Petites arnaques de l’été (3)

Une histoire d’Huîtres n’est pas une histoire à dormir debout, mais presque… Il s’agit de la valse des prix d’une même huître, ou plutôt d’une demi-douzaine.

 

Premier constat au point de départ. Sur l’étang de Leucate, dans la zone conchyliculture locale. Si vous ne savez pas de quoi il s’agit, allez voir mon blog sur ce sujet. Bon ! Revenons à nos huîtres : j’ai acheté six huîtres pour deux euros. Les pays mas locaux proposent des grosses huîtres entre 3 et 4 euros.

 

Même jour, à Perpignan cette fois, les mêmes huîtres sont au prix de 6 euros dans un restaurant du centre de Perpignan. L’huître a parcouru un peu moins de 40km.

 

Le lendemain : à Port Vendre, je me rends au mareyeur et à la criée locale. D’abord, l’absence de poissons locaux me procure un sentiment très négatif. Un rayon de produit chinois de la mer ne contient que des produits fabriqués à Toulouse : je rêve et mon sentiment d’incompréhension augmente ! Un stand permet de déguster quelques huîtres locales et un peu d’anchoïade. Vous ne devinerez pas le prix : 8 euros les six. Cela fait cher pour 78km et un peu moins d’une heure de transport (dixit viamichelin).

 

Quelques jours plus tard, Cap d’Agde, dans la zone commerçante du port, les même huîtres sont offertes avec un verre de vin blanc pour 5 euros…remarquez que selon le même site, la distance est de 89 km.

 

Constat : le prix de l’huître n’a rien à voir avec la distance parcourue….

 

Pour vérifier et faire l’étude sur un autre bassin, comme celui de Thau ou d’Archachon, le site de viamichelin : http://www.viamichelin.fr

 

Laisser un commentaire