Technologies européennes : le retard se forme …

La mondialisation est en marche, mais les acteurs traditionnels de l’occident ne sont pas à la fête. Les alliances dans les systèmes on-chip continuent mais avec une domination des taiwanais. La Malaisie, ou l’Inde, impose ses logiciels au monde. Ainsi, Bengalore recrute dans le monde. Plus connue pour son tourisme et ses plages, l’île Maurice devient la «tête organisatrice» des productions d’outils nouveaux. Du coté de la préparation du sommet mondial de la société de l’information, les conférences préparatoires sont en marche. La conférence de Bamako s’est présentée comme un vecteur de l’anti-mondialisation dans la lignée de Porto Alegre. La conférence préparatoire de Genève sera la prochaine étape. Quoi que l’on en pense, le débat est en marche, au niveau mondial. Pourquoi un vrai débat ne s’ouvrirait-il pas en Europe, sur l’UMTS par exemple.

Edito de la lettre de Bruno Salgues publié dans le numéro 8 le 20 juin 2002

Laisser un commentaire