L’arcep s’intéresse au taux d’équipement

La diffusion des technologies de l’information et de la communication en France vient d’être publié en 2006. L’enquête annuelle sur la diffusion des technologies de l’information (téléphonie fixe, téléphonie mobile, internet, micro-ordinateur) dans la société française réalisée en juin 2006 par le CREDOC à la demande conjointe de l’ARCEP et du CGTI auprès d’un échantillon de 2.228 personnes représentatif de la population française de 12 ans et plus.

Selon l’Arcep, il semble que « la baisse de l’équipement des particuliers en téléphonie fixe soit enrayée, essentiellement sous l’effet du succès des offres d’Internet à haut débit, et aussi du dégroupage total, qui permet aux abonnés de n’avoir affaire qu’à un seul opérateur et de bénéficier de tarifs peu élevés pour la téléphonie fixe ». Ceci explique sans doute que la « proportion de personnes qui utilisent que les services de France Télécom est stable (54 %), alors qu’elle avait diminué de 10 points l’année précédente ».

Cette stabilité est obtenue bien que « le dégroupage total de la boucle locale a fortement progressé et 7 % des adultes utilisent à leur domicile les services d’un seul opérateur de téléphonie fixe – autre que France Télécom (dégroupage total). Ces personnes n’utilisent désormais que la téléphonie sur large bande ».

Au moment de l’enquête, « 60 % des 12 ans et plus disposent d’au moins un ordinateur à domicile (12 % en ont plusieurs) et 45 % sont abonnés à Internet. Ces proportions atteignent 57 % et 43 % si on ne considère que la population adulte (18 ans et plus). Les progressions sont à nouveau fortes cette année (+ 4 points dans les deux cas). L’Internet à haut débit disponible au domicile concerne désormais 38 % des personnes de 18 ans et plus ».

Laisser un commentaire