Archives mensuelles : septembre 2007

Hong Kong a introduit des billets de banque en plastique

 

 

La banque de Hong Kong HSBC a commencé début juillet 2007 a distribué des billets de banques de 10 HK$ en plastique, en fait un polymère. C’est une petite coupure très utilisée dans le pays. Ce billet est considéré comme « soft et think » par les hongkongais. 50 millions de ces coupures ont été mise en service, elles ont l’avantage de durer plus longtemps et de mieux fonctionner dans les distributeurs automatiques. D’autres fonctionnalités ont été mises en avant, ils sont lavables, plus sains,  ils sont aussi plus sécurisés contre les copies.

 

Dans deux ans, la « Hong Kong Monetary Authority » fera le bilan de l’expérience. Il s’agira alors de l’étendre aux autres coupures.

 

Pour ceux qui ne le savent pas, les initiales de la banque soit disant anglaise HSBC veux dire  « Hong Kong Shanghai Banking Company » et elle émet des billets de banque dans la zone de Hong Kong actuellement.

ZALEA Tv a décidé de se dissoudre


  

ZALEA s’est réunie en Assemblée Générale le 23 septembre 2007, voici le communiqué

 

« l’association Zalea TV, éditrice de la télévision libre nationale du même nom, a décidé de se dissoudre parce qu’elle n’était plus du tout adaptée au contexte politique et technologique actuel.
 

Les coups de barre à droite successifs depuis l’alternance de 2002 ont anéanti tout espoir de création d’une grande chaîne nationale de télévision alternative, non-marchande et citoyenne, dans un avenir proche.
 

Depuis la légalisation des chaînes associatives au printemps 2000, Zalea TV a tout tenté pour se faire autoriser par le CSA en diffusion hertzienne permanente et pour être reprise sur le câble et le satellite. Mais pour des raisons qui mèlent des intérêts politiques, financiers et idéologiques, aucune véritable télévision associative diffusant les programmes du Tiers Secteur Audiovisuel n’a finalement puvoir le jour en France.
 

Le CSA a mis le point d’orgue à ce verrouillage en rejetant pour la troisième fois la candidature de Zalea TV à la TNT juste après les élections présidentielles de 2007.
 

Au point où en est arrivé le PAF, c’est maintenant à une véritable refondation du système télévisuel français dans son ensemble qu’il faut oeuvrer. Ce système quasi-totalitaire, à la fois anesthésiant socio-culturel et démobilisateur civique, nuit gravement à la vie démocratique du pays et au véritable débat d’idées.
 

D’autre part, la prolifération récente des sites internet de vidéos partagées apporte une solution temporaire à la libre circulation des images. Cette solution est loin d’être satisfaisante au regard du droit à l’information du grand public, mais elle a le mérite de rendre possible une assez large diffusion des productions non-alignées, non-formatées, non-commerciales et censurées. Ce qui était l’une des missions principales de l’ONG  Zalea TV.
 

Les membres de Zalea TV ne jettent pas l’éponge pour autant. Ils sont en train de se  recomposer par la création de plusieurs structuress’inscrivant dans l’univers des médias libres et du combat plus général pour le pluralisme et l’indépendance des médias et de l’information.
 

Le film qui résume l’Assemblée Générale de dissolution : « Zalea s’éclate  »
 

Cette nouvelle ne doit pas vous rendre triste ! Nous allons vite rebondir sur des nouvelles initiatives que nous tarderons pas à vous communiquer…
 

Nous vous remercions une dernière fois pour les soutiens que vous avez  exprimé pendant ces années,  et qui nous ont permis de tenir dans un environnement relativement hostile… Grâce à vous, nous avons poussé le bouchon au plus loin que nous pouvions le faire dans ce contexte.  Nous espérons avoir contribué , le mieux qu’on a pu, à une prise de conscience générale  du  rôle que jouent les médias dans notre quotidien, et  à la nécessité de créer des médias libres, critiques,  vraiment indépendants, et  sans cesse en mouvement…
 

 

 

A bientôt pour de nouveaux combats ! »
 

 

L’équipe de Zalea Tv  reste fière « Sans démocratie audiovisuelle, pas de démocratie, sans médias libres, pas de liberté, sans télés alternatives, pas de pluralisme…  De même qu’il n’y aura pas de démocratie sans contre-pouvoir, il n’y aura pas de démocratie audiovisuelle sans contre-pouvoir audiovisuel. », écrive les membres de cette télévision.

Les papiers découpés, la spécialité de Shanghai (Chine)

 

 

 

 

Dans Shanghai, il n’est pas rare que des papiers découpés soient proposés au passant. En fait, cet art est assez ancien. Il a pour origine les provinces de Zhejiang et Jinguas. Ils sont arrivés dans la capitale du Sud sous le règne Qianlong de la dynastie Qing.

 

Les formes les plus connues reproduisent de la nature (fleurs, oiseaux, …) ou des broderies vestimentaires. Cet art serait en danger car le nombre de personnes qui s’y forme diminue fortement

 

Zeng Shulin est l’un de ces artistes. Il a été conducteur de bus pendant l’apprentissage de son art. Il a exposé un peu partout en Asie, celle qui le révéla a eu lieu en 1987 à Wuxi. Il est membre de la célèbre société « China Arts and Crafts Association ». Il est aussi responsable de la « Shanghai Paper Cutting Society ».

Aux Nuits de l’Ososphère, le marathon Poptronics

. A l’occasion des Nuits de l’Ososphère, les
28 et 29 septembre 2007, Poptronics, l’agenda des cultures électroniques,
sort du réseau pour réaliser une performance éditoriale et graphique en
direct de la Laiterie, à Strasbourg. L’Ososphère, c’est six scènes, soixante
musiciens, DJs, VJs et groupes offrant toute la palette des musiques dites
actuelles (électro, rock, pop, noise?) et une trentaine d’installations
d’artistes nouveaux médias, pour 10 000 festivaliers attendus à Strasbourg.

A l’invitation du festival, Poptronics réalise « live » un journal de 16
pages qui sera imprimé pendant la nuit du 28 au 29 et distribué aux
festivaliers au petit matin et lors de la deuxième nuit. Poptronics passe
ainsi le mur de l’écran au papier, adaptant son Pop’lab (le mag en PDF) pour
l’occasion. Et s’engage physiquement en invitant Toffe, son directeur
artistique graphiste de talent, à investir le recto de ce Pop’lab-extension
exceptionnel.
Parce que le Pop’lab est un magazine en PDF ouvert aux artistes, ce premier
journal papier sera lui aussi transgenre, entre affiche et journal, comme le
Pop’lab en PDF joue entre papier et écran.

Le site Poptronics sera tout le week-end le reflet de l’événement, le média
Internet conservant ses avantages et prérogatives : du chaud en quasi-réel
pour donner toute l’info sur ces deux nuits chargées en musiques et scènes
(Nathan Fake, Jimi Tenor, Swayzak, Architecture in Helsinki, Monika Kruse,
Chloé, Ivan Smagghe, DJ Hell, Danton Eeprom, Battant et Adam Kesher, Front
242, Treponem Pal et The Cinematic Orchestra?) et en installations
multimédias (Veaceslav Druta, Susigames, Ramona Poenaru, Antoine Schmitt,
Pierre Beloüin?). Les Nuits commencent à 20 heures ce vendredi. Le Pop’lab
Extension Strasbourg sera mis en ligne sur le site Poptronics.fr pendant la
nuit (tard, très tard) au format PDF, puis suivront des compte-rendus en
direct des concerts, des portraits de festivaliers, des interviews
d’artistes?

Le marathon peut commencer.

Poptronics (http://www.poptronics.fr) est le site de l’agenda des cultures
électroniques. Lancé en juin 2007, c’est le premier agenda partagé
francophone qui informe sur toutes les cultures numériques (jeu vidéo,
net-art, musiques actuelles, art sonore, architectures hybrides?.).
Fondé par Annick Rivoire, journaliste spécialiste des nouveaux médias (à «
Libération » notamment de 1995 à 2006) avec Christophe Jacquet dit Toffe à
la direction artistique, Poptronics est un média indépendant et ouvert à la
participation.

Contact :
Annick Rivoire, directrice de la publication : annick.rivoire@poptronics.fr
Tél. : 33 (0)6 84 99 50 12
http://www.poptronics.fr

Glad Star coffee and Tea

Lorsque vous allez de Shenzhen à Hong Kong, le trajet par le port de Shekou est incontournable. Enfin presque… Là vous arrivez à un embarcadère où vous verrez une enseigne « Glad Star, coffe and Tea ». Il ne s’agit pas d’un bar mais d’un authentique restaurant où vous pouvez trouver une véritable nourriture chinoise, mais aussi des steaks à la française ou des sushis et makis japonais. D’ailleurs, le mouchoir indique : « Steak, Seafood, pizza, sandwich, st menu, spaghetti, chinese Food, coffee, milk , tea , fresh juice, spirit », tout un programme. Le pied après une semaine en Chine. Vous pourrez aussi y boire un bon café fait à l’italienne, c’est-à-dire dans ces espèces de cocotte-minute à café, mais attention, il est bouillant.

Glad Star Coffe and Tea, 1F, Passenger Transport Station, Shekou Port, Shenzen, Chine, Tel : 268 60 199 ou 268 64 532

Venez faire l’abeille…..

Pour  exprimer votre opinion face aux cultures

d’  OGM.

Le  collectif »Pas d’ OGM dans mon Gâtinais » appelle à manifester le dimanche  30 septembre à

Milly la  Forêt


Suite à l’implantation de culture  d’ OGM en Ile de France, à Milly-la-Forêt, en plein cœur du Parc  Naturel Régional du Gâtinais Français, lieu d’exploitations bio et de  production du miel bien connu,

Le Collectif « PAS D’OGM DANS  MON GÂTINAIS« , entend préserver un Parc Naturel exempt d’ OGM, comme le  souhaitent le Conseil Régional d’IdF ; le Conseil Général de l’Essonne ; et la  direction du Parc Naturel.



Rassemblement à Milly-la-Forêt à  14h, le dimanche 30 sept. 07, et manifestation de protestation contre la  politique du fait accompli.

La manif sera ludique, centrée sur  le symbole de « l’abeille qui résiste » :

– parce que l’abeille et le miel  sont le symbole du Gâtinais et de son Parc Naturel,

– parce l’abeille est la  sentinelle naturelle de proximité de l’équilibre écologique,  

– parce que l’abeille nous  représente, nous qui sommes petits, mais qui sommes nombreux, et dont le  minuscule dard exprime un signal puissant.



Le style de la manifestation sera  ludique.

Nous appelons les participants à  porter du jaune et du noir, couleur de l’abeille, des déguisements en  abeilles, et nous sollicitons tous les « artistes » à venir avec des expressions  spontanées de « l’abeille qui résiste «  avec toutes ses déclinaisons  créatives ; par exemple :

- la tête du cortège sera  constituée d’une abeille géante soutenue par des apiculteurs bien décidés à ne  pas la laisser tomber,

- des SAMU pour abeilles, des  brancards d’abeilles …

- des représentations de l’abeille  qui écrabouille les OGM

- des « tronches d’ OGM » à faire  peur, des « cyclopes » (clin d’œil au Cyclope voisin de  Tinguély)

- des mises en scène de « l’abeille  et la bête » (clin d’œil à Jean Cocteau) où l’on verra bien qui est « l’abeille »  et qui est « la bête » …



Le déroulement de la manif  : en 3 temps

1———- Elle commencera par un  rassemblement Place du Colombier (à deux pas de la Halle) au centre de  Milly-la-Forêt, capitale de la culture des plantes  médicinales.

- prises de  parole de spécialistes scientifique (dimension  pédagogique).

- distribution de docs, tracts,  docs d’info sur les OGM …

- distribution des consignes de  déroulement,

- mise au point des décorations et  représentations-tableaux, tee-shirts, ballons,

- coordinations  diverses

- point presse, info  presse

2———- Le cortège se  déplacera ensuite en suivant les « Boulevards », jusqu’à l’églisevoisine  du château (où résida Jean Cocteau, lequel repose sous la chapelle Saint  Blaise des Simples qu’il a décorée).

3———- Là, au signal, tout le  monde s’allongera au sol, mais ne « mourra pas », car après avoir  bourdonné, tout le monde se redressera dans la joie  

- [pour faire la fête  ?]

- prises de parole  ?

- point presse, info  presse.

__________________________________________

Contacts

Camille et Thierry Sergent,  apiculteurs

à la Miellerie du Gâtinais  ;     7 et 9 chemin de la Jonnerie – 91820  Boutigny/Essonne
Tél : 06 03 21 17 86.

www.mielleriedugatinais.info            mielleriedugatinais@free.fr