Internet est coopératif depuis longtemps, et les problèmes qu’on lui attribut sont encore plus vieux

 

 

Internet est coopératif depuis longtemps, c’est un travail d’ingénieur qui a plus de 40 ans. Les problèmes qu’on lui attribut sont encore plus vieux. En effet la criminalité a été inventé bien avant lui. Tel est la thèse développé par John Klensin, actuellement consultant, qui comme moi a vu naître ce réseau des réseaux.

 

Le net n’a pas été inventé en 1992, mais à la fin des années 60 en terme de concept et dans les années 70 pour les premiers éléments. Certains d’entre nous avaient compris l’intérêt de se diriger vers un réseau global qui remplacerait à terme le réseau téléphonique avec de nouvelles applications. Mais, si on avait voulu penser aux applications, Internet ne marcherait pas aujourd’hui. C’était l’erreur fondamentale des promoteurs du Minitel français ou du Btx allemand. Construire le réseau indépendamment des applications en est la raison du succès. La normalisation des couches par l’ISO aidera à mettre en œuvre les concepts.

 

La conception n’est pas liée à des gouvernements. C’est naïf de le croire, bien qu’il faille accepter le rôle majeur du département de la défense américains et des réseaux universitaires. Les gouvernements, alimentés en conseil par les opérateurs nationaux, maintenant historiques, n’en voyaient pas l’intérêt. « Internet, un réseau qui n’a pas d’avenir », écrivait en 1992 un grand opérateur historique, phrase reprise par le ministre des télécommunications de l’époque.

 

Cette date est importante. En effet, dés 1992, des conteneurs multilingue étaient prévus. Le rôle des noms de domaine ont été envisagé a cette date, mais l’exclusion des caractères nationaux n’était dû qu’au manque de maturité des machines qui ne connaissait pas ces caractères. Ce retard du hardware rendait les choses moins opérationnelles, mais l’espoir d’une amélioration était là. Remarquez que malgré le développement de la micro-informatique, puis de la bureautique qui a intégré les caractères nationaux, l’ICANN n’a pas vu l’intérêt d’évoluer.

 

Les initiatives d’assistance mutuelle ont commencé avec les années 80. Les américains connecte à ce moment là leur réseau via Sophia Antipolis. Le web, l’application la plus utilisé a été inventé au CERN à Genève, et elle s’est diffusée. Son heure de gloire est apparue vers 1995 par la mise eu point de navigateurs qui ont été distribués gratuitement, puis de l’apparition des moteurs de recherche, dont la performance continue de s’améliorer.

 

Les problèmes actuels ne sont pas spécifiques à Internet, mais sont des généralisation, ou des difficultés déguisées. Prenons quelques exemples. Les pornographes et les criminels ont existé avant Internet. Ils sont seulement plus efficaces pour utiliser les technologies de communication pour leurs besoins. Les comportements inacceptables existent avec ou sans Internet, n’importe qui peut sans apercevoir tous les jours en sortant dans la rue. Cela n’appelle à créer une nouvelle structure pour l’Internet. Il faut cependant examiner comment ces problèmes sont traités par Internet et alors adapter les outils existants.

 

Il faut imaginer ces avantages et inconvénients et faire des concessions, car Internet génère ces propres problèmes. A chaque solution, un nouveau problème apparaît. Le marché des noms de domaine, associé à la règle « premier arrivé-premier servi » a conduit au cybersquatting. Des acteurs achètent des noms de domaine dans l’espoir de les vendre plus tard avec un revenu créé par la rareté.

 

Source : Le forum de la gouvernance de l’Internet a eu lieu du 12 au 15 novembre 2007 à Rio de Janiero, Brésil, pour en savoir plus : http://www.intgovforum.org/

 

 

Une réflexion au sujet de « Internet est coopératif depuis longtemps, et les problèmes qu’on lui attribut sont encore plus vieux »

  1. Ping : Internet est coopératif depuis longtemps, et les problèmes qu’on … : consultant au brésil

Laisser un commentaire