Archives pour la catégorie Se nourrir local

Faire un repas de gala dans une galerie commerçante, c’est en soi très original !

Le Palazzo de Tergesteo est l’une des ces magnifiques galeries commerçantes que l’on ne trouve dans le centre de la ville de Trieste et qui a été refaite totalement à neuf. Elle est située juste en face du  théâtre de la ville. Le repas de Gala a eu lieu dans cette galerie, ce qui était un vrai plaisir !

 

Le menu était des plus agréables.  Pour commencer, nous avons eu un Baccala mantecato con panne alle noci. C’était une sorte de toast qui ressemblait presque à un sandwich dont on aurait retiré la moitié du pain. Ensuite, l’Abbracio di salmone della val Rosandra e branxino con radicchio maritano était aussi indescriptible que savoureux ! Le Risotto di funghi porcini s’imposait puisque nous nous trouvions en Italie. S’était sans compter sur le Filetto di orata al forno con saute di verdurine al basilico  qui était là pour parfaire notre appétit. Le dessert aidait à la digestion, c’était un Sorbetto al limone con liquirixia dgrattugiata. Il était orné de pastilles de réglisse qui à mon avis en altéraient le goût.  Le café était accompagné de petits biscuits fort sympathiques.  Ce repas était tout de même parfait !

 

Quant aux vins,  nous avions commencé par un Ribolla Spumante Brut  «  Torre Rosaxxa » di Genagricola. Le repas était arrosé avec un Friulano marinig Colli orientali de Friuli Prepotto (Udine), d’un Sauvignon Torre rosaxxa, Oleis de manzano (Udine) et d’un Presocco superiore Dirupo Andreola de Valdobbideneo.

 

Source : Repas de gala, Global Forum, Shaping the Future 2013, Driving the digital future, stratgeoes to grow stronger communities and businesses, 28 et 29 octobre 2013, Palzzio dei Congressi della stazione Marittima, Trieste, Italie

Le dîner de réception à la Préfecture de Trieste

Les menus de gala à la préfecture de Trieste sont, paraît-il, à la hauteur de la beauté de l’endroit. Imaginer une belle salle de réception avec à chacune des extrémités, une pièce qui serait à la fois un bureau et un boudoir des plus intimes qui soit !

 

Le menu du Global Forum :

 

Cooked Ham from Trieste in crust bread

San Daniele Ham DOP

Montasio Cheese frech and Aged

Cheese selection from Carso and Carnia with various honeys and mustards

Salami

Goose Salami

Typical Salami with vinegar

Anchovies “Trieste Style”

Purée of dried Cod

Pasta and Beans in Box

Pitina fromTramontina Valley

Tagliatelle with San Daniele

Pumkin Dumplings with Ricotta from Carnia

Ricotta Cream with Honey from Carso

Gubana with Grappa

Preznits

Salade de fruits

 

Bon, avec ce menu, si rien n’était digne de vous plaire, c’est que vous avez un palais trop délicat. En ce qui concerne les vins, ils étaient tous excellents. Par conséquent, je ne saurais vous conseiller… En voici la liste :

 

Ribolla Gialla Brut, Vigna Angeli, Prepotto

Vitovsak DOC Carso, Skerk

Merlot selezione DOC Collio, Vini Pascolo

Verduzoo Friulana DOC Friuli Colli Orientali, Rodaro Paolo

 

La soirée était animée comme il se doit par un orchestre de musique de chambre d’excellente facture. Il s’agissait du Zilanski Mariage Ensemble. Malheureusement, les échanges verbaux des convives ne permettaient guère de l’entendre, à moins de se trouver à proximité…

 

 

Source : Welcome Diner, Global Forum, Shaping the Future 2013, Driving the digital future, stratgeoes to grow stronger communities and businesses, 28 et 29 octobre 2013, Palzzio dei Congressi della stazione Marittima, Trieste, Italie

 

Au sujet de l’orchestre Zilansky Mariage Ensemble : https://www.facebook.com/pages/Zilansky-Ensemble/120776718111454, mail : zilansky@gmail.com, Téléphone : 349 289 75 35

 

Julia n’est pas accrochée à la potence

L’ynsolence fait partie de ces restaurants qui vous proposent une cuisine de potence. C’est assez original pour vous le signaler. Pour le décor, le restaurant est presque une boutique d’antiquaire et vous pouvez manger assis dans une baignoire. Un cheminée sert de décor et donne une impression chaleureuse.

 

Une potence est un ustensile avec beaucoup de clous sur lesquels on accroche de la viande ou du poisson que l’on fait ensuite flamber en présence du client. Julia la patronne, maîtrise parfaitement l’opération. J’ai opté pour une potence à la viande qui était parfaite et assortie de champignons et de poivron. La sauce dégagée par la flambée nappait les frites tout en leur donnant un goût agréable. Pour le reste de la carte, il y avait une spécialité servie dans des coquilles de crabe vidées qui paraissait sympathique, mais je ne l’ai pas testée.

 

Le choix des vins est excellent. J’ai opté pour un rouge local, mais il y également des vins plus classiques. C’est un endroit que je vous conseille vraiment si vous passez par Grenoble. Par ailleurs, le lieu n’est pas très éloigné de la gare, ce qui est un atout !

 

L’ynsolence, Café brasserie, restaurant, 36 Avenue Alsace-Lorraine, 38000 Grenoble, tél 09 53 36 54 29, site web : http://lynsolence-genoble.com, email : lynsolence-grenoble@free.fr

La tour des souhaits, un souhait de réduction des prix

Ce restaurant chinois implanté près de la gare de Lyon est de bonne qualité. J’ai pris des nems un peu décevants, mais le bœuf Saté servi sur une plaque chaude était excellent. Les nouilles aux légumes étaient bien cuisinées. Je n’ai pas pu résister, j’ai terminé mon repas par un coco givré.

 

Juste une limite notable, ce restaurant est devenu trop cher ! Donc, vous vous y rendez si vous avez la nostalgie des anciens restaurants chinois, mais attention au prix…

 

La tour des souhaits, 7 rue de Lyon, 75012 Paris, Tél : 01 43 43 27 26

La terrasse de la place du village

Vous savez d’entrée de jeu qu’il s’agit d’un restaurant, d’un bar à vin et d’un caviste. Le leitmotiv de la terrasse des mimosas est : déguster, grignoter, manger, boire et emporter. C’est d’abord une cave à vin, mais c’est également un restaurant investissant la place du village. C’est également un lieu de spectacle… C’est par le fait un endroit presque parfait.

 

Les menus sont très variables selon les jours et les saisons, ce qui est un gage de qualité. Les formules autour du canard ont  été  parfaites à chaque passage. Quant au vin, vous n’avez que l’embarras du choix. Je ne vous en dirai pas davantage sur la composition des menus et leur originalité, tellement cet endroit est à découvrir ! Quant aux jours de spectacle, renseignez-vous sur les sites Internet.

 

La terrasse  du mimosa, 23 Place Horloge,   34150 Montpeyroux, tél : 04 67 44 49 80, http://laterrassedumimosa.blogspot.com/ ou https://www.facebook.com/laterrassedumimosa
email : laterrasse.mimosa@free.fr

Un petit restaurant en France : au « Tadorne »

Si vous ne connaissez pas le « Tadorne », il vous manque quelque chose … Le Tadorne

 

Le Tadorne  est une espèce d’oiseau, souvent appelé gros-canard car sa morphologie et le son qu’il émet sont quasiment identiques. Il présente également certaines caractéristiques classiques communes avec les oies quant à leur différence de forme en fonction de leur sexe (ce que les scientifiques appellent faible dimorphisme sexuel) ; par ailleurs on retrouve la participation du mâle au travail du couple (soin de la couvée par exemple).

 

Je ne sais pas si c’est cela qui a été déterminant pour le choix du nom du restaurant, mais c’est à cet endroit que nous nous sommes arrêtés lors d’un parcours entre Troyes et Saint-Dizier. Force est seulement de constater que le canard était présent au menu !

 

Certes nous avons opté pour le menu le moins cher, mais la qualité était au rendez-vous. Nous avons hésité ! Le hareng chaud était épuisé mais le feuilleté au saumon était parfait et la terrine de canard dépassait quant à elle nos espérances. Le filet de perche était servi sur un lit de carottes et la pintade parfaitement cuite. Ces deux plats étaient accompagnés de trois légumes : un gratin de pommes de terre, des carottes à la tomate et des épinards en branche à la crème. Le plateau de fromages donnait envie, il était varié et comportait des fromages traditionnels ainsi que des spécialités plus locales comme le Chaource ou bien encore du Munster. Pour le dessert, j’ai eu du mal à me décider entre une poire au vin et de la crème caramel maison !

 

Le Chemin des pèlerins, un vin de Saint-Mont, célèbre lieu du Gers qui élève du vin à base de cépage Tannat, était bien associé au plat choisi. Les sites de vins le donnent comme un choix idéal avec un plat de canard !

 

La salle de restaurant est magnifique. Le vert anis des murs et la mise en valeur des colombages de cette vieille demeure s’harmonisent parfaitement avec le mauve des nappes. Le service du jour de notre passage a été parfait. Les plats sont amenés chauds et sous cloche. L’endroit est également un hôtel avec tout le confort y compris sauna  et piscine… Nous n’avons en revanche pas testé.

 

C’est vraiment un restaurant que je vous conseille !

 

Le Tadorne, 1 Place de la Halle, 10220 Piney, tél : 03 25 46 30 35, fax : 03 25 46 36 49, email : le.tadorne@wanadoo.fr, site web : http://www.le-tadorne.com

Une brasserie fort sympathique à Lorient

Si vous passez par Lorient, il suffit par commencer à suivre la vallée artificielle perpendiculaire au Scorrf et au Blavet, qui est le port historique de Lorient. Le cours de la Bove donne sur le quai des Indes, tout un projet de voyage ! La brasserie l’Avenue est située sur une rue perpendiculaire. Côté décor, elle reprend le style des brasseries parisiennes, et même son affiche est celle d’une terrasse d’un établissement de la capitale.

 

Côté repas, le menu est aussi à la hauteur. Cassolette de coquilles Saint-Jacques en entrée, chaude et de bonne texture qui permet de commencer le repas en douceur. La « souris d’agneau » avec une sauce aux amandes et raisins secs était parfaite. Elle était servie avec une purée qui semblait faite maison ! Ajoutez à cela  un dessert fromage blanc aux fruits rouges ou une crème brûlée, voilà un repas idéal !

 

La brasserie propose une eau Ferrarelle, bouteilles d’eau qui restent encore rares en France, où Badoit est la seule offre d’eau pétillante quand San Pellegrino est absente ou vice versad

!  Si vous faites un petit crochet restauration pendant un trajet entre Brest et Nantes, je vous conseille cette  brasserie dont le service rapide est également un atout.

 

L’avenue, 7 cours de la Bove, 56100 Lorient, tél : 02 97 64 15 72

Une déception dans une brasserie rennaise…

J’ai voulu dîner dans une brasserie rennaise qui affichait des publicités sur les bières et les produits locaux.  Je désirais boire une bière locale de marque La licorne. J’avais choisi la « brune », mais j’ai dû me rabattre sur la « blonde » car la première  n’était plus disponible. J’ai pris une choucroute « pleine mer », la choucroute dite de la mer me semblant « artificielle » telle qu’elle était présentée sur la table de mon voisin. Tout d’abord, elle était servie sans réchauffe-plat, donc dans une assiette. Les produits étaient de qualité moyenne, les filets de Saint-Pierre, les deux coquilles Saint-Jacques, la crevette et la langoustine semblaient arriver  tout droit d’un congélateur. De plus, les deux filets de haddock étaient sans saveur. Heureusement que la choucroute était de bonne qualité.

En dessert, la coupe de la vallée de la Loire était composée de glace à la poire et d’un alcool de poire. Assez classique ! J’avais demandé un verre de Chouchen mais je n’ai jamais pu l’obtenir.

Fait intéressant, l’écailler ne se trouve n’est pas dehors, mais dans un grand bocal de verre au centre de la salle. Dans ce décor assez banal, l’addition était assez salée pour une ville de province.

Le relais d’Alsace, Taverne Karlsbrau, 2 rue de l’Alma, 35000 Rennes, tél : 02 99 30 26 00, fax : 02 99 65 56 28, email : inforennes@lesrelaisdalsace.com, site web : http://www.relaisdalsace-rennes.com

 

À La Rochelle, s’éloigner du port pour manger mieux

Prenez une petite rue depuis le port, vous arriverez dans une ruelle sympathique dans laquelle plusieurs restaurants vous accueillent. Nous avons opté pour le Bistrot d’la chaîne, le premier restaurant que nous avions choisi nous ayant refusé sa table ! Nous sommes arrivés trop tard paraît-il, mais en fait, le restaurateur attendait un groupe. Mal vu !

 

Nous avons commencé par un foie gras de canard servi sur un lit de lentilles avec des feuilles de bacon grillé. Pour l’un d’entre nous, c’était le magret de canard qui était succulent. Il était servi avec une sauce aux amandes. Pour l’autre, c’était la côte de veau associée avec de la purée, des petits pois et un petit bol de sauce. Présentation et goût parfaits ! Pour la fin du repas nous avons choisi de consommer un petit camembert cuit sur un lit de salade

 

Quelques peintures ornaient les murs avec des titres originaux. Par exemple, la mention « Les thons thons flingueurs » était écrite sur une toile présentant des thons. Sur une autre dont le thème était des sardines , était affiché « Les arts dînent grillés »…

 

Fait de plus en plus rare, on nous a servi une bouteille de Badoit en verre à l’ancienne, qui semble ne pas avoir le même goût que celle que l’on achète en supermarché. Nous avons goûté un vin local, un Mareuil fiefs vendéens.

 

Bistrot d’la chaîne, 16, Rue de la chaîne, 17000 La Rochelle, Tél 05 46 34 96 49

Petite visite chez Sicard, fabricant vendéen de brioches…

Si vous prenez la route nationale entre Nantes et La Rochelle, n’oubliez pas de vous arrêter à Saint-Jean de Beugne. J’y ai acheté lors d’un passage récent un « Gâteau minute », un Préfou des Chouans et des brioches vendéennes.

 

Le Gâteau minute  dont le non n’est pas très original est cependant un gâteau délicieux aux amandes.

 

Le Préfou des Chouans est quant à lui une sorte de baguette de pain peu levée, un genre de panini. Sur celui que nous avons choisi était étalé généreusement un hachis fin d’ail frais, d’oignon et de beurre. Un Préfou se réchauffe à  four doux. Il est servi généralement tiède. Souvent, il est coupé en fine tranche ! Pour ma part, je l’ouvre et j’y ajoute du pâté ou du foie gras. Les chouans disent : « à réserver aux connaisseurs », moi j’aime !

 

La brioche vendéenne est un gâteau traditionnel de mariage. Nous avons pris une brioche de 2 kilogrammes tressée, un classique en fait! Les brioches traditionnelles de mariages sont longues ou rondes, elles pèsent jusqu’à 20 kg. La société Sicard prête même des « civières » pour respecter la tradition. Les civières permettent de porter les grandes brioches. Ainsi, les mariés peuvent alors « faire danser la brioche ».

 

Brioche vendéenne et gâteau minute ont été vite consommés à notre retour.

 

Brioche vendéenne Sicard, 93 Route Nationale 137,  85210 Saint-Jean de Beugne, France

Téléphone : +33 2 51 27 30 12, mail : contact@roger-sicard.fr, site web : http://www.roger-sicard.fr/