Archives mensuelles : mars 2008

Tsai Yi Lu, artiste des arts expose à Taiwan

 

 

Tsai Yi Lu peint des arbres, ils sont très colorés, dans un univers magique. Des gouttes comme celles d’une pluie improbable cachent une partie du paysage. Les arbres ressemblent parfois à des humains.

 

L’affiche de l’exposition qui se tient à Taiwan du 22 mars au 30 avril 2008, annonce la couleur : «  A tree structure can serve as a reflexion to a person’s desire within ». Il est clair que ces peintures font réfléchir.

 

Je n’ai pu avoir beaucoup de renseignements sur cet artiste, je le regrette car il est intéressant…  Seule information, l’exposition de Taipe était organisée par butchartart (site web http://www.butchartart.com )

 

 

Le Lin Garden, un restaurant pléthorique

 

 

Lieu de mariage, ce restaurant de taipe est un des meilleurs représentants des plats locaux. Je n’ai pas réussi à avoir son adresse en anglais, mais j’ai un plan d’accès. Il propose des plats locaux et d’inspiration internationale. Il ne faut pas le confondre avec un autre restaurant qui porte le même nom mais qui est destiné à une activité plus touristique.

 

Lors de mon dernier repas dans ce lieu, les plats se sont succédé

 

1-      Un apéritif à base de cranberries

2-      Une salade composée à base de maïs, tomates et de fruits secs

3-      Des ailes de requin en soupe avec des légumes : il parait que c’est la spécialité de la maison

4-      Du poisson blanc indéterminé par mes goûts en sauce piquante

5-      Des langoustines grillées. Au secours, ils mangent tout, pas nous !!!

6-      Des côtes de Mouton à la française (qu’il paraît, c’est la traduction de mon voisin)

7-      Du riz au poulet et aux fruits de mer (crevettes et calamars essentiellement…) cuits dans une feuille de lotus

8-      Boules de sésame

9-      Fruit de saison

10-  Thé

11-  Saké

 

Le tout était servi avec des vins français. Je n’en connaissais aucun mais ils étaient assez appréciables. Une bouteille de « grande espérance » proposé par la firme JB Buisson (68100), un « Bois cendré » commercialisé par la maison Bouey (33100), et un « Bird », merlot 2006 avec l’étiquette Intexco, 85600 qui était clairement bon !

 

Lin Garden restaurant, Taipe, Taiwan, Tel 02 88 66 3333, Fax : 02 2837 0089, site web : http://www.lingarden-taipei.com.tw/

Le night market de Shilin à Taipe

 

 

Le night market de Shilin est un de ces lieux extraordinaires d’Asie, un « souk » version asiatique. Je vous en conseille la visite.  Deux parties le composent. La première est consacrée à la nourriture, la deuxième regorge de vêtements et de chaussures.

 

En ce qui concerne la nourriture, faire un repas à Shilin est incontournable. Il faudrait m’attacher pour m’empêcher d’y aller à chacun de mes passages à Taiwan. Dans cette partie, je vous conseille les glaces géantes aux fruits dont la composition reste pour moi un mystère. N’oubliez pas les brochettes locales et la soupe de poissons.

 

Après la restauration, une visite dans les boutiques de la zone s’impose, même si vous ne voulez pas vous vêtir.

 

Pour les amateurs, l’accès à ce night market se fait par la station de métro : jianian

 

Sur France Info, « Fronde des abonnés : Numericable se relève doucement »

Ma position dans un reportage de Florent Guyotat

Pour m’écouter : http://www.france-info.com/chroniques-le-plus-france-info-2008-03-27-fronde-des-abonnes-numericable-se-releve-doucement-114877-22-25.html

France Info – 27 mars 2008

Connaissez-vous l’Ayurvéda ?


  


  

L’ayurvéda est une médecine traditionnelle venue d’Inde qui se distingue de notre approche allopathique européenne. Il s’agit en fait plutôt d’une recherche du « bien être », fondée sur une médecine préventive à base de plantes, de massages et de « thérapies du cerveau », que les acteurs européens de l’Ayurvéda définissent comme des thérapies spirituelles, mais qui n’ont pas vocation à remplacer la médicine « traditionnelle » occidentale.
 

Cette approche et ces méthodes sont pratiquées depuis longtemps dans leur pays d’origine, et se sont progressivement exportées dans d’autres pays, comme l’île Maurice, qui en fait la promotion auprès des VIP européens (principalement francophones et anglophones). J’ai testé ces soins pendant mes voyages dans cette île avec ravissement, sans pour autant avoir de preuve de leur efficacité.
 

Avec le retour à la « nature » des européens, des grandes firmes comme Clarins se sont intéressées à ces produits. Les acteurs locaux comme Himalaya Herbal Healhcare sont dans une position d’attente sur ce marché. Une « ferme de soin » a été ouverte dans le Morvan français (la ferme de Divali), tandis que le centre Tapovan, qui a ouvert ses portes à Paris en 1991, connaît un succès croissant, tant du point de vue de sa fréquentation que de sa médiatisation (1). Il existe même des logiciels de diagnostic, comme Ayusoft.
 

L’ayurvéda s’installe sur le marché mais quelles sont les raisons de cet attrait ?  L’article de Marie Aucouturier évoque des « publics friands d’expériences ». Dans les grands hôtels que je fréquente, trois types de produits ayurvédiques sont mis en avant : la préparation d’une journée de travail, la réduction de la « gueule de bois », et enfin une meilleure digestion des grands repas ! Quand Philippe Nasse rédige un rapport sur le stress au travail, je connais une solution ayurvédique….
 

(1) Article de Marie Aucouturier dans la rubrique « Tendances » du JDD, Journal du Dimanche du 23 mars 2008, page 21
 

Un restaurant français sur le campus de l’Université

 

 

Imaginez une  université, tout ce qu’il y a de plus scientifique, regardez son campus accroché à la colline, rêvez à des bâtiments dont l’un est un restaurant. Vous êtes dans le restaurant français dans le campus de l’Université Yang Ming.  Notez que le restaurant se nomme : « L’escargots French Cuisine » (Avec un s au nom de la bestiole).

 

La formule est du genre « french buffet ». La  nourriture va du steak aux cuisses de grenouille, de la choucroute aux pâtes ….  Coté dessert, le cheese-cake rivalise avec des diplomates… Le vin aussi est français, nous avons consommé du Saint julien 2001, vin de Bordeaux.

 

L’escargots French Cuisine, Campus de l’Université de Yang Ming, 155 Sec 2, Lih Nong St, Pei Tou Dist, Taipe, Taiwan, tel : 02 28209920.

 

Un restaurant façon Shangai à HongKong

Il fait parti de ces restaurants que j’aime dans ces pays. Vous commencez à descendre un escalier où un « caution, wet floor » pourrait vous décourager. Elle vous conduit face à un « dragon » féminin avec une pancarte en plusieurs langues expliquant qu’il faut attendre ses ordres avant d’aller manger. Vous découvrez à l’occasion une petite salle qui donne bien évidemment dans deux grandes autres et dans une multitude d’alcôves pour des repas plus business ou intimes.

Coté menu, j’ai commencé par un pigeon froid au vin, qui ressemblait à celui que j’avais mangé il y a quelques temps en Tunisie, comme quoi, l’art culinaire… J’ai poursuivi par du poisson à la sauce aigre douce, recette traditionnelle, qui est un des meilleurs que j’ai mangé depuis longtemps et nettement supérieur aux offres des restaurants chinois parisiens. J’ai hésité avec du requin, mais il était dans ces sauces visqueuses bien locales, qui ne me faisaient pas envie. De l’anguille dans des petits paniers faisait parti aussi du menu, elles ont séduit mon cerveau avant que je ne fasse d’autres choix.

Le lieu vous propose systématiquement du thé, mais il dispose aussi d’une cave à vin à la hauteur. Il semble qu’une clientèle locale vienne dans ce restaurant pour cette raison.

Wu Kong Shanghai restaurant, Alpha House, 27-33 Nathan Road, Tsim Sha Tui, Kowloon, Hong Kong, Chine, tel : 2366 7244 site web : www.wukong.com.hk, email : service@wukong.com.hù
  La société possède un autre restaurant situé lui au 13eme  étage dans le quartier de « Causeway Bay », 13F, Food Forum Times Square, 1 Matheson Street, Causeway Bay, Hong Kong, Tel : 2506 1018