Archives mensuelles : octobre 2000

Histoire de maman

C’est l’histoire de Maman. Maman avait un fax que lui avait laissé
Papa, mais aussi un modem et deux vieux téléphones. En rentrant
de vacances, oh ! Surprise, aucun des équipements ne fonctionnait.

Elle appelle, depuis une cabine, son opérateur favori : celui-ci lui
dit que ses appareils sont trop vieux, qu’ils ne sont même plus
réparables et qu’il faut quelle vienne à l’agence commerciale en
acheter d’autres. Elle se dit, pour les téléphones OK, mais pour
les appareils informatiques et le fax, cela me fait trop cher. Elle
va chercher, à pied son fiston, car elle était sans téléphone.
Changer ses équipements dépasse les 30000 Francs.

Celui-ci lui prête un téléphone tout neuf, jette les vieux modèles
pour les transporter à la campagne comme décoration et amène
les autres équipements chez un réparateur dans une des boutiques
 » pourries  » du XVIII iéme arrondissement.

Première surprise, ce téléphone qui refusait de fonctionner,
fonctionne parfaitement à la campagne. De retour à Paris, il
refuse de fonctionner à nouveau. Mais au surprise le 1014,
numéro d’appel de l’agence France Telecom fonctionne, c’est
aussi le cas du 15 et du 17.

Deuxième surprise, le réparateur honnête trouve que les appareils
marchent bien, il les teste, les fait fonctionner devant le fiston.
Il pense que le fax peut se bloquer avec une usure du distributeur
de papier, fait un grand nettoyage et une facture inférieure à
100 Francs. Maman semble contente.

Maman appelle de nouveau l’agence. L’explication est éloquente.
On campe sur ses positions, on refuse tout dialogue, puis, on
passe la cliente à un service soit disant technique, qui affirme tout
de go  » c’est pas possible ! ». Celui-ci propose un test de ligne,
qui à la surprise se déroule bien. La personne nous rappelle pour
le confirmer. On lui explique que nos appareils ne sont pas en
fréquence vocale mais en décimal, et qu’ils marchent à deux
endroits, sauf chez soi et que cela provient sûrement de la ligne.
On sent la personne très embarassée qui nous propose de nous
passer le supérieur hiérarchique. Nouvelle surprise, celui-ci nous
affirme que les appareils sont trop vieux et qu’il faut en changer,
puis il avoue avec prudence, que les appareils décimaux ne
fonctionnent plus sur ce central mais que son chef lui à dit de ne
pas le dire.

Pendant l’été, l’opérateur a stoppé son service de numérotation
décimale sans en avertir les clients. Maman est outrée.

A cette question, pour le chef du chef, la réponse est pire, on ne
connaît pas les clients qui ont des téléphones décimaux, et ces
équipements sont antédiluviens et qu’il suffit de passer à l’agence
pour en changer. Le pire est que les seuls téléphones qui ont été
distribué à tous les clients sont décimaux, donc a priori on en a
tous.

Un coup de téléphone à l’agence clôture l’opération. On lui pose
le problème dans les termes techniques et on demande si France
telecom a prévu une procédure comme EDF au moment du
passage du 110 au 220 Volts. Surprise, l’agence nous annonce
que non, le contraire nous aurait étonnés. De plus on nous dit que
ce n’est pas le problème. D’ailleurs, l’agence nous avoue qu’elle
n’est pas au courant. Tout va bien, les clients ne sont pas informés
non plus. Maman en a marre et décide d’écrire aux autorités. Sa
fille a fait l’ENA et elle sait où écrire. Son fiston lui rédigera la
lettre.

PS : Je connais depuis plusieurs zones concernées. Après
interrogation d’un spécialiste de la commutation, ce serait dû à la
mise en place de la technologie ADSL. Une technologie en cache
une autre, pour reprendre une phrase célèbre