Archives mensuelles : novembre 2010

« Rue89 cambriolé : une vingtaine d’ordinateurs volés »

Eh oui!

« Le ou les cambrioleurs ont défoncé la porte en bois de la rédaction, situé au premier étage d’un immeuble de bureaux en principe sécurisé, géré par la ville de Paris. On ignore encore comment les voleurs ont pu pénétrer dans l’immeuble, qui abrite surtout des start-up technologiques ». Selon une autre source, les voleurs auraient utilisé des extincteurs!
c’est bizarre. Après les plombiers du « Canard enchainé », maintenant les pompiers de « rue 89″

Pour en savoir plus : http://www.rue89.com/making-of/2010/11/21/rue89-cambriole-une-vingtaine-dordinateurs-voles-176930

Rénovation du Chaudron de St Etienne: une tournure de plus en plus politique !

Le poids de la politique dans la rénovation du stade de St Etienne m’attriste…. Le projet a été dévoilé officiellement le 22 octobre, « nombre de détracteurs tirent à boulets rouges sur le président de Saint-Etienne Métropole, la collectivité qui préside aux destinées du Chaudron », écrit le journal local le progrès. .

Je lis plus loin : « Finalement, le débat est lancé au détour, en fait, d’une délibération sur le Plan pluriannuel d’investissement 2011-2014, où figure une ligne budgétaire 58 millions pour la rénovation du stade Geoffroy-Guichard ».

Au même moment, mes collègues canadiens m’indiquent que la ville de Toronto relance un plan annuel de recherche en e-santé de 70 millions de dollars canadien, soit à peu près la même somme en euros !

Bon entre la science pour la santé et l’hygiénisme par le sport en fauteuil pour 41000 personnes, mes choix sont faits, mais cela ne semble pas être les même que les politiques de la Loire. Notons qu’avec cette somme, une école d’ingénieur est financée pendant plus de 10 ans, bâtiment et salaires des enseignants compris ….

Petite histoire a 700 000 euros

La ville de Barcelone a annoncé quelques chiffres sur la visite du pape Benoit XVI, les mesures de sécurité et les déplacements ont couté 670000 euros, mais devrait générer un impact économique de 29,8 millions d’euros. Si l’hébergement de la suite du pape coutait environ 50000 euros, le chiffre de l’impact économique provient surtout des 25,2 millions d’euros qui sont le fruit des dépenses de logement, restauration, transports et achats divers des personnes présentent. Le bénéfice net serait de 4,6 millions d’euros selon la ville. Je me permets de vous rappeler que 700000 euros, c’était le coût de la garden party du 14 juillet de l’Elysée  suspendue par Nicolas Sarkozy cette année. Ces sommes dépensées en une journée sont équivalentes au coût d’une année terminale d’une école d’ingénieur d’excellence, mais combien rapporte une telle formation, je pense beaucoup plus !