Le théâtre Akhe de Saint Petersbourg

 

 

Le Théâtre AKHE ou Théâtre Russe de la Machinerie a été fondé en 1989 à Saint-Pétersbourg par deux plasticiens Maxim Isaev et Pavel Semtchenko. Aujourd’hui, ils représentent tous les deux le fer de lance de la culture alternative russe.

 

Cette forme culturelle puise son inspiration dans la mythologie grecque, comme par rejet de l’art soviétique.

 

Ce théâtre surprend par son contenu, les images qu’il projette et par la maîtrise de son art. Il est peu sonore, mais très visuel, les acteurs manient le mime avec émotion. Ils utilisent des artifices simples mais efficaces, comme des bouteilles qui se cassent, l’usage du lait. Cela apparaît vite comme un jeu de scène à la limite du chaos. La musique y est souvent underground, et choque face aux films surannés qui sont projetés.

 

AKHE offre un mélange, un fatras, souvent peu compréhensible du cirque, du théâtre de marionnettes, du cinéma, de la photographie qui se déroule dans un décor sobre et blanc, aux fenêtres évocatrices. Une forme d’humour désinvolte, insolent et impudique accompagne ces spectacles.  Le seul intérêt est l’engagement physique des acteurs qui se distingue de tout ce que l’on voit sur les scènes actuelles.

 

Source :

 

Spectacle de la compagnie Akhe, Cabine Blanche au théâtre de Rungis le 14 décembre 2006.

Laisser un commentaire