Archives pour la catégorie Vins et Alcools du Monde

Julia n’est pas accrochée à la potence

L’ynsolence fait partie de ces restaurants qui vous proposent une cuisine de potence. C’est assez original pour vous le signaler. Pour le décor, le restaurant est presque une boutique d’antiquaire et vous pouvez manger assis dans une baignoire. Un cheminée sert de décor et donne une impression chaleureuse.

 

Une potence est un ustensile avec beaucoup de clous sur lesquels on accroche de la viande ou du poisson que l’on fait ensuite flamber en présence du client. Julia la patronne, maîtrise parfaitement l’opération. J’ai opté pour une potence à la viande qui était parfaite et assortie de champignons et de poivron. La sauce dégagée par la flambée nappait les frites tout en leur donnant un goût agréable. Pour le reste de la carte, il y avait une spécialité servie dans des coquilles de crabe vidées qui paraissait sympathique, mais je ne l’ai pas testée.

 

Le choix des vins est excellent. J’ai opté pour un rouge local, mais il y également des vins plus classiques. C’est un endroit que je vous conseille vraiment si vous passez par Grenoble. Par ailleurs, le lieu n’est pas très éloigné de la gare, ce qui est un atout !

 

L’ynsolence, Café brasserie, restaurant, 36 Avenue Alsace-Lorraine, 38000 Grenoble, tél 09 53 36 54 29, site web : http://lynsolence-genoble.com, email : lynsolence-grenoble@free.fr

La tour des souhaits, un souhait de réduction des prix

Ce restaurant chinois implanté près de la gare de Lyon est de bonne qualité. J’ai pris des nems un peu décevants, mais le bœuf Saté servi sur une plaque chaude était excellent. Les nouilles aux légumes étaient bien cuisinées. Je n’ai pas pu résister, j’ai terminé mon repas par un coco givré.

 

Juste une limite notable, ce restaurant est devenu trop cher ! Donc, vous vous y rendez si vous avez la nostalgie des anciens restaurants chinois, mais attention au prix…

 

La tour des souhaits, 7 rue de Lyon, 75012 Paris, Tél : 01 43 43 27 26

La terrasse de la place du village

Vous savez d’entrée de jeu qu’il s’agit d’un restaurant, d’un bar à vin et d’un caviste. Le leitmotiv de la terrasse des mimosas est : déguster, grignoter, manger, boire et emporter. C’est d’abord une cave à vin, mais c’est également un restaurant investissant la place du village. C’est également un lieu de spectacle… C’est par le fait un endroit presque parfait.

 

Les menus sont très variables selon les jours et les saisons, ce qui est un gage de qualité. Les formules autour du canard ont  été  parfaites à chaque passage. Quant au vin, vous n’avez que l’embarras du choix. Je ne vous en dirai pas davantage sur la composition des menus et leur originalité, tellement cet endroit est à découvrir ! Quant aux jours de spectacle, renseignez-vous sur les sites Internet.

 

La terrasse  du mimosa, 23 Place Horloge,   34150 Montpeyroux, tél : 04 67 44 49 80, http://laterrassedumimosa.blogspot.com/ ou https://www.facebook.com/laterrassedumimosa
email : laterrasse.mimosa@free.fr

Cinq étoiles pour un Jurançon

Nous avons ouvert cet été un Jurançon appelé Cuvée Thibault. C’était une bouteille de 2001 que nous avons par conséquent ouverte en 2013. Sa belle couleur, l’absence d’odeur suspecte à l’ouverture et sa saveur ont fait de ce vin moelleux, certes très typé, une excellente bouteille à déguster. La bouteille annonçait 14 degrés d’alcool, la perte de degré était sensible.

 

Ce vin est issu de cépages « Petit Manseng » et viendrait de vignes exposées au Sud. Dans tous les cas, le soleil est bien présent dans la bouteille qui traduit aussi une cueillette assez tardive. La dominante de fruit qui le caractérise vient sûrement de là.

 

Bravo pour ce domaine et espérons que les vinifications plus récentes sont de cette qualité…

 

Domaine de Bellegarde, Cuvée Thibault 2001, Jurançon, appellation d’origine contrôlée, EARL Domaine de Bellegarde, Monein, 64360

Un excellent « Côtes du Ventoux 2001 »

L’été 2013 était celui de l’ouverture des bouteilles 2001. Cette bouteille produite au pied du Ventoux par le Domaine de l’Estagnol s’est avérée excellente elle aussi.

 

Si mes souvenirs sont bons, c’est une de famille des Favière et des Fayard qui a perpétué la tradition avec des vieilles vignes, ce qui fait la qualité de ce vin, et ce pour ceux qui aiment ce type de production à la fois typée et généreuse. Malgré tout, c’est un Carignan. Il se conserve et se bonifie très bien. Je soupçonne la présence de Grenache. Sa couleur agréable en a fait un excellent vin pour la fin du repas.

 

Espérons encore une fois que les productions récentes sont d’aussi bonne qualité !

 

Côtes du Ventoux, Domaine de l’Estagnol, Hommage à Louis Fayard, Laurent  Favier vigneron, 1258 Route de Carpentras 84380 Mazan, Tél : +33 (0)4 90 69 68 88 -  mail : domaine@estagnol.fr, fax: 04.90.69.68.88

Vin de Mareuil fiefs vendéens

Le fiefs-vendéens est un vin d’appellation d’origine contrôlée très récente puis qu’elle date du 10 février 2011. « Anciens Fiefs du Cardinal » était le nom donné à ces terroirs en 1963. Elle était devenue  un vin d’appellation d’origine, vin délimité  de qualité supérieure (VDQS) depuis le 24 octobre 1984. Les cépages dominants sont le Gamay, le Pinot noir, la Négrette et le Chenin blanc. Comme sa nouvelle dénomination l’indique, il existe quatre zones de production. Ce vin est produit dans le  département de la Vendée, dans la région des Pays de la Loire. Quatre lieux sont connus : Mareuil, Brem, Pissotte, Vix et Chantonnay. Il n’est pas extraordinaire qu’on le déguste dans la ville La Rochelle, qui n’est pas située très loin de ce terroir !

Le fiefs-vendéens est un vin d’appellation d’origine contrôlée très récente puis qu’elle date du 10 février 2011. « Anciens Fiefs du Cardinal » était le nom donné à ces terroirs en 1963. Elle était devenue  un vin d’appellation d’origine, vin délimité  de qualité supérieure (VDQS) depuis le 24 octobre 1984. Les cépages dominants sont le Gamay, le Pinot noir, la Négrette et le Chenin blanc. Comme sa nouvelle dénomination l’indique, il existe quatre zones de production. Ce vin est produit dans le  département de la Vendée, dans la région des Pays de la Loire. Quatre lieux sont connus : Mareuil, Brem, Pissotte, Vix et Chantonnay. Il n’est pas extraordinaire qu’on le déguste dans la ville La Rochelle, qui n’est pas située très loin de ce terroir !

Marcillac, un vin inconnu

Le vin de Marcillac est assez peu connu, c’est la raison pour laquelle je décide d’en faire l’éloge.

 

Le vignoble de Marcillac a été implanté certainement à l’époque gallo-romaine sur des coteaux aux fortes pentes (400 m). Ce serait Marcellus, officier romain,  qui aurait donné son nom à cette cité gauloise qui a été construite au confluent de 3 rivières, l’Ady, le Cruou et le Créneau.  Ainsi, ces coteaux sont situés au point de rencontre de trois zones climatiques (continentale, océanique, méditerranéenne). Les terrains sont argilo-calcaires et dits « rougiers ».

 

Cette zone est un lieu de confluence, parsemé de moulins qui servaient à faire la farine provenant des champs de blé du Causse Comtal. Mais ce serait grâce au rayonnement de l’abbaye de Conques et des pèlerins que ce vin a obtenu sa notoriété. Les moines auraient planté les vignes  dès le IXème siècle. Au Moyen-Âge, elles  devinrent la propriété des nobles ruthénois. Beaucoup de petits châteaux ou maisons de vigne ont été à l’origine de nombreuses fêtes. La fête de la Saint-Bourrou  (le bourgeon en occitan), est l’une d’elles. Elle célèbre toujours l’éclosion des bourgeons et se déroule le lundi de Pentecôte. Le vignoble aurait connu son apogée au XIXème siècle avec l’essor du bassin Houiller de Decazeville. La zone a été classée AOC en 1990 après un passage en VDQS en 1965.

 

Le cépage est le « Fer servadou » nommé aussi  localement « Mansois ».  Le décret d’AOC impose 90 % de ce cépage et éventuellement 10 % de cépages accessoires. Ce sont traditionnellement du Prunelard, du Cabernet, du  Sauvignon noir ou du Merlot noir.  Le procédé de vinification est dit « vinification longue ».

 

Le climat, le terroir, le cépage et la vinification en font un vin unique, coloré, riche en tannins, mais cependant doux aux arômes typés. Certains parlent de saveurs de cassis et de framboise, j’en suis moins sûr depuis que je le déguste. En revanche, il dispose d’une belle robe rouge et il est très charpenté.

Il faut boire ce vin à 5 ans pour son optimum.

 Source :

Syndicat des Vignerons de l’AOC Marcillac, Président : M. Philippe TEULIER, Domaine Du Cros, 12 390 Goutrens,  Tél : 05 65 72 71 77, Fax : 05 65 72 68 80, mail : pteulier@domaine-du-cros.com

La bière belge « Delirium Tremens »

Dans la série d’étude sur les bières du monde, nous avons porté notre attention ce soir sur la Belgique. Nous avons dégusté une grande bouteille de Delirium tremens. Ce breuvage est fabriqué par la famille Huyghe depuis 1664. La Brasserie familiale serait située depuis cette date au lieu-dit « Appelhoek » à Melle en Belgique.

Certes, la bouteille façon grès est engageante, mais le goût  l’est également. La bouteille nous indique qu’il s’agit d’une triple fermentation, mais en tout cas, cette bière est très alcoolisée. Elle fait 8,5 degrés comme il est inscrit sur la bouteille. C’est donc une bière blonde, avec un goût très caractéristique. Elle n’est surtout pas très maltée, ce qui lui donne beaucoup de rondeur, ceci étant dû à un houblon de bonne qualité.

Ah oui ! J’oubliais, le symbole est le petit cochon rose qui anime le marketing pour favoriser la consommation de la bière avec les « ladys day », tout un programme et des concours de dessin utilisant la bête rose.

Brasserie Huyghe, Geraardsbergsesteenweg 14 B – 9090 Melle, tél :  +32 (0)9 252 15 01, fax: +32 (0)9 252 29 31, site web : http://www.delirium.be

Beauvallon, un vin rouge marocain

La cuvée Beauvallon est un vin rouge marocain de la région Beni M’tir élevé en fût de chêne. Avec le Syrah qui prédomine, ce vin ressemble aux cépages des Pyrénées orientales, mais en plus alcoolisé. Le vignoble est situé à une centaine de kilomètres de Rabat en se dirigeant vers l’Atlas. Le cépage et le lieu expliquent le résultat.

Si vous l’avez l’occasion d’en ramener du Maroc, je vous le conseille. Ce vin est nettement meilleur que le Ksar que j’avais goûté la fois précédente.

Beauvallon, Beni m’tir rouge, appellation d’origine contrôlée, 2009, Maroc, Les celliers de Meknes,

Marouane ABDELATI – Directeur Général

Les Celliers de Meknès 11, Rue Ibn Khaldoune – 50 000 Meknès, Maroc

Tél. : +212 535 40 30 08, Fax : +212 535 51 73 96

Email : mabdelati@dianaholding.ma

Site web : http://www.lescelliersdemeknes.net

Le pressoir, une ancienne cave … avec du bon vin!

Voilà un nouveau lieu en Languedoc-Roussillon à mémoriser. Ce restaurant est situé à quelques kilomètres de Montpellier.  Vous prenez l’autoroute vers Lodève et Millau, et vous en sortez un peu avant Lodève. L’endroit est sympathique, un peu sobre avec quelques ferronneries originales et une cave à vin mise en valeur. Le week-end, réservez…

Ce restaurant vient d’être repris récemment après une exploitation par une figure locale, puis par un Allemand. L’accueil des nouveaux propriétaires est sympathique. Le principe est celui de la cuisine du terroir révisée et de la cuisson au feu de bois. Je vous conseille naturellement le gigot de veau ou le magret de canard. Les entrées sont très variées, par exemple du genre salade à savourer ou encore demi-fromage fondu sur une tranche de pain. Je vous conseille en désert le baba au rhum qui est vraiment parfait.

Comme vin, nous avons pris une bouteille d’émotion ! Eh oui, c’est le nom du vin d’assemblage avec 40 % Syrah, 25 % Grenache, 20 % Carignan et 15 % Cinsault. La prédominance du Syrah lui donne tout ce qu’il faut pour reconnaître un vin du sud. Un autre nom de vin de ce producteur : Les pensées et l’écriture. Il est produit à Jonquières, tout près du pressoir, sur une propriété de 10 ha exploitée par Pascal Fulla. Ce vin est présent dans d’autres bonnes tables et je vous le conseille !

Le pressoir, 17 place de la fontaine, 34725 Saint-Saturnin de Lucian, France , Tél : 04 67 96 70 59, Portable : 06 08 93 56 21, Adresse e-mail :  vincent.bedos@gmail.com, Site web : http://www.restaurant-lepressoir.fr

Pour le vin :

Bureau : 93 Chemin de la Frigoule, 34200 Sète – France, téléphone : + 33 (0)4 99 57 61 54, fax : + 33 (0)9 70 62 64 99, email : contact@masdelecriture.fr, site web : http://www.masdelecriture.fr

Le domaine du Mas de l’Écriture est situé 5 Rue de la Font du Loup, 34725 Jonquières – France, tél : .+33 (0)4 67 96 13 21, fax , :.+ 33 (0)4 67 96 06 97 et le propriétaire : Pascal Fulla : mobile : + 33 (0)6 80 15 57 72 et adresse mail : pascal.fulla@masdelecriture.fr ou Léa Fullá : mobile : + 33 (0)6 70 27 56 86, adresse mail : lea.fulla@masdelecriture.fr