Archives mensuelles : juillet 2008

Chez les Loriols à La batie de Crusol


Les loriols, ou l’Ange Gourmand

Le site est magnifique, avec sa vue sur une vallée de l’Ardèche, sur les hauteurs de Valence. Montez depuis cette ville sur la route du Puy, à Alboussieres, puis prenez un petit chemin qui vous mènera dans ce village. Un panneau, dès l’entrée, vous indiquera comment aller chez Loriol ou à L’ange Gourmand. Si vous êtes perdus et que vous questionnez les gens du village, utilisez le nom de la famille Loriol qui possède ce lieu depuis au moins trois générations. Actuellement, c’est David et Sonia qui vous accueillent. Une fois arrivés, profitez de la vue…

Les habitués y vont pour déguster un soufflé aux écrevisses qui dépasse largement les standards. A ne pas rater, mais il faut penser à réserver ce plat par avance. En entrée, dégustez des escargots ou des cuisses de grenouilles. Le plateau de fromage est toujours parfait. Une salade de tome, comprenez de la tome, de l’huile d’olive et de l’ail, le tout mixé, est probablement un des éléments à ne pas rater.

En dessert, une omelette norvégienne maison a fait l’affaire de mes papilles, sur un vraie génoise, une glace vanille, de la meringue chauffée au four et flambée à l’alcool. Parfait …

Coté vins, la carte a un sens : elle est parfaite dans les vins de la vallée et des coteaux du Rhône avec des bouteilles excellentes et cotées. J’ai préféré un Lirac plus classique, la cuvée du patron. J’ai simplement regretté que l’on n’ouvre pas la bouteille devant moi et que l’on ne me fasse pas par avance gouter le breuvage. Le Lirac était un domaine Saint Roch de Roquemaure (39150). Un vin parfait si ce n’est son fort taux d’alcool.

Le service était parfois un peu hésitant, jeunesse des serveuses, tradition ardéchoise ou France profonde, nul ne le sait.

Hôtel Restaurant Loriol, l’Ange Gourmand, 07440 Champis La Batie, Ardéche, Tel 04 75 58 31 89, site web : www.angegourmand.com.

Ce restaurant ardéchois est à moins de 25 km de Valence dans la Drome…

Chez Serge, un lieu de Carpentras


Chez Serge, un lieu de Carpentras

En pleine ville

Juste au bord du boulevard qui fait le tour de la vielle ville de Carpentras, ce restaurant vous accueille avec une courette qui sert de terrasse, mais une vraie terrasse surplombe les lieux, nettement mieux ! Ce restaurant semble être un des lieux où il faut aller manger dans cette ville.

Lors de mon passage, le menu est sympathique, correct mais pas original. L’entrée était composée d’un mille feuilles au fromage de chèvre avec des légumes de saison et de la salade. Puis, des coquilles saint jacques étaient servies poêlées avec des tomates et un décor au vinaigre réduit. Un mascarpone aux fraises locales terminait le repas avant le café. Le vin rosé servi était typique de Provence mais ne valait pas le coup d’être relevé..

Une bonne table, certes !

Chez Serge, 90 rue Cottier, 84200 Carpentras, France, Tel 04 90 63 21 24, Fax 04 90 60 30 31, restaurant@chez-serge.com, mail : http://www.chez-serge.com

Des escargots à Bompas et des oignons à Toulouges


Aujourd’hui, deux fêtes, celle des escargots et des oignons.

Bompas et Toulouges sont deux villages des Pyrénées orientales, ces deux cités sont devenues des tentacules de la ville de Perpignan du seul fait de leur proximité… Cela n’empêche pas les fêtes traditionnelles de perdurer. Cela les  amplifie même par l’arrivée de ces nouveaux habitants….

La fête de Bompas est sur le thème de l’escargot qui était omniprésent ? dans les vignes de la région, non loin des pieds de fenouil qui était l’herbe locale. Toulouge est spécialisée depuis de nombreuses années dans la culture de l’oignon rouge doux que l’on mange en salade.

Dans les deux cas, la fête est centrée sur une scène ou officie un orchestre et agrémenté d’un  repas géant. A Bompas, le menu comporte des escargots, un peu de viande grillée pour ceux qui n’aiment pas l’escargot. Heureusement, le menu de Toulouges qui  ressemble à celui de Bompas ne comporte pas que des oignons…

Dans l’un et l’autre des ces villages (des villes maintenant?) les orchestres étaient de qualité quoique très différents. La scène de Bompas était occupée par l’orchestre Fred Kohler qui fait son retour après quelques mois d’absence. Cet orchestre rénové a encore quelques problèmes de réglage, mais propose une soirée en deux parties, d’abord un spectacle qui tourne autour du cabaret, parfait, puis une partie dansante. Sur la scène de Toulouges, les Combo Gili présentaient un mélange de Hit anciens et modernes (les vieux succès de Sardou compris), et des chansons de féria ou le ballon de rouge est à l’honneur. Là aussi, la prestation était de qualité, malgré une mise en scène parfois défaillante. Dans les deux cas, la piste de danse était occupée par des jeunes de 7 à 77 ans comme on disait avant… car il y en avait selon moi de plus âgés, mais la décence nécessaire m’empêchait de leur demander leur âge.

Je vous conseille d’y participer car l’ambiance y est sympathique et très bon enfant…

Fête de l’escargot à Bompas : le 26 juillet 2008, elle s’est poursuivie le lendemain mais je n’étais pas présent. Dans cette ville, des manèges fonctionnent pour le plaisir des petits et des grands.

Fête de l’oignon à Toulouges, le 27 juillet 2008.

Orchestre Fred Kohler. Cette formation a été longtemps spécialisée dans les fêtes de la bière et les spectacles « music hall ».  Claude Forot dirige cette formation. Pour la contacter : Quartier Pacaud, 07370 Eclassan, téléphone 04 75 68 51 87, fax 04 75 68 61 89, site web : http://www.fredkohler.com, email : claude.forot@wanadoo.fr

Orchestre Combo Gili. Cet orchestre qui existe depuis de nombreuses années est issu d’une cobla catalane qui a fait sa mue. Les jeunes chanteurs et chanteuses apportent aux cuivres et au bassiste historique une pêche d’enfer…. Les Combo Gili sont dirigés par Alain Torreilles. Pour les contacter : Los Comalls, 24 route de Terrats, 66300 Llupia, téléphone : 04 68 53 07 06 ou 06 13 58 37 71, site web : http://www.lescombogili.com

Comment trouver un cadre des plus agréables et un accueil des plus déplorables : réponse à Avignon !


Un accueil des plus déplorables à Avignon ou une expérience enrichissante pendant le festival

Je participais à une réunion pendant le célèbre festival d’Avignon. Pour de nombreuses raisons, nous avons décidé de manger au Cloître Saint-louis, qui est le repère des organisateurs de tous poils, un lieu d’achat des billets et de réunions en tout genre….

Puis vint le repas, nous nous adressons à une serveuse qui parlait mal le français. Elle nous propose une table, nous la questionnerons plus tard, elle était russe. Je n’ai pas osé demander la nationalité des plongeurs. Une furie, style joueur de rugby en fin de carrière, vient nous demander d’un ton désagréable pourquoi nous nous asseyons là… nous lui répondons du même ton.

Coté repas, des mises en bouche nous ont fait attendre le plat principal, des filets de maquereau pour moi bien cuits, une chiffonnade de jambon et de melon pour une de mes collègues, pas de quoi se pâmer mais propre et bien présenté…

Le dessert était une bûche de noël au citron, et oui, en plein mois de juillet, mais elle aussi décalée et sympathique. La variante proposée était une tarte au citron.

En conclusion, éviter ce lieu pour l’accueil et la relation commerciale

Y aller pour la qualité de la cuisine et le cadre…

Hôtel et restaurant le Saint Louis, Cloitre Saint Louis, 20 rue du Portail Boquier, 84000 Avignon, tel 04 90 27 54 80

Manger à Cyberjaya, à l’air libre ….

En Malaisie, dans la cité des télécommunications et de l’informatique Cyberjaya est l’une de ces villes nouvelles, qui étaient auparavant des champs de palmistes, entendez par là, un lieu où poussent des arbres à huile de palme, pas des nageurs avec des palmes. Cette ville que j’ai vu construire ne regorge pas encore de restaurants.

Je vous conseille Padi House, ce lieu est magique car on y mange à l’air libre et pas avec de l’air conditionné. Il suffit de prendre une des spécialités locales pour se régaler. Il faut accepter de manger du riz, c’est tout. Enfin, j’ai pris des tranches de dinde…

Terminer par une glace, elles sont parfaites…

Padi House, Prima Avenue, Block 3503, Jalan Teknokrat 5, 63000 CyberJava, Salangor Darul Ehsan, Malaisie, Tel 603 8319 1339

Un coréen comme je les aime à Kuala Lampur…


J’aime bien ces restaurants dont la cuisine est faite devant vous et c’est le cas du Kyoro Won. Le principe en est simple, un barbecue de pierre excité par du gaz permet une cuisine de différente choses avec une saveur parfaite. J’avais pris de scallops, comprenez des coquilles Saint Jacques qui ont été cuites après avoir fait revenir quelques oignions. Le tout est servi avec une kyrielle de petits plats, salade verte, soja en légumes, tofu, choux piquants, riz, ….En dessert, je vous conseille la glace verte au brandy. Pour boire, j’avais pris de la bière kite, qui était plutôt standard mais qui s’harmonisait bien avec l’ensemble.

Koryo Won, Galerie StarHill, 181 Jalan Bukit Bintang, 55100 Kuala Lumpur, Malaisie, Tel 602 2143 2189, email : kroyowon@streamyx.com

Un indien des plus parfait…. En Malaisie


Vansh est l’un de ces restaurants dans la fameuse galerie du Marriott. Contrairement à mes habitudes, je vous le conseille avant de décrire le menu, rien que le décor vaut le détour.

J’aime bien la cuisine indienne et j’étais avec une de mes collègues végétariennes, veggie comme on dit maintenant, d’où ce choix qui n’était pas vraiment le souhait de départ. Le choix a été délicat. Nous avons commencé par une entrée « d’onion bhajlas », ce sont des oignons frits mais pas en rondelles, plutôt multiformes. Après, il  a fallu choisir entre mary angar (à base de poulet), malmati sheekh (mouton), palak ghost (mouton), samundari toufan (fruits de mer), chutney mahl (poisson), des kebabs présentés sur un plateau,  ou enfin des tandooris lobster. Ma collègue végétarienne a opté pour un curry végétarien qui semblait être parfait à son goût. En dessert, un traditionnel kulfi est devenu le passage obligé…

Vansh, Galerie StarHill, 181 Jalan Bukit Bintang, 55100 Kuala Lumpur, Malaisie, Tel 03 21 42 6162n, www.vansh.com.sg

Sous la galerie commerciale qui est sous le Marriott, des restaurants de rêve….


Si vous allez dans la galerie commerciale qui est sous l’hôtel Marriott, vous pouvez trouver au sous-sol une série de restaurants des plus sympathiques : un indien Vansh et un coréen que je vous conseille. Je ne dirais pas de même du Jim Thomson mythai qui n’a pas fait l’objet de mes suffrages. Pour attendre une éventuelle place dans ces restaurants, ou pour donner rendez vous à vos amis, un bar à cocktails se trouve au centre. Idéal pour épater votre copine copain ou vos amis. Visitez aussi les toilettes, vous ne serez pas déçu…le décor est y extraordinaire…

Galerie StarHill, 181 Jalan Bukit Bintang, 55100 Kuala Lumpur, Malaisie

Vansh, Galerie StarHill, 181 Jalan Bukit Bintang, 55100 Kuala Lumpur, Malaisie, Tel 03 21 42 6162n, www.vansh.com.sg

Koryo Won, Galerie StarHill, 181 Jalan Bukit Bintang, 55100 Kuala Lumpur, Malaisie, Tel 602 2143 2189, email : kroyowon@streamyx.com

Jim Thompson mythai, Galerie StarHill, 181 Jalan Bukit Bintang, 55100 Kuala Lumpur, Malaisie, tel 03 21486151, Fax 03 2148 4901, email : mythai.my@jimthompson.com

Budget terminal, enjoy the difference….


 

 

J’ai testé le terminal budget de Singapour, autrement dit low cost. Je prenais un vol Tiger Airways pour aller à Canton, (Gangzou), en Chine. Partout dans le terminal, on pouvait lire « Enjoy the différence ».  Oui, j’ai apprécié, bouffées de chaleur et orage tropical pour monter dans l’avion avec un escalier externe. L’absence de climatisation dans des grands couloirs sans fenêtre mais avec des trous protégés par des grilles disgracieuses. Des boutiques, oui, mais les vendeurs était totalement disgracieux, comme si ils avaient été choisis exprès. Un service de police de même qualité. D’ailleurs, la machine pour donner ses impressions sur le temps des formalités est inexistante au low cost alors qu’elle est présente aux trois terminaux normaux…

Voila donc comme expérience… à vivre

Le lieu : Singapour

Un restaurant de viande version japonaise à KL (Kuala Lumpur)


Dans la galerie commerciale géante Pavillon de Kuala Lumpur, vous pouvez trouver des restaurants style fast food au premier sous sol et des restaurants chics au dernier étage… On ne mélange pas les genres dans ce pays. Angus House est dans ce style…

Le décor est ultramoderne mais le visiteur est surpris par les serveurs et serveuses en noir et blanc, ces dernières ressemblant à des mais du XVIII ème siècle britannique. Passez cette première surprise, vous en aurez une deuxième à la lecture du menu, vous le trouverez très occidental, mais je vous préviens, le style va changer…

Le choix entre les plats à la carte et au menu deviendra cruel. Ayant opté pour un menu « amélioré », j’ai fait un mix des deux. Le repas commence par une assiette type salade avec du poulet, des asperges, des tomates et une montagnette de purée. Celle-ci servie avec du pain. Mes voisins avaient choisi  du foie gras, qui était bien présenté. Le pain arrive avec une soupe verte genre velouté dont je n’ai pu connaître la composition, secret du chef…Puis, c’est une viande cuite sur le grill, j’avais pris du sirloin, vous choisissez le poids par 100  grammes, j’ai préféré prendre du 200 grammes et ajouter en complément des coquilles Saint Jacques. Il est servi avec une autre salade de brocolis, maïs, tomates, concombres. Un gâteau qui ressemble à un tiramisu vous est servi en fin de repas.

La cave à vin est internationale, de qualité et variée mais je n’en ai testé aucun, car je suis resté à l’eau et à l’ice tea, qui est servi avec des glaçons fait de la même boisson. Ce restaurant est raffiné, excellent. Un lieu à visiter…

Angus House, Pavillon, étage 6, 168 Jalan Bukit Bintnag, 55100 Kuala Lumpur, Malaisie,Tel 03 2145 6015, fax 03 2142 6017