Archives pour la catégorie Aéronautique et espace

Quelques réflexions sur la conquête spatiale

Ce texte est une série de réflexions sur la conquête spatiale

Conquérir le monde…

Patrick Baudry regrette l’arrêt des projets Hermes. « C’est une erreur », affirme-t-il car « la lune va être colonisée ». Pour étayer son raisonnement, il fait le parallèle avec Louis XIV avec l’Amérique du nord. En parlant de la conquête de l’Amérique, les dirigeants de cette époque n’en avaient pas l’intérêt. Cela lui parait encore plus grave pour l’espace. D’autant plus que la Chine et Inde se lancent dans cette aventure. « Notre capacité technologique va s’évanouir car on n aura pas cette clé », estime-t-il.

Ce n’est pas un problème de coût

Il est stupéfait d’entendre des jeunes repousser la conquête spatiale du fait des coûts. « Lorsque l’on était jeune, on avait une certaine lucidité, si on était au pouvoir, on aurait commencé par couper certains budgets militaires ».

L’espace pour la science

La science est ce qu il y a de plus fondamental. Notre espèce est douée de curiosité. C’est pour cela que l’on dispose de connaissance et de science. Il faut l’encourager. C’est l’avancé de nos connaissances qui nous permettra de résoudre les problèmes.

L’espace et la prise de risque

Comment et quand l’évaluer la prise de risque? Les accidents des navettes sont une réalité. L’hôpital conduit à 5000 à 8000 décès par an dus aux maladies nosocomiales. Pour les navettes, 7 décès par an n’est pas un sacrifice majeur. « Cela touche à l’irrationnel ».

Les progrès à venir

La sécurité

Les Etats Unis ont développé un système de transport qui devait conduire à des progrès majeurs en terme de coût et de sécurité. Mais, il n y a eu pas de réduction de coût que de sécurité. Sur les 50 lancements prévus par an, on est passé à 3 avec 1 accident de vol pour moins de 100 vols. « La navette, c’est un échec ». les problèmes sont apparus avec l’accident de Challenger en 1986, puis celui de Discovery en 2003. Pour la navette, il vaut continuer de voler pour des raisons politiques.

La réduction des coûts

Pour le développement de la conquête spatiale, il faudra attendre le décollage normal. « Le progrès sera d’utiliser l’oxygène de l atmosphère ». Actuellement, des changements de niveaux se profilent. « La porte va s’ouvrir sur des périodes plus performantes ». Le tourisme spatial est source de rêve, d’enrichissement personnel. Le coût d’un lancement se réduira de 1 millions de $ à 100000 $.

Bibliographie

Baudry Patrick et Souchier Alain, « Ariane », L’Odyssée, Flammarion,1986

Baudry Patrick, Dannau Wim, 12 Hommes sur la Lune, Atlas, 1994

Baudry Patrick, Le rêve spatial inachevé, Tallandier, raconter l’histoire, 2001.

Baudry Patrick, L’espace et les rêves, Editions du Chêne, 2002

Patrick Baudry, Le rêve et la réalité, édit.du Chêne, Paris, 184 p.,

Le spationaute n’est pas un surhomme

Les spationautes sont entourés de légendes. Ce ne sont pas des surhommes. Ils sont en concurrence avec d’autres. Ils ont tous rêvé d’aller dans l’espace. Les plus beaux rêves, ce sont ceux qui durent. C’est un moteur positif pour la vie d’homme ou sa vie professionnelle.

Dans touts les pays, les spationautes ont d’abord été de lignée de pilotes de chasse, c’était lié à la sélection. Au début, pour les équipages humains, une minorité de ceux qui étaient candidats iront dans l’espace, ils étaient scientifiques, ingénieurs et pilotes. Patrick Baudry milite « pour y envoyer des artistes …. ».

Actuellement, cette situation change. Il vaut mieux donc être américain pour espérer aller dans l’espace. Faut il prendre une double nationalité pour avancer ? Il n’y a pas de réponse. Autres point, la « diplomite » ne peut pas nuire.

Un spationaute doit être pragmatique. Cela impose de sélectionner des gens qui savent prendre de risques. A la question : « Peut on former ». La réponse immédiate est non. Mais, il suffit selon lui de sélectionner ceux qui sont capable de maîtriser le risque. Psychologiquement, en revanche, il y a des formations…ou plutôt des entraînements possibles.

Bibliographie

Baudry Patrick et Souchier Alain, « Ariane », L’Odyssée, Flammarion,1986

Baudry Patrick, Dannau Wim, 12 Hommes sur la Lune, Atlas, 1994

Baudry Patrick, Le rêve spatial inachevé, Tallandier, raconter l’histoire, 2001.

Baudry Patrick, L’espace et les rêves, Editions du Chêne, 2002

Patrick Baudry, Le rêve et la réalité, édit.du Chêne, Paris, 184 p.,