Archives pour la catégorie Danemark

Les rois et les reines danoises.

Les Rois et Reines enterrés à la Cathédrale de Roskilde sont dans la liste ci-dessous

Harald Blâtand env. 940-986
Svend Tveskxg 986-1014
Svend Estridson 1047-1074
Margrethe I 1375-1412
Christoffer de Bavière 1440-1448
Christian I 1448-1581 Dorothea
Christian III 1534-1559 Dorothea
Frederik II 1559-1588 Sophie
Christian IV 1588-1648 Anne-Cathrine
Frederik III 1648-1670 Sophie-Amalie
Christian V 1670-1699 Charlotte-Amalie
Frederik IV 1699-1730 Louise et Anne-Sophie
Christian VI 1730-1746 Sophie Magdalene
Frederik V 1746-1766 Louise et Juliane Marie
Christian VII 1766-1808
Frederik VI 1808-1839 Marie Sophie Frederikke
Christian VIII 1839-1848 Caroline Amalie
Frederik VII 1848-1863
Christian IX 1863-1906 Louise
Frederik VIII 1906-1912 Louise
Christian X 1912-1947 Alexandrine
Frederik IX 1947-1972 Ingrid

La Cathédrale de Roskilde (Danemark)

 

 

 

Depuis le Moyen-âge, la cathédrale de Roskilde est l’un des monuments les plus connus au Danemark, car c’est le lieu où les rois et les reines sont enterrés.

 

C’était d’abord la cathédrale de la préfecture de Seeland et depuis 1923, la cathédrale de l’évêché de Roskilde. Mais, au moins deux églises ont précédé la cathédrale actuelle. La première était une église en bois, construite par le roi Harald Blâtand. Au XIème siècle, elle fut remplacée par une ou deux églises en pierre de tuf calcaire. Vers 1080, l’évêque Svend Normand fit construire ici une basilique à trois nefs. En 1170 l’évêque Absalon fit entreprendre la construction d’une église de briques, une église romane aux longs et larges transepts. Ces projets furent toutefois modifiés par Peder Suneson (évêque de 1191 à 1214) qui se serait inspiré des cathédrales françaises de style gothique. Le monument fut achevé en 1280, mais chaque siècle ajouta son style caractéristique à travers les nombreuses annexes et chapelles. Ainsi, la cathédrale s’est agrandie peu à peu. L’observation permet d’en voir les signes.

 

L’intérieur de l’église lui aussi fut transformé de nombreuses fois au cours des siècles. Avant la Réforme de 1536, la cathédrale était catholique et comprenait un choeur fermé, contenant des chaises de chanoine pour le clergé avec au fond et à l’est, le maître-autel. Dans l’église et les chapelles attenantes se trouvaient de nombreux autels supplémentaires. Après la Réforme ces derniers furent supprimés. L’intérieur fut adapté au nouveau culte protestant. Finalement le choeur fut ouvert vers l’Ouest.

Depuis la Réforme, tous les rois et presque toutes les reines du Danemark sont enterrés ici, beaucoup d’entre eux dans des chapelles royales particulières. C’est ce qui fait tout un sens à la visite. Mais la cathédrale contient également quelques sépultures royales datant du moyen-âge. À la place d’honneur, en plein choeur, se trouve le superbe sarcophage de la reine Margrethe Ière qui unifia le Nord à la fin du XIVème siècle.

 

En 1995, la cathédrale fut enregistrée sur la liste des monuments historiques de l’UNESCO.

 

Les oeuvres de la Glyptothéque

 

 

Parmi les sculptures, l’un des 12 exemplaires des bourgeois de Calais d’Auguste Rodin (1840-1918) est présent dans le musée, mais aussi « le penseur » et « Victor Hugo ». N’oubliez pas aussi les deux mariannes de Agathon Von Weydevelt, l’une est intitulé « Vue de Faust » et l’autre Ophelia. La contemporaine Louise Bourgeois né en 1911 est présente avec une œuvre rose brique intrigante. Il ne faut pas hésiter à chercher la version de Dyonisos, dieu du vin dans la salle des fêtes. Des séries de danseuses de Degas (1834-1917) ornent les nouvelles salles.

 

Une série de « Natures Mortes » de Paul Cezanne (1839-1906) est proposée au visiteur dans la nouvelle partie du musée. Camille Pisarro (1830-1903) nous propose des vues de Paris, dont la « statue d’Henri IV » et une « Vue de paris ». Emile Bernard (1868-1949) est présent avec un tableau présentant des sœurs avec des boules en or. Degas a aussi un tableau au personnage d’une blancheur étrange et intitulé « toilette après le bain ». Alfred Sisley (1839-1890) est proposé dans sa version connue : « Bougival » et « Inondations ». Eugene Boudin (1824-1898) représente le port de camaret, alors que l’on s’attendait à y trouver sa ville natale Honfleur. Il en est de même pour Claude Monet (1840-1926) qui n’est pas présent avec des nénuphars mais avec une vue de Zaandem en Hollande.

 

Vous trouverez aussi des Bonnard, Cross, Gauguin, Maillol, Signac,Toulouse Lautrec, Van Gogh, et tout ceux que j’oublie…. A visiter donc.

 

 

Nouvelle Glyptothéque Carlsberg, Ny Carlsberg Glyptotek, Dantes Plads 7, 1556 Kbh. V,  Danemark, Tel : (+ 45) 33 41 81 41, fax: (+ 45) 33 91 20 58, mail : info@glyptoteket.dk, site web : http://www.glyptoteket.dk/

 

La glyptothéque de Copenhague : un lieu à visiter

 

 

Vous ne devez pas rater la glyptothéque à Copenhague. Ce musée a été créé par le fils du créateur de Carlsberg, ce lieu est bourré de sculptures antiques en tout genre, mais aussi de tableaux plus récents.

 

Le projet a été lancé en 1888 quand le brasseur a donné sa collection en échange d’un terrain. Le musée a ouvert en 1897. Le jardin d’hiver avec ses palmiers géants a été construit un peu plus tard en 1906. Son style d’inspiration anglaise est construit selon des méthodes industrielles en fer et en verre. En 1996 et 1997, un nouveau bâtiment va permettre d’abriter dans de bonne condition de conservation des œuvres des impressionnistes français.

 

Tout le bâtiment est construit sur l’idée d’apprendre aux autres, ce qui était l’espoir du brasseur. Sur l’une des façades, est inscrit en français : « Bien faire, laisser dire ». Le fondateur est présent dans les lieux par une statue signé H. W. Bissen.

 

La salle des fêtes est formée de colonnes à la grecque, d’un sol de mosaïques romaines, entre les colonnes, sont situées des statues et sur les mur des sarcophages antiques.

 

Nouvelle Glyptothéque Carlsberg, Ny Carlsberg Glyptotek, Dantes Plads 7, 1556 Kbh. V,  Danemark, Tel : (+ 45) 33 41 81 41, fax: (+ 45) 33 91 20 58, mail : info@glyptoteket.dk, site web : http://www.glyptoteket.dk/

 

Petite histoire de la brasserie Carlsberg à Copenhague

 

Carlsberg a été fondée en 1847 par JC Jacobsen. La brasserie sera nommée du nom Carl son fils. Son fils Carl, fâché avec son père installa sa propre brasserie en 1881, elle sera nommée la nouvelle Carlsberg. Les deux brasseries se sont alliées à nouveau en 1906. Le professeur Emil Christian Hansen  a amélioré les modes de production en mettant au point une méthode nouvelle. Carlsberg et Tuborg ont fusionné en 1970. La fondation Carlsberg est l’actionnaire majoritaire du groupe. La firme vend et produit de la bière dans plus de 150 pays et emploie plus de 30000 personnes dans le monde.

 

Gamle Carslberg Vej II, Valby 2500, Danemark, Tel 45 33 27 12 82, email : visitors@carlsberg.dk, site web : www.visitcarlsberg.dk, www.visitcarlsberg.com, www.jacobsenbrugg.dk, www.jacobsenbeer.com
 

Petite visite à la brasserie Carlsberg à Copenhague

La brasserie Carlsberg a été construite à partir de 1876 dans la banlieue de Copenhague. Elle se visite car elle est devenue un bâtiment industriel protégé. Il faut admirer les éléphants, symbole de la firme. Une exposition à l’intérieur permet de comprendre la fabrication du breuvage danois. Les jardins contiennent des sculptures, témoignage de l’amour pour l’art des fondateurs. A la fin de la visite, la traditionnelle dégustation vous permettra de tester des bières aux saveurs souvent inconnues.

 

Gamle Carslberg Vej II, Valby 2500, Danemark, Tel 45 33 27 12 82, email : visitors@carlsberg.dk, site web : www.visitcarlsberg.dk, www.visitcarlsberg.com, www.jacobsenbrugg.dk, www.jacobsenbeer.com
 

Une cabane dans le jardin à Copenhague

Imaginez des cabanes en bois, ouvertes, des petits pavillons, ceci dans un jardin, ajoutez y de la musique, souvent du jazz, vous êtes dans le restaurant de la famille Krogers. Le restaurant se présente comme « De gamle dage er tilbage ».  Vous pourrez manger dehors (ou presque) si le temps danois le permet. Le repas commencera par un bouquet de crevettes. Vous continuez par du poisson pané, servi avec une sauce et des pommes de terre. Une forme de crumble aux poires finissait ce repas.

Krogers Familiehave, De gamle dage er tilbage, Rile allé 18, 2000 Frederisksberg, tel : 3645 0897, www.krogerhave.dk

Le château de Kronberg

Le château de Kronberg est situé à Helsingør, Danemark. D’après le petit futé Danemark, le nom de la ville est Elseneur en Français. C’est le château d’Elsinore du Hamlet de Shakespeare. Frederick II l’a construit entre 1574 et 1585 selon un modèle hollandais de la Renaissance. Des douves « à la Vauban » l’entourent et le style italien y est présent partout à l’intérieur.

Il se trouve sur la partie la plus étroite du détroit de Øresund, en face, se situe Helsingborg, Suède. Dans des périodes médiévales, un péage a été exigé pour le croisement, et le château a joué une majeure partie dans les collections. Plus tard, de 1785 à 1922, il a été employé en tant que casernes, et vers la fin des années 20 il a été restauré. Il peut être loué pour des réceptions.

Surprenant, la chapelle, bien que protestante est ornée de façon latine, des têtes peintes, en bois de style italien ornent chacune des travées. Les douves étaient un véritable garde-manger. Ce château fait parti du patrimoine de l’humanité de l’UNESCO.

Pour avoir des renseignements

Kronborg Castle (Kronborg Slot), Kronborg 1 B, Helsingør 3000, Danemark

Tourisme Helsingør,  Kronborg 1 B , Helsingør 3000, Danemark, téléphone : 45 4921 3078

fax: 45 4921 3052, site web :  http://www.kronborg.dkhttp://www.ses.dk/157000c, e-mail : kronborg@ses.dk

Le château de Fredensborg

 

 

Le château de Fredensborg (Danemark) date du XVII ieme siècle. Il est actuellement occupé par la famille royale comme résidence d’été ou de vacances. En traduction littérale, cela signifie le château de la paix. Fait amusant, les visiteurs de haut niveau sont attendus à la gare dans une calèche bien locale. Le château est au bord d’un lac où la promenade en bateau est possible. Malheureusement, le château ne se visite pas.