Archives mensuelles : décembre 2008

Connaissez-vous les peuples du nord ?

les peuples du Nord sont les suivants:

Les inuits ou eskimos occupent un vaste territoire de la Sibérie au Groenland mais aussi en Alsaka et Canada,

Les Sames ou Lapons sont au nord des trois pays scandinaves et en Russie,

Les Yakoutes ou Sakhas vivent nombreux en Sibérie arctique

De petits peuples, Evenks, Nenetses, Tchouktches, Aléoutes, vivent en Sibérie et sont nommés ainsi car leur population est peu nombreuse.

Perdu dans la campagne, mais tranquille…cet hôtel

C’est un lieu intéressant, un hôtel restaurant perdu dans la campagne, mais tranquille

J’ai découvert au hasard de mes pérégrinations dans la France profonde cet hôtel-restaurant où on y mange bien ! Il n’y a rien autour sauf la piscine pour ceux qui aiment se baigner et une rivière où la pêche à la truite est possible !

Les repas sont locaux et lors de mon passage, des chasseurs finissaient leur journée autour d’un agréable repas. Je ne vous donnerais pas pour cette fois les menus, leur teneur laisserait croire à une plus mauvaise qualité que le repas lui-même qui, je le répète, vaut le détour si vous n’êtes pas loin.

Côté chambre, le rustique est compensé par le confort et il y a même la connexion Wifi pour ce lieu de campagne. Donc profitez-en pour une séance plus professionnelle à la campagne…

Un seul inconvénient, il faut aller dans le Cantal !

Le Ranfort Hôtel, M. et Mme Delbert, Calviac, 46190 Sousceyrac, Tel 05 63 33 01 06, fax : 05  65 33 01 32

email : annie.delbert@orange.fr, site web : http://www.hotel-le-ranfort.com

Comment le GPS se plante

Voici un vrai exemple

1) d’aprés le GPS, je suis en plein champ et la voiture veut s’arréter

GPS

2) en réalité, je suis sur une route digne de ce nom

GPS et une vue montrant le dehors

Conclusion :ne faites pas une confiance aveugle aux technologies GPS

Der gute waldgeist, le vin de cerise

Der gute waldgeist est un vin de cerise de la forêt noire allemande

Si vous achetez une part de ces grands gâteaux allemands, ce vin de cerise peu alcoolisé est prévu pour cela. Donc une part de « forêt noire » et un coup de Walgeist. J’ai goûté le mélange et je l’ai bien apprécié. Du coup, lors de mon passage dans ce coin, j’en ai ramené une caisse… mais je n’en ai pas vu d’autres usages…

Kirsch Wein, Brennerei Koppel,  D-77855 Achern, Oberacherner Str. 70, Tel. 07841/21879, Fax 07841/4391

email : info@koeppel-brennerei.de, site web : http://www.koeppel-brennerei.de

Histoire de sel

Le sel a été pendant longtemps un symbole de certaines cultures, un objet de taxation, un ingrédient de certaines superstitions. Ce petit texte ne parlera pas de ce sujet, mais tentera de décrire les différentes formes qu’il revêt.

Ahuma

L’Ahumada est un sel naturel fumé qui a une couleur brune qui ressemble à du sucre roux. Cette couleur est dû au mode d’extraction du sel qui est utilisé dans différents pays. Ce sel serait parfait  pour les grillades, les rôtisseries plus particulièrement de viandes blanches (poulet, faisan, dinde, ..), mais aussi avec des pâtes en salades.

Alea ou Hawaian

Comme son nom l’indique, ce sel provient des îles Hawaï, il est de couleur rouge vif car il contient des minéraux volcaniques. Son goût est assez prononcé et il diffère donc des autres sels de mer. Il est utilisé dans les plats traditionnels des îles principalement avec du porc. Dans ces mêmes lieux, il sert aussi pour les cérémonies de purification.

Fleur de sel

Ce type de sel très artisanal dont le plus connu est l’appellation «  Sel de Guerande », mais chaque zone maritime de l’Europe du Sud en fabrique. C’est en fait la première cristallisation du sel qui apparaît lorsque l’on utilise des marais salants avec une évaporation naturelle. Il est conseillé pour les aliments grillés et les salades.

Flocons de sel

Cette forme de sel provient traditionnellement d’Australie et en particulier de la Murray river qui descend des New South Wales Mountains. Il se présente sous forme de flocons produits naturellement, qui peuvent avoir une couleur pêche s’ils sont minéralisés, ou avec une pellicule rouge si des algues ont fait leur travail. Leur spécificité culinaire n’est pas connue.

Kala Namak, ou sel noir

Contrairement à son nom, il se présente sous forme de grosses perles grises foncées. Il a gardé cette couleur car il n’est pas raffiné, ce qui semble intolérable dans la culture indienne dont il provient. Il est utilisé dans la culture indienne pour augmenter le goût des petits snacks (Chaats) ou des yaourts aromatisés aux légumes (raitas). Il serait aussi utilisé pour les tidbits.

Sel celtique

Ce sel était produit par les compagnies maritimes anglaises qui le conservaient dans des caisses en bois dont il prenait le goût. Il est très utilisé dans des salades, des légumes et des viandes grillées. Parfois, il était mis dans de vieux tonneaux de vins qui lui donnaient un arôme plus fort et servait à préparer des poissons.

Sel de l’Himalaya

Ce sel est rosé de façon naturelle car ce sont des carrières de l’Himalaya qui sont exploitées pour cela. Il contient des dérivés minéraux et principalement du fer qui lui donne cette couleur. Il se présente sous forme de cailloux plus ou moins gros. Du fait de ces composants, il est conféré à ce sel des vertus médicales dont celles d’assainir l’atmosphère ou de réduire la pression sanguine. Il est utilisé pour des soupes, des viandes bouillies, des poissons au court bouillon et avec des pâtes.

Les fleurs comme habillement !

Le Centre National des Costumes de Scène (CNCS) est un de ces musées de province que l’on a envie d’aller voir. Sa dernière exposition temporaire que j’ai visitée était « au fil des fleurs, scènes de jardin » ; l’exposition avait lieu du 6 décembre 2008 au 19 avril 2009 et précédait une autre exposition consacrée à Noureev. Cette exposition présentait des costumes par thème, et un atelier de fabrication. Il y avait aussi quelques panneaux pédagogiques dont la clarté était limite et dont la pertinence m’a échappée…

Je ne sais pas si c’est dû à leur présence dans une ancienne caserne, mais l’accueil le jour de ma visite a été désagréable. Le site web est conçu de façon à être inutile. Il ne peut pas être utilisé à des fins pédagogiques. Trouver l’adresse sur le site relève de la performance…et en plus, elle est indiquée en image non copiable, ce qui empêche de faire un couper-coller de cette adresse dans des logiciels géographiques comme viamichelin, google maps ou mappy.

Centre National du Costume de Scéne, Quartier Villars, Route de Montilly, 03000 Moulins, tel 04 70 20 76 20, Fax : 04 70 34 23 04, email : info@cncs.fr, site web : http://www.cncs.fr/

En face de la gare, on mange très bien

C’est rare de bien manger en face de la gare, mais il y a une exception : la gare de Moulins-sur-Allier. L’hôtel restaurant du Parc vous accueille avec le sourire dans une salle sympathique dont le ton pastel la transforme en un lieu à la fois serein et un peu désuet. Passons !

Du coté du menu, c’est le régal des papilles. J’ai commencé par un parfait de langoustine au curry avec des dentelles de parmesan, parfait pour démarrer dans la chaleur de ce mois de juin. Puis, le jarret de veau mijoté aux girolles était parfait. J’ai goutté quelques fromages locaux : Châtenet, Comtesse de Vichy et Cérilly avant de finir par un soufflet glacé au grand Marnier dont la légèreté était parfaitement adaptée à la saveur de l’ensemble.

En revanche, le vin de Pays de Loire que nous avons choisi était sans intérêt.

Hôtel Restaurant Le Parc, 31 avenue du Général Leclerc, 03000 Moulins, Téléphone 04 70 44 12 25, Télécopie : 04 70 46 79 35, email : hotelrestaurant.leparc03@wanadoo.fr , site web www.hotel-moulins.com

Une petite presse

Malheureusement oui !

En prenant l’avion ces jours-ci, je viens de voir la taille des journaux féminins français. Je me souviens du même journal version Amérique du Nord, je me suis précipité sur mon petit carnet de notes de voyages. Lors de mon voyage en Amérique du Nord en septembre 2008, Vogue avait 798 pages et avait comme message : « When to spend, Where to save », soit « quand acheter, où économiser ».

No comment !

Jeux de quilles, boules et palets bretons


Jeux de quilles, boules et palets bretons

La FALSAB

Pour ceux qui aiment les jeux de quilles, boules et palets traditionnels bretons, la FALSAB est là pour vous…en ce qui concerne les quilles, vous avez le choix entre celles de l’Aulne, du Léon avec talus,  du Pays Bigouden et Cap Sizun, du pays de Dinan, du pays de Josselin, du pays de Mauron, du pays Glazig, mais aussi d’autres jeux de quilles comme le birinig ou le Kilhoù Kozh. Il y a différents jeux de boules : boule bretonne, boule nantaise, boule pendante, boule plombée, boultenn et patigo. Parmi les jeux de palets, j’ai listé : billard hollandais, bouloù Pok, gailloche dite aussi galoche de haute Bretagne, galoche à ruser, galoche bigoudène, galoche sur billot, le jeu de la Grenouille ou du tonneau, le jeu du Peioù, les palets sur planche, les palets sur route, les palets sur terre. Mais aussi, vous pouvez vous initier au gouren, connu en Bretagne dès le 14ème siècle et qui s’apparente au judo…

Tout un programme donc ! Le site vous donne toutes les règles de ces sports et les lieux où vous pouvez vous initier et pratiquer.

Confédération FALSAB, Complexe sportif, salle Artus, 56920 Noyal pontivy, tel/fax : 0297082120,  email : falsab.noyal@wanadoo.fr, site web : http://www.falsab.com