Quand la gabegie continue…

 

 

 

A l’arrivée au port de l’île Sainte Marie de Madagascar, une impression positive se dégage. Un château d’eau flambant neuf se dresse à l’horizon et les routes qui se situent au port semblent goudronnées. On déchante vite, seulement quelques kilomètres de routes sont dans cet état, et la ville n’est presque pas viabilisée. La route qui va du port à l’aéroport est en travaux, peut-être sera-t-elle fini pour une prochaine visite.

 

Quand au château d’eau, les politiques locaux nous apprennent qu’il y a aussi un barrage tout neuf. Ouf ! Donc, les lieux sont civilisés. C’est l’erreur, car les coupures d’eau sont légions. La gabegie est là. Une question simple permet de savoir que les « éventuels » tuyaux qui relieraient le barrage et le château d’eau ne sont toujours pas installés… Ceci explique alors cela…

 

No comment….

 

Laisser un commentaire