ceux qui a le plus de problemes pour l’instant mais les autres data center ne sont nullement a l’abri crois moi. Faut rester realiste aux prix actuel il ne peu y avoir de helpdesk ou une gestion efficace c’est n’importe quoi la ou c’est grave c’est que c’est eux qui ont descendu les prix et qui ont tablé tous la dessus, c’est un énorme mensonge point barre. Il y en aura d’autre vous verrez chez redbus ou ailleurs … c’est le grand n’importe quoi actuellement. @+

  7. Patrick

    Cher Chat Botté, la critique est aisée, mais l’art est difficile.
    Il est certain que la promotion que faisait Redbus sur le 100% garanti était osée et se révèle être un peu optimiste…
    Mais on est dans le monde réel, avec des équipements réels…
    Et ce type de panne improbable peut arriver partout.

  8. Patrick

    Là, c’est juste une panne électrique qui a duré 5 heures. Ce n’est pas si effrayant. Je n’aurais pas dit la même chose si les générateurs s’étaient révélé défectueux au bout de 8 heures, si la cuve de fuel avait été vide, etc.

    Attendons le rapport officiel avant d’hurler !

  9. admin Auteur de l’article

    compte tenu de la manière dont ces gens traitaient les détracteurs…. le chat botté se sent à l’aise….. surtout du fait de la « quadruple sécurité » annoncée…

    enfin, ce type de panne est arrivé dans les autres centres de redbus sans que des évolutions soient faites en France

  10. miggi

    comme j’ai dit plus haut cela arrivera encore et pas nécéssairement chez redbus, et voila maintenant c’est fini et tous le monde réagit de la meme facon, c’est à dire un peu comme le commentaire du chat « la leçon est retenue ». Ok et donc ? rien ne va changer malheureusement 2 à 4 personnes surveillent des milliers de serveurs derriere leur ecrans qui clignote, des milliers de serveurs que les hebergeurs bourrent de plus en plus histoire d’offrir des prix incroyable. On est passé de 200 sites sur un serveur a 500 ou 600 par serveur ! C’est tellement simple on met 2 disque 120gb en raid 5gb en ram et un pentium4 bien ventiler, une application style plesk ou autre pour gerer tout ca pour le help desk on signe un contrat avec un tele centre et l’on met un numero payant à la minute et c’est parti! On rempli un serveur et ainsi de suite … en fin de compte on se retrouve avec des boites qui gerent 10.000 sites web avec du vent des bureau sur paris et 15 à 30 personne grand max et je suis gentil la. Et voila le grand n’importe quoi continue. Les clients sautent de l’un à l’autre car ils sont tous a la meme enseigne et travaillent tous de la meme facon mais bien entendu par période l’un ou l’autre est moins saturé et donc les clients vont vous dire qu’il est bien meilleure exemple ovh par rapport à amen pour l’instant et oui clair je vous confirme que en ce moment ovh gere mieux que amen mais vraiment faut arretter la. Je vous dit tout ca car je suis en plein dedans je travaille ou j’ai travailler pour toutes ces boites et en dehors du probleme survenu a redbus mais qui est le meme mais a leur niveau ils travaillent tous sur un fil à la limite du point de rupture. Ha oui j’oubliais le plus important ! la facade, la on met le paquet cad le portail d’acceuil de l’hebergeur celui la est bien séparer avec une bande passante réserver load balancing etc la totale le ping doit repondre tout de suite aussi c’est important. Et d’ailleurs la preuve redbus peu exploser tout les sites sont down mais le portail il est la et marche nickel !

  11. Fabian Lucchi

    Bonjour,

    Suite à votre article sur la panne du centre Redbus, je tiens à signaler que nous, Infomaniak Network SA, n’y sommes pas hébergés contrairement à ce que vous dites quand vous donnez la liste partielle des hébergeurs concernés.

    Merci donc d’y rectifier dès que possible.

    Infomaniak Network SA
    Fabian Lucchi
    CEO

Laisser un commentaire