Oui.

Le bouillant PDG de Mobilcom a sauvé sa peau, au moins pour cette fois. Celui de France Telecom jure qu’il se retire des opérations. Je ne suis pas sûr que les juristes de l’opérateur française lise l’allemand ou dispose de bonne traduction des lois allemandes. (A suivre donc).

Ce que l’on ne vous dit pas, texte publié dans la lettre de Bruno Salgues numéro 8 le 20 juin 2002

Laisser un commentaire