Archives mensuelles : juin 2013

Quand son horoscope correspond à la réalité, que doit faire le scorpion?

Bien que je ne lise que rarement mon horoscope, celui de ce matin a sauté en quelque sorte à mon visage!

Dire qu’il y a trois ragots à mon sujet qui remontent à mes oreilles par jour…

horoscopesalguesentoure

De deux choses l’une, ou le journaliste qui écrit l’horoscope me connait ou les horoscopes sont justes! mais c’est peut être les deux…

Quand la France fait action de puritanisme

Quand la France fait action de puritanisme … La nouvelle fait le tour de l’hexagone, il en faut pas montrer ce type des objets sexuels à la télévision.

 

Je vous conseille l’article « Cachez ce sextoy ! » mis en ligne le 23 avril 2013 par Isabelle Germain dans Les Nouvelle News.

 

Sources : ARPP

Lecture : http://www.lesnouvellesnews.fr/index.php/cafouillage/66-sexisme-ordinaire/2769-cachez-ce-sextoy, mis en ligne le 23/04/13 rédaction par Isabelle Germain

Quand Damien Bruté de Rémur explique la relation entre le commerce et les hommes…

Damien Bruté de Rémur, enseignant, a présenté une conférence sur le thème : « Du commerce et des hommes ». Dès le début de son propos, il propose de se limiter à la notion de plaisir dans la relation commerciale. Il se pose deux questions : Que veulent dire du commerce et des hommes ? Que veut dire la performance commerciale ? Dans cet avant-propos, il rappelle que la première des relations publiques et sociales est la relation commerciale qui a imposé la communication entre les territoires.

L’importance de la frontière et de la conquête de l’espace

Historiquement, les sociétés échangeaient sur une ligne qui était représentée par la frontière. En vieux français, la frontière se dit marche, d’où le nom dérivé de marché. La relation commerciale est un acte de communication pour lequel il est important de cultiver la différence et la recherche de satisfaction. Ne nous le cachons pas, c’est également l’attente d’une aubaine qui sera de l’ordre de l’économie. Par conséquent, commercer c’est établir une relation. L’exemple des marchés africains est évocateur. Sur un tel marché, il faut parler car ne pas marchander est impossible, ce serait même une provocation et ceci malgré l’aubaine que représenterait pour le marchand une vente à un prix plus élevé. Pour les Chinois, c’est une autre culture, la vente est une performance technique. Il suffit aussi d’observer les quartiers dans Jérusalem soit quatre quartiers à proximité les uns des autres et quatre cultures : arménienne, arabe, chrétienne, juive, d’où quatre approches de la relation de vente.

L’important est également de conclure la relation. Quand on rentre en contact avec le client, on quitte son territoire pour se rapprocher de celui du client. Les civilisations commerçantes ont « ouvert » le monde, il est même courant d’affirmer qu’elles ont fait la conquête du monde. Dans ce cas, c’est une relation d’épanouissement personnel et social, qui passe par la rencontre avec les autres et la conclusion de l’affaire.

La finance comme déshumanisation

Comment évolue la relation commerciale dans nos économies aseptisées ? Telle est la question complémentaire qu’il est possible de se poser. La société est en train de changer, il y a une forte rupture avec le commerce traditionnel. Il s’agit à court terme d’une démarche globale, mais les relations de confiance à long terme ne s’installent pas. C’est la raison pour laquelle des outils comme la titrisation ont été créés.

Pour favoriser les échanges, la titrisation a donc été développée. C’est un processus qui revient à remplacer la valeur par un titre. L’impact est important, de tels outils accélèrent de manière exponentielle les échanges. Mais peu à peu, les objets réels s’éloignent de l’économie de la titrisation. La société rentre ainsi dans une logique dangereuse où l’on fait du commerce « sans » l’objet. Avec la financiarisation de l’économie, tout est réduit à une valeur commerciale. D’où les effets générés par les traders, effets d’autant plus incompréhensibles que l’on ne sait plus ce qui se trouve derrière. Ces chiffres de l’économie financière sont alors déconnectés de l’économie réelle, ce qui introduit un danger de déshumanisation simplement lié à la disparition de l’échange-contact et son remplacement par des flux de données.

La reconquête de l’humain

La reconquête de l’humain impose de ne plus se concentrer sur le court terme. Dans ce but, il faut regarder dans le futur proche. Maintenant, certains chefs d’entreprise cherchent à assurer une pérennité de leur création. Cela impose d’avoir un business model stable. L’exemple de Mikael Dell est marquant. Il s’agit pour lui  de faire face à l’idée que le marché dans sa froideur n’offre plus de liberté, ou encore que ce marché n’est plus humain.

La relation commerciale touche tous les secteurs de la vie humaine. Dans les religions naturelles, on achète les faveurs de Dieu. Ainsi, mettre un cierge pour un examen est-il une relation commerciale.

La révolution récente est le retour du concept de la qualité de vie. Cette qualité est contraire à l’immédiateté de l’échange. Du point de vue de l’entreprise, c’est la retombée de divers points : un bon management. Le travail bien fait, le bon produit, les bons services. Ainsi, le produit trouvera un preneur, il en résultera des ressources financières. La relation avec le client réussie n’est pas seulement mercantile, mais c’est également un enrichissement humain. Ainsi, va-t-on peut-être retrouver dans la relation commerciale la relation humaine !

Source : Trophées de la performance commerciale organisé par DCF pendant connec’sud le

Dirigeants commerciaux de France, DCF Montpellier

499, Rue de la croix verte

34090 Montpellier

Téléphone : 09 80 70 00 41

Email : contact@dcf-montpellier.fr

Site web : http://www.dcf-montpellier.fr

Journée Connec’sud

Mail contact@connec-sud.com

Site web : www.connecsud.com

Les prix de la perfomance commerciale des DCF

Dans la région Languedoc-Roussillon, les DCF ont des antennes à Nîmes, Alès, Béziers et Perpignan, et elles partagent le territoire avec 80 autres associations nationales.

La huitième Semaine nationale de la performance commerciale recompose quatre entreprises performantes de la région qui seront proposées pour une nomination pour le Trophée national en septembre à Paris. Yannick Bollore est le parrain de cette semaine. Il est le vice-président et directeur délégué du groupe Havas, qui regroupe 16 000 collaborateurs dans le monde, dans un secteur qui a beaucoup évolué.

Le Prix de la performance commerciale à l’innovation et au web-business est sous le patronage de  Gilles Caumont, président d’Adista, opérateur de service IP et de la Société Générale représentée par son Directeur Régional Monsieur Piou. Fabien Portron le représentant régional d’Adista évoque notre époque qui se caractérise par la mutation de l’activité commerciale avec des clients qui sont différents car ils sont connectés. Le fait que plus de 62 % des français aient un compte Facebook, sans compter le développement du mobile, sont des exemples d’éléments qui modifient fortement la relation commerciale. Le prix a été attribué à « Private sport shop » dont  Benoît Durand est l’un des cofondateurs. Il s’agit d’un site de vente privée dédié au sport. Cette société emploi 55 personnes, a un chiffre d’affaires qui a vite évolué : 1,5 millions d’euros en 2011, 11 millions en 2012, 20 millions prévu en 2013. L’entreprise est située à Juvignac. Selon son créateur, elle appliquerait un vieil adage selon lequel : pour vivre heureux, il convient de vivre cachés !

 

Le Prix de la performance commerciale globale est parrainé par Clear Channel, Staphaen Kusik, directeur des ventes France et Jean-Luc Blade, directeur régional ont présenté la sociétéClear Channel. C’est un groupe de communication extérieure qui est présent dans le grand format, le mobilier urbain, la publicité mobile (bus), et avec des solutions techniques numériques dans les centres commerciaux Carrefour. Le prix a été attribué à la société ESII. Cette société de 30 ans d’existence est présente sur le marché français de l’administration, et maintenant à l’international. Nespresso est un de ses clients « entreprises ». Cette firme attaque ce marché mondial depuis son niveau local situé dans le sud de la France. Elle est présente dans plus de 50 pays.

Le Prix Performance commerciale et Management a pour sponsor national le groupe Malkoff Mederic, et pour sponsor local le groupe Capel. Ilscommercialiseront prochainement une Maserati diesel, et dans la gamme Lexus un véhicule compact hybride destiné aux entreprises. Ce prix a été attribué au Laboratoire de compléments alimentaires Acti nutrition. Ce dernier se caractérise par la création de 50 emplois et son management collaboratif associé à des modes de communication transversale.

Le Prix de la performance commerciale à l’international est porté par la Caisse d’Épargne, la Coface, et localement par Sud de France développement. Il a été attribué à Farmex technologies, qui est présente dans le monde et principalement en Afrique. Sur ces marchés complexes, il faut dégager des marges avec des contrats qui « suivent les bailleurs de fonds ».

Le Prix coup de cœur a été attribué à Chèque santé. C’est un projet de création dans l’économie sociale et solidaire imaginé sur le modèle du titre restaurant. Il s’agit de permettre aux entreprises de payer des frais de santé en prévention et en paiement complémentaire. Le service devrait être mis sur le marché en septembre 2013.

Source : Trophées de la performance commerciale organisé par DCF pendant connec’sud le

Dirigeants commerciaux de France, DCF Montpellier

499, Rue de la croix verte

34090 Montpellier

Téléphone : 09 80 70 00 41

Email : contact@dcf-montpellier.fr

Site web : http://www.dcf-montpellier.fr

Journée Connec’sud

Mail contact@connec-sud.com

Site web : www.connecsud.com

Mêmes « les echos » en parlent!

Un article élogieux dans les échos pour notre projet « Village » que nous développons avec Altera dans le cadre des appels à projet du grand emprunt…

lesechosaltera29mai2013

Extrait du Jounal Les Echos daté du 29 Mai 2013