Archives pour la catégorie Chine

Manger dans un café à Nanchang (Chine)

 

 

 

Les cafés  « UNDC » ou encore « DIO coffee »  sont en réalité une chaîne. Certaines villes chinoises comme Nanchang en disposent de plusieurs. Le principe est assez différent des restaurants chinois traditionnels. Ce ne sont pas de multiples petits plats qui sont servis, mais un plat à l’occidentale. De plus ces restaurants disposent de desserts, ceci est exceptionnel dans ce pays.

 

Pour une première visite, le repas a commencé par une soupe, à la carotte et un morceau d’os de bœuf. Pour la seconde, il s’agissait de nouilles dans une sauce épicée avec des morceaux de bœufs et du chou. Dans tous les cas, c était bon…

 

Le décor est sympathique, un de ceux situés sur la grande avenue de Nanchang possède une salle avec des balancelles en guise de siège. Beaucoup de ces restaurants ont des ordinateurs et vous pouvez vous connecter à Internet. Un attrait de plus.

 

 

Pour savoir ou sont ces restaurants : http://www.diocoffee.com

Les restaurants Outback à Hong Kong

 

La spécialité de ces restaurants est l’oignon frit « bloomin’oinions » qui se présente comme une fleur. Cela vaut le déplacement, et de plus c’est bon ! Pour ceux qui ont peur du risque, les serveurs et les serveuses vous le font goûter.

J’ai testé celui de causeway bay et ceux de Tsim Sha Tsui. Tous les deux sont situés dans une zone commerçante.

Le restaurant par lui-même est d’un décor assez classique de pub, comme ceux que l’on imagine en Angleterre. D’ailleurs les dépliants reprennent des photos de ces côtes de craie. En dehors de la spécialité de la maison, le principe est simple : steak, frittes, salades, ou fruits de mer. Je vous déconseille les fruits de mer, ce sont des congelés frits sans goût.

La viande est annoncée comme provenant de l’Australie. Le dépliant vous propose du Sirloin Steack coupé de façon spéciale pour éliminer au maximum les graisses ou du New York Steak dont ils ne conservent que les meilleures portions. Sinon, vous pouvez vous orienter sur le Ri Eye Steack dont la boutique vante les mérites de ces 21 jours (depuis l??%9

NXP versus Sony, la bagarre entre les deux solutions RFID

 

 

Actuellement, deux systèmes de carte RFID se partagent le marché : la puce « Mifare Classsic » dont la technologie a été mise au point par NXP (auparavant Philips) et la puce « FeliCa card »  de Sony.
 

La première de ces cartes est diffusé en masse au Pays Bas, elle n’est pas vraiment baptisée. la seconde est l’Octopus. Au Pays Bas, ce système a été distribué à deux millions d’exemplaires pour faire des passes d’accès et cette technologie a été choisie pour effectuer les paiements au niveau national. On estime que le nombre de ces cartes en service dans le monde atteindrait le milliard, sachant que Pékin, Taipei, Séoul, ou encore Londres utilisent cette technologie.
 

La carte Octopus permet quant à elle de payer dans les transports, mais aussi plus de 1000 boutiques de petits achats à Hong Kong. C’est par exemple le cas des restaurants de « fast food » comme Mac Donalds.
 

Une équipe de chercheurs de l’université Radboud de Nijmegen a cependant trouvé de nombreuses failles de sécurité dans la puce NXP. Ces chercheurs ont même réussi à montrer comme elle pouvait être « hackée ». Une vidéo de ce « hacking » a d’ailleurs été placée sur You Tube.
 

En revanche, d’après la compagnie Octopus qui gère le système du même nom, sa carte est infaillible, du fait des différents niveaux de sécurité associés à un système de monitoring. Pour l’instant, personne n’a été capable de la « casser ».
 

Source : Information de Guusje Ter Horst, ministre de l’intérieur des Pays Bas auprès des élus et de la presse et visite à Hong Kong en Mars 2008.
 

Golden art repas


 
  

Ce restaurant est une copie récente de lieu ancien et traditionnel de la Chine. La culture chinoise est présente partout dans ce restaurant. Les salles entourent un vaste bassin où des poissons rouges géants évoluent au milieu des canards et des tortues, ou l’inverse selon comment on voit le problème.

 

Le repas est aussi typiquement local.

 

1-      Salade à base de radis

2-      Soupe aux herbes, épicée et à base de poisson

3-      Langoustines grillées

4-      Sorte d’œuf en flan avec des légumes et des petits morceaux de viandes

5-      Choux chinois

6-      Riz chinois au jus et aux morceaux de viandes

7-      Flan aux fruits de la passion

8-      Fruits de saison

 

En boisson, nous avons alterné entre de la bière locale et du jus frais de kiwi.

 

Ce restaurant est parfait pour se mettre dans la culture locale.

 

Golden Art restaurant, Hisnhu, Taiwan, Tel:03-5636296.5636085 Fax:03-5636321, site web: http://www.golden-art.com.tw/
 

Tsai Yi Lu, artiste des arts expose à Taiwan

 

 

Tsai Yi Lu peint des arbres, ils sont très colorés, dans un univers magique. Des gouttes comme celles d’une pluie improbable cachent une partie du paysage. Les arbres ressemblent parfois à des humains.

 

L’affiche de l’exposition qui se tient à Taiwan du 22 mars au 30 avril 2008, annonce la couleur : «  A tree structure can serve as a reflexion to a person’s desire within ». Il est clair que ces peintures font réfléchir.

 

Je n’ai pu avoir beaucoup de renseignements sur cet artiste, je le regrette car il est intéressant…  Seule information, l’exposition de Taipe était organisée par butchartart (site web http://www.butchartart.com )

 

 

Le Lin Garden, un restaurant pléthorique

 

 

Lieu de mariage, ce restaurant de taipe est un des meilleurs représentants des plats locaux. Je n’ai pas réussi à avoir son adresse en anglais, mais j’ai un plan d’accès. Il propose des plats locaux et d’inspiration internationale. Il ne faut pas le confondre avec un autre restaurant qui porte le même nom mais qui est destiné à une activité plus touristique.

 

Lors de mon dernier repas dans ce lieu, les plats se sont succédé

 

1-      Un apéritif à base de cranberries

2-      Une salade composée à base de maïs, tomates et de fruits secs

3-      Des ailes de requin en soupe avec des légumes : il parait que c’est la spécialité de la maison

4-      Du poisson blanc indéterminé par mes goûts en sauce piquante

5-      Des langoustines grillées. Au secours, ils mangent tout, pas nous !!!

6-      Des côtes de Mouton à la française (qu’il paraît, c’est la traduction de mon voisin)

7-      Du riz au poulet et aux fruits de mer (crevettes et calamars essentiellement…) cuits dans une feuille de lotus

8-      Boules de sésame

9-      Fruit de saison

10-  Thé

11-  Saké

 

Le tout était servi avec des vins français. Je n’en connaissais aucun mais ils étaient assez appréciables. Une bouteille de « grande espérance » proposé par la firme JB Buisson (68100), un « Bois cendré » commercialisé par la maison Bouey (33100), et un « Bird », merlot 2006 avec l’étiquette Intexco, 85600 qui était clairement bon !

 

Lin Garden restaurant, Taipe, Taiwan, Tel 02 88 66 3333, Fax : 02 2837 0089, site web : http://www.lingarden-taipei.com.tw/

Le night market de Shilin à Taipe

 

 

Le night market de Shilin est un de ces lieux extraordinaires d’Asie, un « souk » version asiatique. Je vous en conseille la visite.  Deux parties le composent. La première est consacrée à la nourriture, la deuxième regorge de vêtements et de chaussures.

 

En ce qui concerne la nourriture, faire un repas à Shilin est incontournable. Il faudrait m’attacher pour m’empêcher d’y aller à chacun de mes passages à Taiwan. Dans cette partie, je vous conseille les glaces géantes aux fruits dont la composition reste pour moi un mystère. N’oubliez pas les brochettes locales et la soupe de poissons.

 

Après la restauration, une visite dans les boutiques de la zone s’impose, même si vous ne voulez pas vous vêtir.

 

Pour les amateurs, l’accès à ce night market se fait par la station de métro : jianian

 

Un restaurant façon Shangai à HongKong

Il fait parti de ces restaurants que j’aime dans ces pays. Vous commencez à descendre un escalier où un « caution, wet floor » pourrait vous décourager. Elle vous conduit face à un « dragon » féminin avec une pancarte en plusieurs langues expliquant qu’il faut attendre ses ordres avant d’aller manger. Vous découvrez à l’occasion une petite salle qui donne bien évidemment dans deux grandes autres et dans une multitude d’alcôves pour des repas plus business ou intimes.

Coté menu, j’ai commencé par un pigeon froid au vin, qui ressemblait à celui que j’avais mangé il y a quelques temps en Tunisie, comme quoi, l’art culinaire… J’ai poursuivi par du poisson à la sauce aigre douce, recette traditionnelle, qui est un des meilleurs que j’ai mangé depuis longtemps et nettement supérieur aux offres des restaurants chinois parisiens. J’ai hésité avec du requin, mais il était dans ces sauces visqueuses bien locales, qui ne me faisaient pas envie. De l’anguille dans des petits paniers faisait parti aussi du menu, elles ont séduit mon cerveau avant que je ne fasse d’autres choix.

Le lieu vous propose systématiquement du thé, mais il dispose aussi d’une cave à vin à la hauteur. Il semble qu’une clientèle locale vienne dans ce restaurant pour cette raison.

Wu Kong Shanghai restaurant, Alpha House, 27-33 Nathan Road, Tsim Sha Tui, Kowloon, Hong Kong, Chine, tel : 2366 7244 site web : www.wukong.com.hk, email : service@wukong.com.hù
  La société possède un autre restaurant situé lui au 13eme  étage dans le quartier de « Causeway Bay », 13F, Food Forum Times Square, 1 Matheson Street, Causeway Bay, Hong Kong, Tel : 2506 1018