Le sommet de Rio de l’Internet affirme une volonté de changement

 

 

La place privilégié des Etats-Unis.

 

Le ton a  été donné dès le début du sommet de Rio, plusieurs orateurs se proposent de « passer d’un modèle du monopole propriétaire à celui de la coopération. Aucun ne fustige l’impérialisme américain sur le réseau des réseaux mais il est de bon ton d’évoquer « les hyper-réalistes qui créent un anti-pragmatiste dominant ». Une autre phrase « moustic » de ce sommet est « n’oublier pas que les mondains ne changent pas le monde ». Pour Gilberto Gill, le défi est d’éliminer les dissymétries actuelles.

 

Pour Anriette Sterhuysen, secrétaire général d’APC, il ne faut pas que l’avenir de l’ICANN domine l’espace de discussion dans ce forum. Cela n’empêche pas les américains d’intituler les écrans de leurs présentations par des phrases comme « US and Globally », je rêve !

 

Hamadoun Toure, secrétaire général de l’UIT prône la coopération, la cohérence et l’inclusion. Tout un programme… Jose Gago, Ministre des technologies du Portugal représente l’Europe. Il veut avancer sans revenir au multilatéralisme qui était le cas de la téléphonie, il se réjouit donc de cette approche.

 

La problématique de l’accès est toujours présente…

 

Kiyoshi Mori,  ministre de la communication du Japon rappelle qu’Internet à dépassé le milliard d’utilisateur. Mais ce n’est pas l’idéal attendu. En effet, Anriette Sterhuysen, secrétaire général d’APC rappelle que l’accès est vital car plus de 5 milliards de personnes n’ont pas accès. Elle plaide pour la diversité culturelle et l’innovation, qui viendra avec plus d’accès et d’ouverture.

 

Pour Sergio Rezende, il faut reconnaître l’importance de l’accès efficace à Internet. La fracture numérique doit être éliminée. Elle accroît les différences entre les pays dans tous les domaines où la connaissance est importante et pour les affaires. L’inclusion numérique de tous est donc essentielle.

 

Vers un Internet multilinguistique

 

Cette volonté de changement existe mais dans un moindre domaine à l’ICANN. Paul Twomey, se dit fier de la réalisation d’Internet. La communication est possible dans le monde entier et ceci d’une façon qui n’avait jamais été vue auparavant. Internet est un changement extraordinaire, il se propose de travailler de façon plus internationale et de construire un Internet multilinguistique, ce qui ne m’apparaît pas une évolution majeure.

 

Adama Samassekou pense que chaque citoyen du monde doit pouvoir accéder avec sa langue. Les programmes de formation deviendront plus faciles. Il se plait à rappeler l’excellent message du secrétaire général pendant les SMSI : « les langues, ça comptent ».

Le prochain forum de la gouvernance de l’Internet devrait avoir lieu du 8 au 11 décembre 2008 en Inde.

 

Source : Le forum de la gouvernance de l’Internet a eu lieu du 12 au 15 novembre 2007 à Rio de Janiero, Brésil, pour en savoir plus : http://www.intgovforum.org/

 

 

Laisser un commentaire