Archives pour la catégorie Espagne

La ville de Caldes de Malavella

Caldes de Malavella est une ville d’eau en Catalogne

Les fouilles archéologiques attestent que, Depuis la Préhistoire puis durant les périodes romaines jusqu’à nos jours, le secteur autour de Caldes de Malavella a été sans interruption habité. Cela ne fait aucun doute que c’est l’éruption de l’eau chaude qui a fait l’attraction principale de ce secteur. Dans ce village, vous pouvez trouver les vieux thermes romains, mais également deux thermes modernes, la Balneari Prats et la Balneari Vichy Catalan. Au XV° siècle, un hôpital a été construit. La famille Prats a créé les bains en 1840 en canalisant l’eau de la fontaine de la Mine. Les bains Vichy Catalan sont nés quelques années plus tard. Le Dr. Modest Furest Roca vérifia les propriétés de l’eau et acheta la source en 1881. La mise en bouteille de l’eau a commencé dès 1889.

Je vous conseille aussi de rendre visite à la Pastisseria Bomboneria Buhigas, où l’on fabrique des Galetes Vichy excellent, une sorte de biscuit avec l’eau locale, et des turrons.

 

Balneari Prats, Plaça Sant Esteve, 7, 17455 Caldes de Malavella (Girona), Espagne, Tél : 972 47 00 51, Fax: 972 47 22 33, email: info@balneariprats.com, site web http://www.balneariprats.com/

 

Balneari Vichy Catalan, Av. Dr. Furest, 32 / E-17455 Caldes de Malavella (Girona) , Espagne/ Tél : +34 972 470 000 / Fax +34 972 472 299, email : balneario@vichycatalan.es, site web : http://www.balneariovichycatalan.com/

 

Pastisseria Bomboneria Buhigas, Cami Termes Romanes 57, Tél : 972 47 00 06, 17455 Caldes de Malavella (Girona), http://www.pastisseriabuhigas.com

La rue de la soif à Gérone (Girona), Espagne

Chaque grande ville espagnole dispose de sa rue de la soif…

Voici l’ambiance à Gérone…

Rue de la soif a Gérone, Girona, espagne, Spain, catalogne

Voici le nom de la rue, pour vous éviter de chercher…

rue de la soif gerone, girona, espagne, bonaventura carreras i peralta

Et un exemple de tapas …….

tapas a gerone rue bonaventura carreras i peralta

Ca vous fait saliver les babines!

Prades, Pablo casals et le festival qui se déroule à Codalet

Un article de je vous conseille sur Rue 89 …..

http://www.rue89.com/droles-de-gammes/2010/08/13/a-prades-meme-les-pierres-parlent-de-pablo-casals-162007

Si Prades et Molight les bains ont été les deux lieux de prédilection de Pablo Casls, L’abbaye de ST Michel se trouve sur la commune de Codalet …..

Festival Pablo Casals de Prades 33, rue de l’Hospice, 66500 Prades 

Tel : 04-68-96-33-07  site web : http://www.prades-festival-casals.com/
 

PS: j’ai été longtemps secrétaire général de l’association des amis de Pablo Casals…

La ville Internet de Berga en Espagne

Premièrement, la ville de Berga, peuplée de 17 000 habitants et située à 117 km de Barcelone. C’est la première ville au monde qui a baptisé une rue Logiciels libres (« Programari lliure » en catalan). L’inauguration s’est faite le 3 juillet 2010 en présence de Richard Stallman, un des pères d’Internet. Le 22 mai 2000, la ville avait déjà  inauguré la première rue du monde du nom d’Internet.

Une expérience à suivre.

Savez-vous ce que c’est qu’une gaita et une pandereta

La Galice est assez proche du monde celtique, c’est pour cela que les musiciens traditionnels utilisent deux instruments qui ressemblent à ceux des bretons et des irlandais.

 

La Gaita est la version galléga, ou galicienne d’une forme de cornemuse au son un peu plus enjoué.

 

La pendereta est une sorte de  petit tambour.

 

Les galiciens ajoutent souvent pour composer des orchestres des guitares sèches, bien entendu, des accordéons, des violons et des contrebasses.

Petit tour du monde des BBQ

Les BBQ sont des modes de cuisson quasi-universel sans que l’on sache vraiment pourquoi, ou de dire tout simplement que ce sont des modes de cuisson historiques. La seule chose importante est que les aliments doivent être saisis par la chaleur, cela permet de conserver un maximum leur goût. Le support de la cuisson est varié, grilles horizontales ou verticales, tiges horizontales ou verticales, plaques, pierres, croix, … même si ce mode de cuisson est universel, les variantes sont multiples !

Afrique du Sud, braai

Les braai est une tradition importée par les boers et non pratiquée traditionnellement par les populations locales. Peu à peu, il a été accepté et donc les variantes sont multiples, présent partout, il ne fait pas partie de mythe ou d’habitude…

Allemagne, BBQ

La Thuringe mais aussi la Saxe sont des régions où se pratique ce que j’appelle le Barbecue de chasse. La viande, souvent un cerf, une biche ou des faisans, sont mis à tourner sur de grande broche. En Saxe, les restaurants de château en tire une clientèle régulière.

Argentine, el asado

C’est le plat argentin par définition, c’est même un rituel national en fin de semaine. Depuis 1556, la multiplication des vaches et des taureaux dans ce pays en fait le plat de base, il y aurait plus de 40 millions de ces bêtes en liberté. Attention, la variante argentine complète est à vous faire exploser l’estomac. Elle ne comporte rien d’autres que, empanadas, fiambres, embutidos, achuras, chinchulines, matambre, entrana, molleja, cuadril, asado de tira, bife, vacio, lomo, costilla de cerdo, pollo de corral, cordero, chivito, ensalada, pan que l’on accompagne de vin, de bière ou de yuyos comme boisson. Le repas se termine alors avec un maté. Tout un programme.

Australie, BBQ

Le BBQ est surtout pratiqué sur la côte pacifique comme un passe-temps populaire, partout ailleurs, c’est un plat de restaurant cuit dans un foyer ouvert. Il faut noter que ces barbecues sont régulièrement mixtes, donc des mélanges de viandes et de poissons. Il est dit que ce sont les meilleurs du monde, mais il suffit de le croire, la Nouvelle Zélande a aussi les mêmes pratiques.

Brésil, rodizio

Au Brésil, le rodizio est synonyme de nourriture, ce qui fait que c’est quasiment un plat national. La cuisson se fait le plus souvent sur des broches horizontales, c’est ce que signifie l’origine du mot, « tournant »

Caraïbes, barbacoa

Des Bahamas aux Etats-Unis en passant par Los Roque près du Venezuela, la cuisson au barbecue est le plat quotidien des îles des caraïbes. On y cuit de tout y compris des langoustes, donc la variété est grande. Le résultat est souvent associé à une sauce « jerk » qui parfois peut être très forte !

Chine, Kaoya

Le kaoya est donc la version chinoise du BBQ, et il est principalement composé de viande et d’oignon. Les chinois le pratique sans y ajouter du riz comme on aurait pu le croire. En revanche, il n’est pas rare à Shanghai ou à Hongkong d’être invité à un kaoya sur un balcon ! Ca change du fond de jardin à la française de faire un BBQ au 57 ème étage d’une tour…

Chili, barbacoa

Le barbacoa chilien est essentiellement à base de fruits de mer et de poissons ! J’avoue y trouver des limites.

Chypre, souvla

De cette ile provient un mode de cuisson particulier qui consiste à faire dégraisser dans le foyer des viandes grasses, avec une broche tournante. Le résultat est une viande croquante, presque déshydratée à mon goût et qui est alors servie avec des salades, du fromage de chèvre. Le pire de tout, c’est qu’ils arrosent le résultat d’huiles d’olive ! Les vins locaux s’accommodent bien avec ces plats…

Colombie, barbacoa

La version colombienne est très intéressante. Il suffit de s’écarter des grandes villes pour en tester deux variantes toutes deux fondées sur des cuissons sur des planches en aluminium. A première vue, cette première variante composée de viandes devient juteuse du fait de la conservation de la saveur sur la planche. La deuxième version est celle de poisson de rivière, j’ai goutté dans les environs de Medellin une truite cuite de cette façon servie avec une crème, du fromage en train de fondre et des fraises, et ceci, en buvant l’alcool local, l’aguardiente…un délice pour les papilles.

Corée, Bulgogi

Les Coréens aiment ce type de cuisson, mais le plus souvent, la cuisson se fait en brochette. La viande est cuite avec une sauce soja et de l’huile de sésame que l’on verse régulièrement ce qui lui donne une saveur particulière. L’ail est aussi souvent présent et contrairement à certains de leurs voisins (en particulier la Chine), le riz est toujours présent dans les Bulgogi.

Espagne, barbacoa

En Espagne, le BBQ a deux religions, mais c’est le plat numéro 1 dans ce pays. Originaire de la région de Ségovie, le BBQ se fait avec un cochon de lait (cochinillo), il existe des restaurants célèbres à Madrid, mais aussi la Meson del Candido à Ségovie, au ranchero de la Aldehuala ou encore prés de Vigo. La deuxième religion est catalane, là, le BBQ doit contenir du lapin. A LLoret del Mar, vous disposez de quelques restaurants de cette sorte, ils sont meilleurs qu’à Barcelone qui est devenue une ville cosmopolite. Je vous conseille de chercher ces lieux sur mon blog…

Etats-Unis, BBQ

Les indiens arawak le surnommait barbacua et ce serait l’origine du nom international, mais il est vrai que les américains s’attachent au peu d’histoire qu’ils possèdent ! Le barbecue actuel se fait le plus souvent de bœuf et de poulet. Il est devenu assez traditionnel dans les pique-niques du Kentucky, de la région de Minneapolis et au Texas. Dans cette dernière région, le « prime rib » au jus est le plat de choix.

Grèce et Turquie, gyros

Dans ces deux pays, la variante du barbecue est la cuisson sur une longue tige verticale soit de viandes déjà hachées, soit de viandes tranchées et empilées. Vous le connaissez tous car il s’est répandu partout dans le monde. Je viens même de voir un restaurant de ce type au Mexique qui avait pour nom Tacos arabe !

Inde

L’Inde n’a pas de nom spécifique au moins à que je sache ! L’Inde l’utilise dans sa cuisine traditionnelle comme base surtout avec du poulet. Vous pouvez trouver ce genre de BBQ dans les rues, et une saveur de curry est nécessaire pour faire local !

Mexique, barbacoa

Le barbecue est le mode de cuisson des cavaliers et des agriculteurs du XIX ième siècle, il est donc généralisé dans le pays. Mais ne vous trompez pas, les traditions reviennent vite, la cuisine de « carne en carbon » s’accompagne immédiatement des célèbres tacos de maïs. Ainsi, le plat généralisé est le « tacos de carne asada con salsas picantes, cebollines, guacamole y chiles », traduisons, des tacos de viande barbecue avec des sauces piquantes, des petits oignons, du guacamole et des piments ! Ca vous va comme menu ?

Royaume Uni, BBQ

Les anglais ont adopté le BBQ avait difficulté, c’est surement dû aux qualités culinaires de nos voisins. Le Yorkshire se distingue dans ce domaine en pratiquant le BBQ avec un « angus d’Aberdeen ». Rien de spécial donc !

Russie, Shashliki

Les russes le considère comme un plat de qualité, il est aussi un symbole de vérité, allez donc savoir pourquoi ! Il se pratique pour les fêtes à la maison, en pique-nique ou dans la datcha. Toutes les viandes sont possibles, mais aussi les poissons de rivières et dans certains cas les fruits de mer !

Manger chez Estaban, dans le quartier latin de Madrid

Le quartier latin de Madrid est rempli de restaurants et tavernes en tout genre. Il est possible d’y manger, avec des versions locales de tapas ou bocadillos accompagnés de breuvages divers. Je vous propose de vous arrêter chez Esteban. C’est excellent !

Le lieu est assez typique, avec les photos du patron avec des célébrités (qui me sont inconnues) accrochées sur les murs à côté de pages de l’encyclopédie ou de gravures de batailles de Napoléon (Pont d’Arcole et Moscova). Un vrai musée…. Le service est des plus agréables, attentionné sans être collant. Et les serveurs font de l’humour, même si je ne suis pas sûr d’avoir tout compris.

Parlons nourriture maintenant. Pour l’entrée, vous pouvez opter pour des anchois, du boudin de burgos, des escargots, mais j’ai préféré attaquer avec des tripes à la madrilène : ce sont des tripes à la catalane, donc avec des tomates, assez relevées, et avec des morceaux de charcuterie dans la sauce.

Le plat principal pose encore plus le problème du choix. Le patron suggérait des queues de taureaux à l’étuvée (Estolado de Rabo de Toco) et un riz au clovisse (Arroz con Almejas), mais j’ai plutôt opté pour le cochon de lait (Codinilla asado), qui était vraiment excellent. J’aurais pu prendre aussi du bœuf, dont la cuisson est achevée prés de vous sur une plancha de terre.

Le repas s’est terminé sur des profiteroles maison avec une sauce au chocolat servie de côté dans une cruche. J’ai bu du vichy catalan, mon eau gazeuse de prédilection et une bouteille de rioja: Gloriozo, Crianzo, Rioja 2005, Bodegas Palacio. Le vin est alcoolisé, au moins 13 degrés, mais excellent. Pour les « cochons », le patron vous fournit un bavoir géant, ça aide….

Restaurante esteban, cava baja, 36, 28005, Madrid, tel: 91 365 90 91, fax: 91 365 92 91.

Une initiative intéressante

L’hôtel chic du centre de Madrid, le Westin, propose tous les dimanches un « Opera brunch ». Vous comprendrez rapidement le principe : vous prenez un brunch dans l’hôtel et vous écoutez un opéra « performed live ». Concernant le brunch, il s’agit d’un buffet à base de salades et de desserts.

En Juillet 2008, le prix était de 69,55 euros, tout compris… Rien n’est dit sur la compatibilité entre l’opéra et les bruits de fourchettes, ou sur la tolérance des artistes. En revanche, si le public est mécontent, il pourra réellement lancer des tomates aux artistes ! Même si je considère cette hypothèse comme improbable… étant donné le public chic du Westin, peu enclin à se dévergonder et à se laisser aller à de tels excès.

Westin Palace, Plaza del Cortes, Madrid, Espagne, tel 91 360 78 18, email: reservas.palace@westin.com  , site web : http://www.palacemadrid.com