Archives mensuelles : mai 2002

SMSI ou WSIS

Insensés : Les petites vieilles qui animent le groupe CONGO au sein de l’ONU sont très intéressantes. La moyenne d’age dépasse la moitié d’un QI Il est vrai qu’elles sont là pour traiter parfois des NTIC au sein de l’UIT. sujet qu’elles ne comprennent pas toujours. Il est vrai qu’elles avaient l’âge de la retraite quand le premier micro-ordinateur est sorti. En tout cas, c’est un défilé de beautés mondiales qui est à voir.

Ce qu’on ne vous dit pas… Article publié le 15 mai 2002 pour la parution de la nouvelle série de la lettre de Bruno Salgues, lettre numéro 6. Bruno Salgues était président du conseil de surveillance de Comparatel à cette période.

MobilCom, France Telecom

Sauve qui peut: Les relations en France Telecom et Mobilcom ressemblent à des affaires de familles. On dirait des histoires de vieux couples qui divorcent. La suite verra celui qui partira le premier …

Ce qu’on ne vous dit pas… Article publié le 15 mai 2002 pour la parution de la nouvelle série de la lettre de Bruno Salgues, lettre numéro 6. Bruno Salgues était président du conseil de surveillance de Comparatel à cette période.

Waterloo des telecom…

Waterloo : Les « télécomuniquants » ont perdu leur ministre dans le premier gouvernement Raffarin. Triste situation ou personne ne s’intéresse aujourd’hui de manière précise aux télécommunications. Il y a mieux. Le bureau de Christian Pierret avenue de Ségur est occupé par Mme Tokia Saïfi. Le tableau PTTouièsque et ultramoderne qui orne le bureau fait tâche avec le style de son occupante.

Ce qu’on ne vous dit pas… Article publié le 15 mai 2002 pour la parution de la nouvelle série de la lettre de Bruno Salgues, lettre numéro 6. Bruno Salgues était président du conseil de surveillance de Comparatel à cette période.

METICE

Bruno SALGUES, animateur du laboratoire CRITIC de l’INT, vient de réaliser une étude de faisabilité du projet METICE à Castres qui pourrait regrouper dans un même lieu, le château du Causse et ses dépendances, des activités de recherche, une formation d’ingénieur en télécommunication, et des formations universitaires.

Article publié le 15 mai 2002 pour la parution de la nouvelle série de la lettre de Bruno Salgues, lettre numéro 6. Bruno Salgues était président du conseil de surveillance de Comparatel à cette période.

Portabilité des numéros mobiles

L’ART a annoncé l’ouverture commerciale de la portabilité des numéros mobiles pour le 30 juin 2003. Le schéma sera valable uniquement pour les nouveaux abonnements.

Tous les abonnés (pré-payés ou post-payés) pourront changer d’opérateur mobile tout en conservant leur numéro dès le 30 juin 2003, a annoncé le président de l’Autorité de Régulation des Télécommunications, Jean-Michel Hubert, lors d’une conférence réalisée pendant le Congrès des Mobiles 2002.

La mise en œuvre de la portabilité des numéros mobiles a été l’objet d’une consultation lancée en octobre 2000 par l’ART aux opérateurs mobiles et aux associations de consommateurs. Par la suite, les opérateurs ont proposé un schéma de mise en place du système, déjà validé par l’Autorité.

« Toutefois, la possibilité de bénéficier de cette offre ne dispensera pas l’abonné de ses engagements contractuels avec son opérateur initial. La portabilité ne pourra donc jouer qu’à l’établissement d’un nouvel abonnement », précise Jean-Michel Hubert.

Article publié le 15 mai 2002 pour la parution de la nouvelle série de la lettre de Bruno Salgues, lettre numéro 6. Bruno Salgues était président du conseil de surveillance de Comparatel à cette période.

La conférence mondiale du développement des télécommunications de 2002

La Conférence mondiale de développement des télécommunications (CMDT) organisée par l’Union internationale des télécommunications (UIT) s’est déroulée du 18 au 27 mars 2002 à l’invitation du gouvernement de la Turquie. Environ 1.500 délégués représentant les secteurs publics et privés ainsi que des organisations régionales et internationales y sont attendus.

La conférence a été appelée à adopter la déclaration d’Istanbul exposant une vision commune de l’avenir des télécommunications dans le monde. Un des facteurs clé de cette action est la télémédecine. L’UIT cherche par des exemples comme la télémédecine à illustrer comment les télécommunications peuvent aider à combler le fossé entre les pays en développement et développés du fait de l’expansion rapide, mais inégale, des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Un plan stratégique pour la réduction de la fracture numérique traduit cette vision en objectifs et en priorités. Le texte est destiné à être examiné par la Conférence de plénipotentiaires de Marrakech, Maroc, en septembre-octobre 2002. Il devra être intégré au plan stratégique de l’UIT. Un plan d’action définira les programmes de travail nécessaires à la mise en oeuvre du Plan stratégique au cours de la période 2003-2006. Ce processus fait parti du processus du sommet mondial sur la société de l’information.

L’UIT a de bonnes intentions, espérons que celles-ci seront opérationnelles avant 2005.

Article publié le 15 mai 2002 pour la parution de la nouvelle série de la lettre de Bruno Salgues, lettre numéro 6. Bruno Salgues était président du conseil de surveillance de Comparatel à cette période

2005, année de l’espoir numérique, un gag ou une réalité?

La fracture numérique existe et je l’ai rencontrée, ou plutôt, je la rencontre tous les jours. La couverture des mobiles en France me pose quelques soucis. Les hauts débits sont souvent illusoires.

Devra-t-on attendre 2005 pour que l’Europe se soucie du fait qu’elle prend du retard ? Avec d’autres experts, je crie au retard, la fracture numérique n’est pas seulement économique, mais elle est liée au manque de formation et d’information. L’iniative e-europe 2005 et le sommet mondial de la société de l’information de l’UIT ou WSIS de 2003 et 2005 se penchent sur le problème mais ce n’est pas encore une solution.

A quand la prise de conscience réelle…

Article publié le 15 mai 2002 par Bruno Salgues pour la parution de la nouvelle série de la lettre de Bruno Salgues, lettre numéro 6. Bruno Salgues était président du conseil de surveillance de Comparatel à cette période.

Le programme e-europe 2005

Le plan d’action e-Europe 2005 vient d’être publié. Il se situe dans une perspective régionale, ce qui est clairement différent du plan précédent e-europe 2002, E-Europe se concentre, enfin, sur les contenus.

Les deux ans d’une nouvelle prise de conscience. E-Europe 2002 a été adopté par les chefs d’Etats à Lisbonne en mars 2000. L’initiative e-Europe 2005 a été publiée le 28 mai 2002, elle diffère du plan précédent, en particulier sur les aspects généraux. L’objectif de l’Europe est de devenir une économie basée sur la connaissance la plus dynamique et sur la mise en place d’un benchmarking. A 2005, donc …

Article publié le 15 mai 2002 pour la parution de la nouvelle série de la lettre de Bruno Salgues, lettre numéro 6. Bruno Salgues était président du conseil de surveillance de Comparatel à cette période.

Caroline Rizza, doctorante au CRITIC

Caroline Rizza est doctorante en Sciences de l’Information et de la Communication, spécialité “Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication et Médiation des connaissances”. Elle est rattachée au laboratoire de recherche de l’EJCM (Université de la Méditerranée Aix-Marseille II) et à l’INT au sein du laboratoire CRITIC. Caroline Rizza écrit une thèse sur le thème de la fracture numérique et de la médiation des connaissances.

Article publié le 15 mai 2002 pour la parution de la nouvelle série de la lettre de Bruno Salgues, lettre numéro 6. Bruno Salgues était président du conseil de surveillance de Comparatel à cette période.