Archives mensuelles : avril 2013

Aux rendez-vous des pêcheurs, plus de 60 ans d’âge

Sur la route entre Antananarivo et Antisrabe, vous trouverez ce lieu mythique de la culture malgache, l’hôtel restaurant dont le nom est  Au rendez-vous des pêcheurs. Cet endroit a été créé en 1951 comme nous ne rappellent les anciennes affiches des vols d’Air France. Le décor semble inchangé depuis sa création.

La carte est certes historique, mais également d’excellente qualité. Vous pouvez choisir le menu ou bien la carte. Nous avons opté en l’occurrence pour la carte. L’hôtel accepte les cartes de crédit à partir d’une somme minimale.

Voici la liste de quelques plats malgaches à la carte : Romanzaya de Zébu aux bredes mafana, Henonby ritra, curry de porc à la créole. Les spécialités de l’endroit sont en rapport avec le fait que la région était lieu de pêche. On y affiche donc des cuisses de nymphes (grenouilles), des truites meunières d’Ankaratsa et des écrevisses sous diverses formes.

Nous aurions pu choisir du cochon de lait au miel ou le magret de canard, mais nous avons préféré la petite perdrix au chou. En entrée, nous avons opté pour du foie gras, deux tranches excellentes servies avec du pain grillé. Nous avons hésité entre la mousse aux fraises fraîches ou la tarte d’ananas frais. Finalement nous avons choisi ce qui était mentionné comme étant la spécialité locale, le cornet à la crème. Si j’avais choisi  la truite, ce repas aurait été une copie conforme de ces dîners au buffet de la gare de Villefranche du Conflent dans les années soixante-dix !

Que de bons souvenirs, et par conséquent une étape que je vous recommande vivement sur la route !

Au rendez-vous des pêcheurs, Ambatolampy, Route d’Ansirabe, Madagascar, Tél : 020 42 492 04, mobile : 032 05 098 43, email : locogico@yahoo.fr, site web : http://www.madagascar-parleshauts.com

Menu du jour après une visite chez des producteurs locaux

Ce week-end se déroulait l’opération De ferme en ferme

Suite à une visite chez un vendeur de légumes dont je vous parlerai plus tard, mais surtout après celle d’un producteur de canard, voici le menu de ce soir…

L’entrée était constituée d’un pâté lorrain fièrement ramené des contrées lointaines, histoire de se mettre en bouche. Nous avons continué avec des petits oignons jeunes revenus dans du lard poivré, glacé au vinaigre de miel et aux fruits rouges. Sur cette préparation était rajoutés de jeunes radis blancs cuits à l’étouffé et quatre tranches de foie gras qui ont été ainsi poêlées, puis déglacées avec des oranges jaunes de Madagascar. Une tranche de tome de brebis de Lozère à précédé des lunes d’ananas, ananas également arrivés tout droit de l’île malgache.

Il paraît que cela valait bien une bonne note au chef… !

Pour le canard  et son foie :

Élevage du mas neuf, 31190 Montolieu, email : contact@elevage-masneuf.com , tél : 04 67 73 30 75, site web : http://www.elevage-masneuf.com

Pour les organisateurs et les partenaires :

Dans le cadre de l’opération De ferme en ferme : http://www.defermeenferme.com, coordinateur CIVAM Rhône Alpes, CFPPA du Valentin, Impasse R. Berthouin, 26500 Bourg-les-Valence, tél : 04 75 78 46 49, email : frcivam.rhonealpes@sfr.fr

Organisé dans l’Hérault par le CIVAM : Fédération Départementale des CIVAM de l’Hérault, Maison des agriculteurs – Bât. B, Mas de Saporta – CS 50023, 34875 Lattes Cedex, tel :04 67 92 42 23, mobile : 06 82 56 74 43, email : contact@civam34.fr  site web : http://www.civam34.fr/

Manger Local: site web : http://www.manger-local.fr/, email : contact@manger-local.fr

Silver économie et télésanté, espoir du monde rural

Jean Louis Courleux a consacré un excellent article au lancement de la Silver Economie et à l’ouvrage collectif réalisé sous ma direction

pour en savoir plus :

http://www.courleuxsansfrontieres.com/Bruno-Salgues-directeur-d-etudes-enseignant-chercheur-TIC-Sante-Montpellier-Institut-Mines-Telecom-Frederic-Couriol_a677.html

et la couverture du livre:

couverturetelesanterespoirdunmonderural

Il est en vente dans toute les bonnes librairies!

 

Des chalets malgaches à Ambositra

Ambositra est une halte agréable en Antananarivo et Fionarantsoa. Cette ville est connue pour ses boutiques d’objets touristiques, mais ce n’est pas le sujet de ce texte. L’artisan hôtel se compose de plusieurs petites bâtisses qui dominent les hauts de la vallée. La vue y est sympathique et les chalets seraient des répliques des maisons traditionnelles Zafiraminiry. Il faut sortir un peu de la grande route pour les trouver.

Ces bâtisses sont construites avec du bois sculpté. Elles sont garnies d’un grand lit, d’une salle de bain bien équipée sans oublier une petite table,  le confort utile en somme. De plus, regarder le bois sculpté est en soi un plaisir.

Un restaurant de cuisine malgache vous accueille généreusement avec sa télévision allumée sur les nouvelles locales. Nous avons pris du poisson grillé avec ses légumes après avoir consommé des nems et des beignets d’aubergines. Le dessert qui était composé d’une tranche épaisse d’ananas caramélisé et flambé était lui aussi de bonne facture.

En d’autres termes, une belle étape ! Je vous recommande ce lieu.

L’artisan Hotel, Manarintsoa, Ambositra 306, Madagascar, Tél : 261 34 04 642 53, ou 261 33 04 566 97 ou 261 32 51 996 09, email : artisan_hotel@yahoo.fr

Le cotso de fiana

Le cotso est un petit hôtel de charme, dont les chambres entourent une mini-forêt qui pullule d’oiseaux et de caméléons ! C’est aussi un restaurant sympathique, avec un four à pizza fonctionnant au bois et un  jardin pour dîner au milieu de la nature.

Côté restaurant, la carte comporte des plats typiquement malgaches comme le Romazava, le henakisoa sy anana, la saucisse sy tsaramaso ou le Ravitoto au coco. Ce dernier est fait à la viande de zébu et non pas avec du porc comme dans la recette traditionnelle. Une variante consiste à choisir  dans la longue liste des pizzas cuites au feu de bois.

Personnellement, j’ai préféré me régaler un soir avec un filet de zébu aux baies rouges et le lendemain avec un magret au poivre vert. Je vous conseille également le curry de porc au lait de coco. En entrée, optez pour un bon foie gras malgache au cognac, un carpaccio de zébu du plateau ou un magret fumé à la papaye et à la mangue. Parmi les alternatives, signalons le magret de canard aux letchis, les filets de poisson du jour sauce combava ou les brochettes de zébu marinées au gingembre.

Pour le dessert, Michèle Cotsoyannis la propirétaire vous conseille tout spécialement la mousse au chocolat de Madagascar ou la crème vanillée aux raisins secs, qui a pour alternative une crêpe ou un yaourt maison. Juste un bémol, le service est assez lent dès qu’il y a du monde dans le restaurant.

Les chambres sont spacieuses et la salle de bain est agréable. Le lit est équipé d’une moustiquaire. Un ventilateur efficace est présent là où on s’attend à trouver généralement une télévision. Un bureau est face à la fenêtre qui donne sur la mini-forêt, un plaisir pour travailler et aussi une distraction qui s’apparente à une télé grand écran.

Le site web de l’hôtel annonce : « Vous pourrez aussi déjeuner ou dîner dans notre jardin loin des bruits de la ville ». Traduisez : vous êtes réveillé le matin par les gazouillis d’oiseaux et les coqs à l’aube, donc, pas besoin de réveil.

Le cotso ou Hotel Cotsoyannis, 4, Rue du Prince Ramaharo,  Ampasambazaha, BP 1229, FIANARANTSOA, Madagascar, Tél fixe : 00 261 20 75 514 72, Tél mobile : 00 261 32 40 209 86, mail cotso@malagasy.com, site web : www.hotel.cotsoyannis.mg

La loi sur le mariage pour tous est votée !

Le projet de loi qui permettra le mariage aux couples de même sexe, a été définitivement adopté mardi 23 avril à l’Assemblée nationale par 331 voix pour et 225 voix contre. Ce projet de loi était porté par la Ministre de la justice, Madame Taubira, qui a été visiblement très émue.

La France est le quatorzième pays à ouvrir le mariage aux couples homosexuels, le neuvième en Europe.

A la tribune, Claude Bartolone, le président de l’Assemblée nationale, a annoncé le résultat de façon originale: « Après 136 heures et 56 minutes, l’Assemblée a adopté le projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe. » mais tout à fait d’actualité.

imagegay1

Dans de nombreuses villes, des manifestations de joie en eu lieu, comme ci dessus à Montpellier ou Vincent Autin président de LGBT était à coté de Héléne Mandroux, maire de Montpellier et Jean-Pierre Moure, président de l’agglomération de Montpellier.

Dois je vous rappeler que dans les années 80, le gouvernement Mitterrand avait aboli la répression contre les homosexuels en 1982, avant, ils allaient en prison!

Le Panda de Fianarantsoa

La couleur rouge de l’établissement est un peu agressive, le tableau de deux pandas en train de copuler ainsi que la peau de crocodile ajoutent à l’ambiance. Mais c’est la carte qui est des plus intéressantes. Je vais vous livrer quelques secrets.

Vous pouvez y manger de la Fahily, ou encore rousette, plus connue sous le nom de chauve-souris. Celle-ci serait frugivore et excellente pour la santé, mais je n’ai pas fait une étude pour le vérifier. Vous avez aussi le civet de potamochère, sorte de cochon local. Vous pouvez opter pour les cigales de mer qui sont des crustacés issus des des fonds rocheux des mers chaudes. Pour les plus timides, il y a les cuisses de nymphes (grenouilles) ou le pigeonneau rôti.

Nous avons commencé par un carpaccio de Zébu qui valait le détour et du poisson fumé, avec des oignons frais finement coupés et des baies rouges. Puis les cuisses de nymphes persillées aux oignons frais se sont avérées d’excellente saveur. Elles étaient associées avec un mélange de légumes de saison. La crème du dessert quant à elle n’avait pas la même originalité que le reste du repas.

La carte annonce que le lieu est tenu par Hervé Yat Wah, mais évidemment, vu le décor, le nom de famille ne fait pas sérieux !  Je vous conseille cet endroit égalememnt pour l’ambiance comptoir. Incontournable si vous passez à Fianarantsoa.

Le Panda, Ampasambaharaza, Fianarantsoa, Madagascar, tél : 75 505 69 ou 32 40 28 718 ou 33 07 25 897

L’alambic de Christine et ses plantes médicinales…

Christine est de ces personnes installées dans un pays avec un projet. Mais elle a d’autres activités dans le cinéma et dans l’écriture. Depuis 2003, elle gère une boutique à Fianarantsoa qui tente de commercialiser les produits de son alambic. L’alambic, situé à quelques kilomètres de la ville se visite.

Lors de mon passage, j’ai reconstitué le stock, d’abord avec les mélanges utiles : Huile de Calophylle, savon antiride et gommant, un mélange contre la sinusite, un baume contre les céphalées et celui du broussard.

L’originalité des huiles essentielles qu’elle propose est un vrai plaisir. J’ai acheté des huiles essentielles d’oranger sauvage, de  poivre noir, de rambiazina, de ravintsara, de  taratana…

Vous pouvez également trouver un rhum basse tension qui aurait un effet sur la tension et quelques rhums aux plantes. Profitez-en !

N’oubliez pas d’acheter l’huile de citronnelle ou Lemon grass qui chasse les moustiques et autres bêtes piquantes.

Pour ne pas enfreindre la réglementation, je ne vous dirai pas à quoi cela sert !

Contact :

L’Alambic sous les Tropiques, BP 1085, 301, Fianarantsoa, Madagascar, tél : 0(0 261) 32 07 913 97 ou 0(0 261) 32 02 295 71,  mail : contact@alambictropiques.com , site web : http://www.alambic-st.com

Chez Dom et bien local de Fianarantsoa

Ce qui caractérise le décor de Chez Dom, c’est la couleur façon arlequin qui lui confère un aspect accueillant.

Nous avons commencé par du thon fumé malgache sur du pain, façon foie gras avec de la salade, excellent. Notre plat de résistance, en l’occurrence le zébu aux girolles a été servi avec des légumes et quelques frites produites localement. Ça change tout ! Le dessert, un vrai yaourt maison avec des morceaux de banane. Très agréable après y avoir ajouté un peu de sucre !

Un lieu à visiter si vous passez par là !

Restaurant Chez Dom, Ampasambaharaza, Fianarantsoa, Madagascar, Tél : 032 02 460 78 et 034 01 975 78