Archives mensuelles : juillet 2009

Au sommet du col, il y a Dario

Dario se situe dans un col sur la route en Xalapa et Mexico, cet établissement est assez spécial et est localement très réputé. Son nom est le diminutif de son propriétaire Ruben Dario Quinones.

Regardons, la viande est cuite au feu de bois sur un barbecue géant. Le principe est simple, lapin, poulet ou steak sont la palette de choix des viandes aplaties puis mises à cuire sur ce barbecue qui fonctionne au feu de bois. Un autre point , cet établissement fabrique des gâteaux qui sont stockés sur des étagères de verres imposantes. Une zone est consacrée à la fabrication de salades et à la cuisson de légumes. En face de tout ca, se situe le bar juste de l’autre coté de la salle. Des paysans sur le pas de la porte vendent des fruits que vous pouvez amener à l’intérieur et un stand vous propose des rompopes, un alcool local.

Coté ambiance, c’est une grande salle avec des tables rustiques et des chaises en bois un peu trop perpendiculaires, au moins ça vous oblige à rester droit ! Des musiciens animent les lieux en permanence et la salle ne désemplit pas quelle que soit l’heure !

Nous avons pris un gros morceau de fromage local, sa variante frite et une salade de nopal, le cactus local. Nous avons gouté des grillades de chaque viande proposée, accompagnées d’une soupe d’haricots rouges. Nous avons terminé par un dessert, le tout avec une horchata de riz.

Il faut se déplacer pour voir cela !

Dario, La Joya, Domicilio Conocido, La Joya, Veracruz, Mexique, Tel 01 228 8 114153

La roue et les olméques

Les olmèques sont la plus vielle civilisation du monde. Leur rapport à la roue est très intéressant. Il connaissait la roue et l’introduisait dans des objets. Mais ils ne voulaient pas utiliser les roues dans des équipements plus lourds. La raison : ils avaient peur que cela amène à des désastres. L’information est connue à partir de « codice », sorte de papyrus peints mais en fait réaliséd avec des feuilles de cactus. Malheureusement, les espagnols ont détruit beaucoup de Codice au cours de leur invasion au XVI ème siècle.

Source : visite du Museo de Anthropologia de Xalapa, Max, Xalapa, Veracruz, Mexique

Gran Cafe de la Parroquia, si tu ne le connais pas, tu ne connais pas Veracruz

Gran Cafe de la Parroquia, si tu ne le connais pas, tu ne connais pas Veracruz, tel est la devise locale, devise tenace !

La devise « Gran Cafe de la Parroquia, si tu ne le connais pas tu ne connais pas Veracruz » est fort célèbre. Mais en fait ce café a été plusieurs fois rénové et se situe en deux lieux très voisins, il porte le nom qui se traduirait comme la petite église. Dans ce café se montrent les stars du Mexique et ne pas être en photo dans ce café est indigne d’être une célébrité, donc j’y suis allé ! Bon, restons modeste !

Ce café existe depuis 1808 et depuis cette date, il se perpétue des traditions. Le café propose sa boisson avec des pâtisseries, ou plutôt des pains divers et améliorés. Lors de mon passage, j’ai testé bomba, ataud, canilla, banderilla. Le plus typique est la répartition des taches entre les serveurs, un groupe d’entre-eux parcourt la salle avec des bouilloires remplies de café et de lait chaud. Vous tapez avec votre fourchette sur le récipient que vous possédez, ils arrivent rapidement pour vous servir le breuvage local. Si vous avez une tasse, elle est réalisée dans une porcelaine grossière, mais mise sur une soucoupe art moderne en aluminium poli ! Tout un style que je vous recommande d’observer. Le lieu fait aussi des repas mais il semble, de la part des personnes qui m’accompagnent, que ce n’est pas l’idéal !

Gran cafe de la parroquia de Veracruz, Insurgentes Veracruzanos 340, Col Cnetro, CP 91700, Veracruz, état de Veracruz, Mexique.

Panama, un espace dynamique

Ce qui surprend le plus en arrivant à Panama, c’est le dynamisme de cette ville et des gens qui y habitent. Partout des constructions fleurissent, nous étions logés dans une tour de 30 étages, « San Francisco bay », mais d’autres lieux explosent littéralement. La ville historique, Panama Vieja, est en ruine, mais se visite comme un musée à ciel ouvert. Dans la ville coloniale, le quartier a une tête de proue, la place de France avec un monument surmonté d’un coq et une ambassade de France qui fait penser à un musée. Le quartier est en cours de rénovation. Le quartier d’affaires foisonne, circulation automobile, banques et piétons pressés seraient les caractéristiques de ce lieu. En zone suburbaine, des  « malls » de taille gigantesque pourraient faire pâlir de jalousie nos Parly2, Velizy 2 et les autres…

Petite question pratique, je n’ai pas réussi à trouver une poste à Panama et donc, j’ai du demander à des étudiants de m’envoyer mon courrier !

Manger Mexicain à Panama

La Mexicanita est une chaîne de restaurant de Panama, dont l’aspect tant intérieur qu’extérieur n’est pas des plus évolué. Attention, cette chaine n’est pas ouverte le soir. Vous pouvez y apprécier des spécialités mexicaines façon tapas mais avec un « grand volume ». Lors de mon passage, j’ai testé en premier la Picada, mélange de galette de maïs avec du fromage fondu, servie avec une purée d’haricot rouge. Nous avons poursuivi par la Tostada, tortilla de poulet et d’haricot rouge surmontée de salade et de crème fraiche et des Carnitas, viande de porc en friture servie sur un lit de salade. En ce qui concerne les desserts, le choix est limité, « flan de la casa ». Pour les boissons, je vous conseille une horchata (voir sur mon blog ce que je pense des horchatas), ou un arroz con Pina (riz avec de l’ananas), c’est excellent ! Vous pouvez opter aussi pour le refresco de pina, mais c’est moins bon !

La Mexicanita 1, Taqueria jalisco, Via Boquete David, Chiriqui, Panama

La Mexicanita 2, Centra comercial La Florida, Marbella, Panama city, Panama, Tel : 263 8227

La Mexicanita 3, Boulevard El dorado, El dorada, Panama City, Panama, Tel 236 0725

Le livre d’Esther


Le livre d’Esther dont je vais vous parler est présent au Musée du Quai Branly, il provient de Fès (Maroc). Sa forme particulière en fait une œuvre à admirer… Je vous conseille donc de vous arrêter devant lui si vous allez dans ce musée.

La caractéristique de ce livre est qu’il s’agit d’une bible hébraïque ou Tanakh. Ce qui fait son originalité, c’est qu’il ne fait jamais référence à Dieu ! Il est sorti pour la fête du Pourim. Il est aussi repris parmi les Livres historiques de l’Ancien Testament. Dans la tradition juive, il se présente sous la forme d’un rouleau de parchemin (Meguilat Esther).

La rédaction du livre d’Esther est traditionnellement attribuée à Esdras. Il s’agit de l’auteur présumé des textes de loi qui auraient donné une cohésion religieuse et nationale à la communauté juive de Jérusalem.

La ville multiforme de Veracruz

La ville de Veracruz est une de ces villes chargée d’histoire, mais totalement transformée. C’est par là que le colonisateur Hernán Cortes serait arrivé en 1519. Mais la ville de Veracruz est devenue un lieu important dans l’histoire mexicaine car ce port fortifié fut victime de nombreuses attaques : les espagnols en 1825, les français en 1839 et les américains en 1847 et 1914. Cette ville résista à toutes ces attaques. C’est pour cela que les mexicains la nomme la ville quatre fois héroïque.

Actuellement, c’est une ville multiformes qui s’est étendue. Le port accueille des porte-conteneurs géants qui accostent juste à coté du Fortaleza San Juan de Ulma qui apparaît  ridiculement petit. La ville coloniale vit des heures trépidantes en fin de semaine et en particulier dès que la nuit est tombe. La plage publique du centre ville est bordée de paillottes qui servent à boire et à manger au plus près possible de l’eau. La zone voisine, El boca del rio est la place des grands hôtels et des plages privées. L’aquarium de Veracruz est une zone où l’aquarium explicite la vie marine locale et un supermarché qui le jouxte vend des poissons congelés en provenance de tout les pays. Dans le même espace, un musée de cire mets en avant les personnalités locales.

Source : visite du musée de la Fortaleza San Juan de Ulma, Veracruz, état de Veracruz, Mexique

Connaissez-vous l’itacate

Les mexicains utilise le mot itacate pour designer le repas que l’on prépare chez soi ou que l’on achète tout prêt pour amener, historiquement dans les champs, puis maintenant à la plage ou dans les promenades à la montagne. Bien entendu, ce mot n’existe pas dans l’espagnol classique, la raison en est simple, c’est un vieux nom olmèque qui a continué d’exister dans les traditions locales.

Source : visite du Museo de Anthropologia de Xalapa, Max, Xalapa, Veracruz, Mexique

Madame l’ex Ministre de la Culture, les pirates, ça existe depuis longtemps

Veracruz est une ville qui est fortifiée d’une façon assez similaire à la Vauban. Cette citadelle Fortaleza San Juan de Ulma est en cours de restauration. Elle a servi de lieu de garnison mais aussi de prison ou étaient enfermés tour à tour les vaincus des guerres coloniales et les pirates. Ce qui est intéressant, c est le petit musée où l’on peut trouver quelques indications dont une attaque de pirates sur cette ville en 1683. Elle était le fait de Lacazo Jacome Lorenalto et de Nicolas Gramone….

Source : visite du musée de la Fortaleza San Juan de Ulma, Veracruz, état de Veracruz, Mexique

Une Posada comme je les aime ! Au Mexique

A Xalapa, la Posada Mariquinta, la partie principale est une demeure historique du XVIII siècle parfaitement rénovée, à laquelle sont adossées une annexe totalement neuve et une galerie d’art. Si le décor de ces deux derniers lieux est moins prestigieux, les chambres de la partie moderne sont plus confortables. Je vous conseille la visite de cette demeure qui est magnifique avec sa cour intérieure. Autre avantage, le prix y est fort intéressant et des personnes y séjournent pour plusieurs semaines pour visiter la région. Pour dormir dans le coin, c’est parfait, il y a même un petit coin cuisine pour avoir son autonomie. A ne pas rater si vous êtes dans le coin…

Posada La Mariquinta, Alfaro 12, Centro historico, Xalapa, Veracruz, Mexique, Tel et Fax 52 228 818 11 58, email : lamariquinta@xalapa.net, site web http://www.lamariquinta.xalapa.net