Archives mensuelles : mai 2013

Sortie de mon livre e-santé et télémédecine

Le traité « L’e-santé et la télémedecine » vient de sortir aux éditions Hermes Sciences Publication à  Londres.

Cet ouvrage dont le contrat a été signé en novembre 2005 a nécessité un  peu moins de 8 ans de travail. « Il constitue le premier traité complet dans ce domaine ».

Voici la photo de la couverture

couverture-Salgues

Cet ouvrage est en vente dans toutes les bonnes librairies

Des acteurs de la silver économie à la nuit du grand age et du bien vieillir

La Nuit du Grand Age et du Bien Vieillir a eu lieu le jeudi 16 mai au Casino de Paris.

Au cours de cette nuit, des présentations d’acteurs associatifs a eu lieu.

Soliage est une association qui fédère la cyber-économie de la santé. Pour Benjamin Zimer, représentant de cette association, il faut faire en sorte que le marché décolle. L’enjeu de demain est, selon lui, non seulement d’essayer de répondre au triple A de Madame la ministre Delaunay mais de répondre à un quadruple i : innover, investir, île de France, industrialiser.

Le Train du « bien vieillir, bien vivre » a sillonné la France et s’est arrêté dans 18 gares. Il s ‘agissait de changer les regards et de briser les tabous. Une seconde édition est prévue, au train s’ajoutera un village partenaire et les start up seront invitées gratuitement.

La fédération des particuliers employeurs regroupe 4 millions d’employés particuliers et s’engage dans la prévention. Cette organisation regrette que l’Agence nationale des services à la personne ait disparu.

Source : La Nuit du Grand Âge et du Bien Vieillir, jeudi 16 mai 2013, 17h, Casino de Paris, 16 rue de Clichy, 75009 PARIS

Former les personnes autour des agées, une discussion pendant la nuit du grand age et du bien vieillir

La Nuit du Grand Age et du Bien Vieillir a eu lieu le jeudi 16 mai au Casino de Paris.

Cette nuit a été l’occasion de parler de la formation des personnes qui se situent autour des ainées.

La formation des acteurs de proximité est importante. L’enjeu de formation est important également. Il passe davantage par une évaluation des candidats par le biais des bilans comportementaux plus que par la recherche de compétences. Pour le directeur d’O2, il faut faire en sorte que l’aide-ménagère ne réalise plus le ménage mais que cela soit le robot qui se charge de cette action à sa place. La technologie doit remplacer les tâches peu valorisantes. Les personnes âgées doivent être analysées par le personnel qui les entoure comme des acteurs techniques à maintenir dans les circuits. La société « La valériane » propose une application informatique web d’évaluation de l’indépendance de la personne âgée. À partir de cette évaluation, il est possible de définir qui sont les bons intervenants à domicile. La structure Philomène cherche à réveiller les talents des séniors afin qu’ils retrouvent une confiance en eux. Le dispositif Agric arco qui favorise le lien social, est mis en place pour aider les aînés à sortir de chez eux. Il s’agit par exemple de favoriser les rencontres de fratries, mais aussi les rencontres associatives. Pour ces personnes âgées, il est important de continuer d’avoir un lien social et de continuer à vivre dans la société.

 

La Nuit du Grand Âge et du Bien Vieillir, jeudi 16 mai 2013, 17h, Casino de Paris, 16 rue de Clichy, 75009 PARIS

Les maisons de retraite et leurs initiatives à la nuit du grand âge et du bien vieillir

La Nuit du Grand Age et du Bien Vieillir a eu lieu le jeudi 16 mai au Casino de Paris.

Cette nuit a été l’occasion de mettre en avant les initiatives dans les maisons de retraite

Les initiatives en maisons de retraite sont nombreuses.  Dans le groupe Medica, des tablettes tactiles ont été déployées dans 63 maisons de retraites avec un atelier de cyber-animation pour en favoriser l’usage. L’établissement Home La Tour du groupe ORPEA a introduit une maison d’assistantes maternelles au cœur de la maison de retraite. La résidence des musiciens du même groupe a organisé une exposition photo sur le thème : « Nous, vos vieux ».

La Nuit du Grand Âge et du Bien Vieillir, jeudi 16 mai 2013, 17h, Casino de Paris, 16 rue de Clichy, 75009 PARIS

 

Les nouveaux lieux de vie pour les personnes âgées se sont présentés à la nuit du grand age et du bien vieillir

La Nuit du Grand Age et du Bien Vieillir a eu lieu le jeudi 16 mai au Casino de Paris.

Cette nuit a été l’occasion d’aborder les nouveaux lieux de vie pour les personnes âgées.

Les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) constituent un secteur structuré, et le domicile est quant à lui un secteur en cours de structuration. Le maintien à domicile est un vœu cher aux français, d’où la création d’une offre. Pour y répondre, de nouveaux établissements voient le jour. Ces derniers vont d’une part reconcevoir les paysages. D’autre part, une volonté politique forte est apparue autour de l’idée de l’EHPAD hors des murs.

GTP Vendôme propose un concept d’appartements intelligents. Il s’agit d’immeubles de 80 appartements type 2. Ils sont à la fois intelligents et évolutifs. Ils ont été conçus en partenariat avec des chercheurs du CNRS.

Domus Vi gère des maisons médicales de retraite. Il y en a environ 200 en France. La question du chaînon manquant revient à s’adresser à la personne dans le but de comprendre les schémas qui s’adaptent à chacune d’entre elles. Ce que préfèrent les français, c’est aussi ce qui va dans le sens des économies. Pour aboutir à cela, 20 dispositifs technologiques non intrusifs sont intégrés dans des immeubles en cœur de ville avec des terminaux de télésanté. La société Domus Vi travaille sur la prévention en adaptant les appartements en conséquence. Au pied des immeubles, se trouvent un restaurant ainsi qu’un concierge avec des services. Par rapport aux maisons de santé, ce type de structure est 30 % moins cher qu’un EHPAD. Les personnes âgées n’ont pas besoin d’être « maintenues » sinon d’être soutenues.

La Nuit du Grand Âge et du Bien Vieillir, jeudi 16 mai 2013, 17h, Casino de Paris, 16 rue de Clichy, 75009 PARIS

Nouveaux produits et services présentés à la nuit du grand age et du bien vieillir

La Nuit du Grand Age et du Bien Vieillir a eu lieu le jeudi 16 mai au Casino de Paris.

Cette nuit a permis de faire le point sur les nouveaux produits et services.

Les fournisseurs de produits et de services désirent disposer de technologies de masse qui soient adaptées et adaptables aux grands âges. À ce sujet, Patrick Mallea du Centre National de Référencement en Santé demande que les professionnels s’engagent dans la qualité.

Certains acteurs rappellent l’hérésie de l’expérimentation. Toutes les expérimentations auraient pu financer de vraies politiques. Deux points sont importants, le premier consiste à bien réfléchir sur le fait de savoir qui sont les bénéficiaires, les personnes âgées ou les aidants par exemple. Le second provient de la nécessité d’avoir une vision « systèmes ». La technologie n’est pas la solution à l’organisation, il faut avoir une vision de l’organisation et construire ensuite le système technologique autour.

Blue linea cherche à accompagner et aider la personne vulnérable par l’intermédiaire de la vente de services, et un paiement à l’usage. Pour ce faire, elle propose la plateforme « blue home care ». Cette société est entrée en bourse, elle est inscrite au marché libre. Elle a levé 2,5 millions d’euros de fonds. Actuellement, ses employés sont au nombre de 60.

Comptoir du Sud-Ouest (CSO)  a créé un « club bien être » pour promouvoir des installations et des solutions techniques.

La société Doro fait actuellement 100 millions d’euros de chiffre d’affaires. Elle est composée de 140 personnes et vend 4 millions de mobiles. Elle a pour objectif de faciliter aux séniors l’accès des nouvelles technologies. Sa stratégie est d’évoluer vers les services. Au-delà des terminaux, il faut envisager les services qui les utilisent et en particulier des services complexes comme la télémédecine.

02, démarche projet de vie. Pour cette société, il faut aller au-delà de l’offre de ménage. Elle propose trois axes : d’une part l’accompagnement multidimensionnel, d’autre part la saveur et la nutrition, et par ailleurs travailler la mémoire et permette la transmission, cultiver les liens sociaux intergénérationnels. Il vaut mieux inciter  les personnes âgées  à faire que de faire à leur place. Le concept est de faire ensemble. L’institut de recherche « Pour faire ensemble » a été créé par 02 dans le but de concevoir une méthodologie du faire ensemble. La solution « 02 home service » conçue avec cette méthodologie, consiste à permettre aux personnes âgées de faire leur course facilement par exemple.

Reunica cherche à réfléchir sur les thèmes suivant : comment passer d’une participation victime à une participation active et citoyenne, et comment vivre une vie autonome le plus longtemps possible. Il faut faire attention à ce que l’on fait avec l’aidant, car il est un « aimant ». Les personnes âgées ont tendance à se « coller » à l’aidant. Le représentant de Reunica prend l’exemple des volets roulants automatisés qui ne sont pas une panacée. Il faut également éviter l’assistanat qui limite l’autonomie. Le fait de faire manipuler une manivelle fait accomplir une gymnastique musculaire bénéfique à la personne âgée.

Serenica est une filiale du Crédit Agricole qui propose des services autour de centres des téléassistances. Le constat est édifiant. La France est bloquée à 360 000 abonnés contre plusieurs millions en Grande-Bretagne, pays dans lequel il existe une vraie politique publique. Les services actuels de type bouton pressoir d’appel se caractérisent par des durées d’abonnement de 12 à 18 mois et un âge moyen de  84 ans. L’idée consiste donc à aller au-delà de l’APA et de conquérir d’autres clientèles. Pour le lancement de la box Serencia, l’effort est porté sur la distribution via les agences du Crédit Agricole. Cette solution a été lancée en Charente à titre de test. Elle a fait baisser l’âge moyen de la clientèle à 77 ans.

La Nuit du Grand Âge et du Bien Vieillir, jeudi 16 mai 2013, 17h, Casino de Paris, 16 rue de Clichy, 75009 PARIS