Vers l’ordinateur quantique

Anton Zeilinger chercheur de l’université de Vienne a présenté au cours de l’IST event qui a eu lieu à Helsinki du 21 au 23 novembre 2006, la notion d’ordinateur quantique. Il commence sa démonstration avec un exemple simple. L’ordinateur actuel fonctionne sur la logique du bit qui vaut 0 ou 1. Un chat peut être mort ou vif. Mais une particule peut être ici et là. C’est cela l’étrangeté du monde quantique.

Pour ce chercheur, c’est une nouvelle étape technologique après les nano-technologies. Ainsi, calcul, communication et théorie de l’information sont impactés. Du fait de la propriété des particules, la personne, qui se mettrait en un point de réseau pour écouter ce qui transite dessus, est une situation impossible. L’intérêt est que la sécurité des communications est obtenue par la physique.

La recherche dans ce domaine est présent un peu partout dans le monde, citons l’institut for quantum computing que j’ai récemment visité à Waterloo (Canada). Il faut aussi signaler que les grandes firmes japonaises comme Nec, Toshiba s’engagent aussi dans cette voie qui n’a pas encore fait ses preuves en terme d’usage.

Laisser un commentaire