Petites arnaques de l’été (2)

Dans un premier temps, il s’agit du code des pratiques loyales pour les glaces alimentaires de juin 2000 qui modifie le décret de mars 1949 et une circulaire du 22 juillet 1970. Le code des pratiques loyales définit une glace aux fruits à « nom de fruits » : elle doit contenir au minimum 15 % de fruits usuels (fraise…), 10% d’agrumes, d’autres fruits acides, de fruits exotiques ou spéciaux, 5% de fruits à coque. Ce même code précise également qu’un sorbet contient au minimum 25 % de fruits usuels (fraise…), 15% d’agrumes, d’autres fruits acides, de fruits exotiques ou spéciaux, 5% de fruits à coque. Il faut noter que les quantités exprimées en % correspondent aux quantités mises en oeuvre pour 100 g de glace. Le décret de mars 1949 et la circulaire du 22 juillet 1970, définissaient les glaces et sorbets. Un sorbet aux fruits devait contenir au minimum 35% de fruits usuels par rapport au produit fini. Pour les fruits acides, ce pourcentage pouvait être abaissé (15% pour le citron). Le décret précisait que les glaces aux fruits usuels (fraises, abricots, framboises, …) devaient contenir au minimum 20 g de fruits pour 100 g de produit fini.

 

Un produit artisanal doit être fabriqué par un artisan, tel que le définit le Répertoire des Métiers. Le Décret n°98-247 du 2 avril 1998, relatif à la qualification artisanale, et au Répertoire des Métiers, définit la qualité d’artisan. Un artisan est in titre reconnu de droit aux personnes qui justifient soit d’un CAP ou d’un BEP, soit d’un titre homologué d’un niveau au moins équivalent dans le métier exercé ou un métier analogue, soit d’une immatriculation dans le métier d’une durée de 6 ans minimum.

 

Une glace artisanale réponds à des critères professionnels. Elle doit être confectionnée avec d’excellentes matières premières, comme la purée de fruits frais de saison, tout juste mixés. Pour se différencier des fabrications industrielles, il lui faut profiter de saveurs prononcées. C’est pour cette raison que de nombreux artisans ne vous vendent pas de la glace artisanale.

 

Une glace est « maison » si chacun des ingrédients est transformé chez l’artisan.

 

Laisser un commentaire