Le système d’information de l’Hôpital de Liège

L’hôpital de Liège en Belgique est souvent montré comme exemple pour sa réflexion sur les systèmes d’information.

 

L’hôpital universitaire est réparti entre 6 sites, mais seulement 3 sites d’hospitalisation. Il comprend 925 lits.

 

Depuis 2004, l’hôpital est dans un contexte électronique généralisé avec un système informatique centralisé pour la gestion. Le constat vite effectué est le manque d’informatisation pour les applications cliniques et sur les flux. Par exemple, les rendez-vous des patients étaient pris à la main et sur du papier. À ceci s’ajoutait une informatisation de certain départements médicaux qui était fragmentée et peu connectée. De ce fait, l’information ne circulait pas transversalement.

 

Une réorganisation du système d’information a été proposée et a fait l’objet d’un plan stratégique approuvé par le Conseil des directeurs. L’implémentation a été décomposée en 21 projets institutionnels issus de groupes de travail multidisciplinaires. Chacun d’eux est articulé autour d’un vingt-deuxième projet plus ambitieux relatif au dossier médical électronique. Les projets concernent quatre axes stratégiques : soins du patient, performance des activités cliniques, efficacité de l’organisation (procédures, compétences, motivation), aspects financiers et comptables. L’information est alors mise au centre de ces quatre axes.

 

Cette réorganisation a été rendue possible par la création d’un véritable management des systèmes d’information. Pour cela, un audit a été réalisé dans le but d’analyser les forces et les faiblesses de l’existant, pour mettre au point un plan d’action et pour faire évoluer les structures. Le plan stratégique des technologies d’information a conduit à se consacrer à des projets horizontaux, à mettre en place du management de projet et analyser les solutions davantage en termes de besoins qu’en termes d’outils et de solutions. L’idée est de collecter, stocker et manager l’information de façon à améliorer les soins des patients, de mesurer les performances individuelles et institutionnelle des soins, mettre en place des processus de support et de management des systèmes d’information. Celui-ci a été décomposé en quatre actions opérationnelles : projets et informations, infrastructure, applications et information médico-économique.

 

Le système d’information se caractérise par une architecture construite pour intégrer l’information administrative et l’information médicale. Cette architecture a été mise en place pour conserver au mieux l’existant. Elle se voulait centrée sur le patient, mais surtout, il s’agissait de pouvoir obtenir les informations sur le patient de n’ importe où dans l’hôpital. Cette architecture a été conçue avec les usagers finaux selon trois critères :

 

-          tenir compte des besoins futurs,

-          mettre en place les outils les plus adéquats,

-          utiliser les solutions le plus proche de l’environnement technique hospitalier.

 

La structure du management du système d’information approuve une stratégie et une politique de technologie de l’information formalisées dans des plans stratégiques, elle assiste à la mise en place des plannings de développement et fixe les priorités en fonction de besoins et des ressources.

 

Source :  ehealth week, Dublin, 13 au 15 mai 2013, exposé de Philippe Kolh, CIO, Hôpital de Liège, Belgique

Laisser un commentaire