Archives pour la catégorie Taiwan

Golden art repas


 
  

Ce restaurant est une copie récente de lieu ancien et traditionnel de la Chine. La culture chinoise est présente partout dans ce restaurant. Les salles entourent un vaste bassin où des poissons rouges géants évoluent au milieu des canards et des tortues, ou l’inverse selon comment on voit le problème.

 

Le repas est aussi typiquement local.

 

1-      Salade à base de radis

2-      Soupe aux herbes, épicée et à base de poisson

3-      Langoustines grillées

4-      Sorte d’œuf en flan avec des légumes et des petits morceaux de viandes

5-      Choux chinois

6-      Riz chinois au jus et aux morceaux de viandes

7-      Flan aux fruits de la passion

8-      Fruits de saison

 

En boisson, nous avons alterné entre de la bière locale et du jus frais de kiwi.

 

Ce restaurant est parfait pour se mettre dans la culture locale.

 

Golden Art restaurant, Hisnhu, Taiwan, Tel:03-5636296.5636085 Fax:03-5636321, site web: http://www.golden-art.com.tw/
 

Tsai Yi Lu, artiste des arts expose à Taiwan

 

 

Tsai Yi Lu peint des arbres, ils sont très colorés, dans un univers magique. Des gouttes comme celles d’une pluie improbable cachent une partie du paysage. Les arbres ressemblent parfois à des humains.

 

L’affiche de l’exposition qui se tient à Taiwan du 22 mars au 30 avril 2008, annonce la couleur : «  A tree structure can serve as a reflexion to a person’s desire within ». Il est clair que ces peintures font réfléchir.

 

Je n’ai pu avoir beaucoup de renseignements sur cet artiste, je le regrette car il est intéressant…  Seule information, l’exposition de Taipe était organisée par butchartart (site web http://www.butchartart.com )

 

 

Le Lin Garden, un restaurant pléthorique

 

 

Lieu de mariage, ce restaurant de taipe est un des meilleurs représentants des plats locaux. Je n’ai pas réussi à avoir son adresse en anglais, mais j’ai un plan d’accès. Il propose des plats locaux et d’inspiration internationale. Il ne faut pas le confondre avec un autre restaurant qui porte le même nom mais qui est destiné à une activité plus touristique.

 

Lors de mon dernier repas dans ce lieu, les plats se sont succédé

 

1-      Un apéritif à base de cranberries

2-      Une salade composée à base de maïs, tomates et de fruits secs

3-      Des ailes de requin en soupe avec des légumes : il parait que c’est la spécialité de la maison

4-      Du poisson blanc indéterminé par mes goûts en sauce piquante

5-      Des langoustines grillées. Au secours, ils mangent tout, pas nous !!!

6-      Des côtes de Mouton à la française (qu’il paraît, c’est la traduction de mon voisin)

7-      Du riz au poulet et aux fruits de mer (crevettes et calamars essentiellement…) cuits dans une feuille de lotus

8-      Boules de sésame

9-      Fruit de saison

10-  Thé

11-  Saké

 

Le tout était servi avec des vins français. Je n’en connaissais aucun mais ils étaient assez appréciables. Une bouteille de « grande espérance » proposé par la firme JB Buisson (68100), un « Bois cendré » commercialisé par la maison Bouey (33100), et un « Bird », merlot 2006 avec l’étiquette Intexco, 85600 qui était clairement bon !

 

Lin Garden restaurant, Taipe, Taiwan, Tel 02 88 66 3333, Fax : 02 2837 0089, site web : http://www.lingarden-taipei.com.tw/

Le night market de Shilin à Taipe

 

 

Le night market de Shilin est un de ces lieux extraordinaires d’Asie, un « souk » version asiatique. Je vous en conseille la visite.  Deux parties le composent. La première est consacrée à la nourriture, la deuxième regorge de vêtements et de chaussures.

 

En ce qui concerne la nourriture, faire un repas à Shilin est incontournable. Il faudrait m’attacher pour m’empêcher d’y aller à chacun de mes passages à Taiwan. Dans cette partie, je vous conseille les glaces géantes aux fruits dont la composition reste pour moi un mystère. N’oubliez pas les brochettes locales et la soupe de poissons.

 

Après la restauration, une visite dans les boutiques de la zone s’impose, même si vous ne voulez pas vous vêtir.

 

Pour les amateurs, l’accès à ce night market se fait par la station de métro : jianian

 

Le futur numérique dessiné de Taipe

 

 

Taipe est au centre d’un développement des technologies de l’information mobiles. Elle y consacre l’essentiel de ses ressources.

 

Taipe est un leader dans la mondialisation des technologies de l’information

 

Taipe est un pionnier global dans les réseaux sans fil publics, grâce à la construction du réseau WIFLY avec des ressources publiques et privées et aussi avec l’industrie des technologies de l’information présente dans la ville industrie. Ces facteurs font de Taipe un endroit optimal pour des essais en service réel de nouvelle technologie sans fil et surtout de nouveaux services. Capable de devenir un laboratoire pour l’essai à grande échelle des technologies sans fil, Taipe se met en avant dans la prochaine vague de concurrence dans ces technologies sans fil.

 

De M-Taipe vers M-Taiwan

 

Bien que la ville de Taipe ait déjà établi de solides fondations et soit devenue un leader mondial du déploiement des infrastructures sans fil, le développement ne sera pas suffisant. En accord avec les plans du gouvernement central, la ville prépare l’arrivée de la technologie plus avancée  WiMAX, qui aidera à consolider le succès actuel. En même temps, la société Q-ware projette également de créer plus « hot spot » dans l’ensemble de Taiwan, avec 4000 boutiques 7-eleven et 168 café-restaurants de Starbucks de l’île. Quand ce développement sera accompli, n’importe qui, dans cent mètres de n’importe quel 7-eleven pourra employer le système de WIFLY. Je l’ai vérifier et c’est extradordinaire.

 

Augmenter la compétitivité globale de Taiwan

 

Taipe, une ville qui sait l’importance du gouvernement et son rôle dans la conduite de l’innovation technique et sociale. La municipalité a fixé des objectifs clairs pour reformer sa société et pour s’améliorer autrement. Au cours des huit dernières années du travail consacré, la ville est devenue plus intelligente et plus concurrentielle. Elle a introduit un e-gouvernement efficace, les bases de données publiques ont apporté des services nouveaux, les zones industrielles et techniques ont été associée à un climat d’études et de recherches adapté à la société de l’information. De plus, Taipe est le moteur économique de Taiwan, et les dispositifs uniques de la ville soutiennent les avantages de l’île. Ainsi, une base industrielle et une intégration verticale forte dans les technologies de l’information et de l’électronique réunies à une recherche industrielle conduisent à un développement efficace, et attirent les capitaux à risques. La ville tient  à ses principes d’innovation. L’expérience de Taipe influence l’augmentation de la compétitivité globale de Taiwan. Ainsi, le futur mène vers Taiwan innovateur.

 

Source :

Rencontre avec le Maire et les autorités de Taipe (Ile de Taiwan, Republic Of China, ROC) en Octobre 2006 et Juillet 2007

 

Conduire Taipe à être plus concurrentiel

Parc scientifiques, expositions et développement des études et recherches sur les communications sont les voies choisies pour rendre Taipe plus compétitives.

Les parcs scientifiques IT

Taipe dispose de deux parcs scientifiques urbains. Le parc de technologie de Neihu et le logiciel de Nangang. Ensemble, ces parcs logent plus de 2.500 compagnies, se concentrant sur la recherche, le développement, la conception, l’incubation, le marketing, et les capitaux à risques. Ces enteprises utilisent plus de 85.000 travailleurs intellectuels et le revenu annuel combiné est de 71 milliard de dollars US en 2005. En 2004, Businessweek a publié une liste des 100 entreprises de technologies de l’information dans le monde. Pour cette liste, les sociétés américaines ont fourni 46 entreprises, suivi de Taiwan, avec 15 sociétés. Hors sur ces 15 sociétés, cinq sont à Taipe et trois (Lite-one, BenQ, et Compal electronics) sont dans le parc de technologie de Neihu. Dans un autre lieu de la ville, le parc de technologie de Beitou-Shilin est projeté ; en même temps que les deux autres parcs, ils formeront le couloir de technologie de Taipe (TCC Taipe Technology Corridor). Ils conduisent au développement optimal de l’industrie à Taipe.

Un centre pour les conférences et expositions IT

Taipe est l’organisateur de plusieurs expositions d’envergure mondiale et du centre de beaucoup d’événements internationaux, y compris la deuxième exposition la plus importante du monde en informatique : Computex, qui a 27 ans. Elle accentue la position de Taiwan en tant que leader IT et fournisseur au monde. Computex a reçu en 30.000 acheteurs étrangers et plus de 130.000 visiteurs, produisant des ordres de productions, des commandes et de ventes autour 12.5 milliard de dollars US. En outre, Semicon Taiwan, tenu en septembre chaque année, est l’une des plus grandes expositions de semi-conducteur dans le monde.

Taipe veut être un centre régional d’opérations pour des sociétés multinationales

Taipe offre une solution totale, se rendant « idéal » pour l’investissement direct depuis l’étranger. « Taipe est un endroit attrayant et serviable pour les étrangers qui y vivent et à travaillent », tel est le slogan des élus de la ville. C’est avant tout dû aux grands secteurs résidentiels, son environnement bilingue, et ses écoles bilingues. L’île offre une qualité de la vie pour les chercheurs, les ingénieurs, et les investisseurs résidents de même. Taipe intègre ses établissements de recherches (Academie universitaire Sinica, université nationale de Taiwan, université nationale de Taiwan de la Science et de technologie, université nationale de Taipe de technologie, et deux douzaines d’autres universités et universités). De plus, une écologie efficace est mise en œuvre, elle combine l’industrie, le gouvernement, et le milieu universitaire pour progresser au mieux. Les zones industrielles de Taipe (parc scientifique de Neihu et parc de logiciel de Nangang) encouragent le regroupement géographique et facilitent une amélioration des capacités des « ressources humaines » et conduisent à une industrie plus forte. Enfin, comme première ville sans fil du monde, Taipe est le marché laboratoire parfait pour les essais et pour le développement de produits et de services par des compagnies travaillant dans les TIC.

Taiwan a également un plus d’avantage : c’est un marché idéal pour des compagnies considérant l’intérêt d’un investissement sur le continent Chine. Les proximités culturelle et de la langue ont donné aux entreprises de Taiwanaise des facilités pour atteindre les marchés naissants de la Chine. L’économie orientée vers l’exportation a donné aux compagnies de Taiwan l’expérience requise pour travailler avec des entreprises internationales, et a placé l’île pour faciliter une intégration et un rôle dans l’avenir de l’Asie de l’Est. Ainsi, Taipe est devenu un choix normal pour les centres régionaux d’opérations des sociétés multinationales voulant réaliser des affaires dans cette région.

Source :

Rencontre avec le Maire et les autorités de Taipe (Ile de Taiwan, Republic Of China, ROC) en Octobre 2006 et Juillet 2007

Un aboutissement dans l’initiative de cibercity de Taipe, Taipe Plus intelligent

 

Pour transformer Taiwan en une ville de l’intelligence et la connaissance, six actions ont été menées. Globalement, elles consistent à améliorer la mobilité et l’usage de l’information géographique.

 

De l’E-Campus au M-Campus

 

Des réseaux sans fil ont été déployés à tous les lycées, les collèges et les écoles primaires à Taipe. Un total de 10.700 points d’accès sans fil a été installé sur plus de 230 campus, servant 420.000 étudiants. L’accès sans fil donne aux professeurs et aux administrateurs d’école un accès facile aux étudiants, qui disposent ainsi de services en ligne. Les services possibles par les réseaux sans fil incluent le RSSS (RFID Student Security System ou système de sécurité d’étudiant par RFID, Identification De Fréquence Par radio ainsi que la Voix sur Internet de Campus (VoIP), que j’ai pu tester et qui est d’une excellente qualité. A ces solutions technologiques ont été ajoutés des outils d’éducation à distance et des systèmes de surveillance sans fil de la sécurité de campus.  

 

L’EasyCard

 

L’EasyCard est une pochette électronique qui intègre les systèmes de billet du passage rapide de masse de Taipe (MRT ou métro), des autobus publics, et des places publics payantes de stationnement. Plus de 8 millions d’EasyCards ont été émises depuis le commencement du système en 2002.

 

Le Système d’Information Géographique (SIG ou GIS : Geographical Information System)

 

Le système de l’information géographique de Taipe donne de l’ampleur à plusieurs applications innovatrices. Pour une part, l’e-Carte de Taipe est une source stable, prompte, et flexible d’informations sur la ville. Pour d’autres utilisateurs, il y a un système consultable des cartes de langue anglaise, un système pour la gestion de rue et un outil pour trouver des bâtiments illégaux. Des sites Web de réponse et de gestion en cas de désastre à Taipe ont été également intégrés avec les GIS de la ville, pour fournir l’information en temps réel et des détections précoces au-dessus de l’Internet, surtout pour les tremblements de terre, les cyclones et les typhons. Le GIS de Taipe sera l’épine dorsale pour beaucoup plus d’applications à valeur ajoutée à l’avenir.

 

Le système intelligent de transport (ITS ou Intelligent Transportation System)

 

Taipe a établi une base de données en temps réel d’information de transport. En utilisant des téléphones de cellules, PDAs, des ordinateurs portables, et d’autres instruments mobiles, les résidants de Taipe peuvent se relier à la base de données de l’AITS de la ville toutes les fois qu’ils veulent vérifier un itinéraire ou un déplacement, de connaître l’état de la circulation mais aussi d’avoir une information instantanée sur la mise à la fourrière de son véhicule.

 

Taipe Easy Call

 

En reliant les réseaux informatiques publics existants au réseau WIFLY, nouvellement construits, avec un partenariat avec des fournisseurs de service de réseau et les fabricants du téléphone Wi-Fi, l’appel facile à Taipe (traduction littérale de Taipe Easy Call) permet d’offrir le service téléphonique VoIP pour seulement 3 US dollars par mois. Parallèlement, Q-ware offre ses solutions en dehors de la zone WIFLY grâce à des installations dans les 114000 magasins 7-eleven et les 168 Starbucks dans Taiwan. Ainsi, en reliant les boutiques des sociétés multinationales, la société Q-ware a projeté d’offrir des services de VoIP à  bas prix aux travailleurs philippins habitant dans Taiwan qui voudrait appeler les Philippines.

 

La reconnaissance mondiale de la CyberCity de Taipe

 

L’initiative de CyberCity de Taipe a été reconnue sur l’ensemble de la planète. En 2002, la ville a été honorée par la récompense du meilleur secteur public par WITSA ( World Information Technology and Service Alliance), qui a eu lieu au cours de son (WCIT), un événement bisannuel surnommé « l’olympiade des technologies de l’information, » à Adelaïde, Australie. En 2004, la ville de Taipe été appelée la meilleure communautés intelligentes de l’année » par l’ICF (le forum des Communauté Intelligentes). Et le 9 juin 2006, la ville de Taipe a été qualifié avec six autres villes pour les finales des communautés intelligentes. Le succès de Taipe a été principalement attribué au développement de l’infrastructure à bande large sans fil et de la promotion sans limite de « l’e-vie ».

 

Source :

Rencontre avec le Maire et les autorités de Taipe (Ile de Taiwan, Republic Of China, ROC) en Octobre 2006 et Juillet 2007

 

Les quatre dernières années du projet de Taipe, la M-ville

Dans la phase deux (2003-2006) de l’initiative de CyberCity, la ville a étendu les infrastructures et les services. La ville a construit un accès sans fil à bande large, établi un e-gouvernement, automatisé les demandes de services publics, cultivé notre environnement d’e-commerce, et travaillé pour combler l’espace numérique. Tous ces efforts ont été aidés pour transformer Taipe et mieux être prêt pour la société de l’information et de la connaissance.

Pendant des heures « maximales » d’une journée, la population de Taipe atteint 3.6 millions de personnes. Mais, 80% d’entre eux sont concentrés dans un secteur de 10 fois 13 kilomètres qui est traversé par 30 rues principales. Un réseau Wi-Fi mobile couvrant ce domaine entier a été établi le plus économiquement en installant les points d’accès (AP) le long de ces 30 voies de communication. Pour obtenir son réseau, Taipe a suivi le modèle de B&O (Build and operate, Construire et faire fonctionner), invitant les investisseurs privés tels que des Q-ware, choisis par appel d’offre, pour établir l’infrastructure et pour offrir le service. Très rapidement Taipe est ainsi devenues la première ville dans le monde avec un réseau sans fil si à grande échelle accessible n’importe quand, à n’importe quel endroit, et avec n’importe quel dispositif. Le but, qui consistait à faire devenir Taipe sans fil a été atteint.

Le modèle de B&O était une alliance innovatrice entre le gouvernement et le secteur privé. Par cette association, la ville a obtenu son réseau sans fil public ; Q-ware, l’associé privé, a appris comment transformer des magasins de coin de rue en stations d’information numérique, créant un nouveau modèle fonctionnant ; et les résidants ont obtenu un réseau sans fil, à bas coût, facile d’accès et des services à valeur ajoutée. Tout le monde a gagné.

La construction du réseau a commencé en septembre 2004. Puisqu’il était le premier réseau de sa sorte jamais établie, de nombreux problèmes imprévus ont été soulevés. Des riverains ont été préoccupés par des risques possibles sur la santé de rayonnement électromagnétique. Les poteaux de réverbère, qui avaient été choisis, n’obtenaient pas de courant électrique pendant la journée. Les arbres le long des rues ont « bloqué » les signaux sans fil. Travaillant ensemble, le groupe de travail de Q-ware et de l’administration de ville de Taipe ont du résoudre ces problèmes un à un. En juillet, 2006, chacune des trois phases des travaux de construction avait été finie ; 4.000 points d’accès ont, en tout, été installés à Taipe. Comme indiqué dans l’annonce publique de septembre 2006, qui marquait l’accomplissement du projet, le réseau couvre 90% de la population de la ville, c.-à-d., 2,3 millions de résidants.

Le réseau sans fil de Taipe a commencé ses opérations sous le nom de marque WIFLY en février de 2005. Pendant une période d’essai à partir de février 2005 à janvier 2006, 55.000 utilisateurs ont signé pour ce service. Après l’approbation de la Commission du réseau local de la radio de Taipe (WLAN), les Q-ware a commencé l’opération commerciale avec des tarifs progressifs en janvier 2006. Le nombre d’abonnés payant s’est développé pour atteindre 70.000 en 10 premiers mois. Selon une enquête conduite par un magazine indépendant Taiwanais, Times Weekly, les résidants de Taipe ont été très satisfaits du réseau sans fil de la ville, bien que ce soit un service payant. Le réseau était en second service en terme de satisfaction juste après le système d’EasyCard dans la satisfaction publique.

Source :

Rencontre avec le Maire et les autorités de Taipe (Ile de Taiwan, Republic Of China, ROC) en Octobre 2006 et Juillet 2007

Les quatre premières années du projet cyberCity à Taipe, la « e-city »

 

 

A Taipe, l’initiative de CyberCity a été réalisée en deux phases. Dans la première phase  (1999-2002), la ville a construit l’infrastructure de l’information, a favorisé l’éducation en ligne,  a automatisé l’administration du gouvernement de ville et les services publics. La ville a donné hors de plus de 280.000 comptes email libres. Dans la ville de Taipe, le système de l’email de la ville pour le public est bien plus utilisé que d’autres systèmes libres, comme ceux de Yahoo ou de Hotmail.

 

Pour favoriser l’éducation en ligne, un cours libre d’une durée de trois heures a été construit pour apprendre à utiliser Internet. Jusqu’à fin 2006, plus de 340.000 personnes se sont inscrites. La ville a développé l’ »E-campus de Taipe, » un site Web qui offre des cours et la formation au personnel de gouvernement et aux résidants de la ville.  Chaque salle de classe de chaque école à Taipe a reçu au moins un ordinateur. Cela signifie chaque du ll000 salles de classe utilisent un ordinateur depuis 2003.

Pour informatiser l’administration de la ville, un système électronique d’échange de documents a été créé. Il est maintenant employé par toutes les 436 emplacements de l’administration de la ville, et également par les 49 des collèges de la ville. Actuellement, 88% d’échange de document de gouvernement a lieu avec le système d’e-Document. Cela représente 400.000 à 500.000 transactions par mois. La ville sauve ainsi, environ, un million de feuilles de papier chaque année. En fait, la plupart des réunions importantes du gouvernement de ville utilisent maintenant des ordinateurs pour remplacer l’ordre du jour de papier et l’affichage des décisions.

 

De plus, pour centraliser et automatiser certains des services publics de la ville, la mairie a  établi la ligne directe 1-9-9-9 pou les résidents en 2004 associés à un guichet unique pour les services dès 2003. Le portail offre 533 types de services. Par elle, sont manipulées, en moyenne,  1.772 cas municipaux chaque jour. Jusqu’ici, cette solution a réduit le coût de l’administration de la ville de 6.8 millions de dollar US.

 

Source :

Rencontre avec le Maire et les autorités de Taipe (Ile de Taiwan, Republic Of China, ROC) en Octobre 2006 et Juillet 2007