Archives pour la catégorie Véhicules intelligents

Cérémonie de la journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information

La Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information a lieu le 17 mai chaque année.

Le thème de l’année 2013 est « Les TIC au service de l’amélioration de la sécurité routière ». Ce thème est en lien avec la décennie d’action pour la sécurité routière des Nations-Unies, laquelle dédie la période 2011-2020 à l’amélioration de la sécurité routière dans le monde. Les Nations-Unies estiment que les accidents de la circulation font chaque année quelques 1,3 million de morts et entre 20 et 50 millions de blessés dans le monde. Les pays en développement sont les plus touchés. Les pertes économiques à l’échelle mondiale se chiffrent, selon les estimations, à 518 milliards dollars.

Il a été décidé de remettre un prix pour récompenser l’action de certains acteurs dans leur détermination à promouvoir la cause des TIC au service de l’amélioration de la sécurité routière. À cette occasion, l’Union Internationale des Télécommunications a décerné un prix à M. Ueli Maurer, Président de la Confédération suisse, à M. Volkmar Denner, Président du directoire de Robert Bosch GmBH, et à M. Jean Todt, Président de la Fédération internationale de l’automobile (FIA).

 

« L’UIT a pris la tête des efforts déployés dans le monde entier pour élaborer les normes les plus avancées en matière de TIC concernant les systèmes de transports intelligents et la sécurité des conducteurs, qui utilisent aussi bien l’informatique que des technologies de communication, de positionnement et d’automatisation, y compris les radars à bord de véhicules, pour éviter les collisions. Elle élabore en outre des normes pour assurer la fiabilité des interfaces utilisateur et des systèmes de communication à bord des véhicules, ainsi que pour optimiser la conduite en supprimant les causes d’inattention liées à l’usage des technologies au volant ».

Pour en savoir davantage : http://www.itu.int

Le e-bus system à Taipe

Le système E-bus permet de donner l’information en temps réel de la situation des bus dans la ville. Ce système concerne 4000 bus et 300 routes. Le déchargement de l’information se fait par Internet y compris les PDA. Dans le cœur de la ville, il est possible d’utiliser le réseau wifi étendu au nom de WIFLY. Ces informations sont relayées par des messages affichés dans plus de 145 stops.

 

Pour vous rendre compte :

 

Allez sur le site :www.e-bus.taipe.gov.tw  ou utilisez localement la ligne téléphonique  1 02 2346 1168, ou ce site si vous avez un téléphone mobile : www.mbus.com.tm

 

Vers une solution politique…

Au cours de la réunion des verts de la ville d’Evry, qui a eu lieu le 8 juin 2006 , le débat s’est centré autour de deux thèmes : la performance réciproque des nouvelles technologies écologiques, la réponse politique à la situation actuelle.

En terme politique, les acteurs présents invitent à avoir des politiques locales.

Agence locale de l’énergie

Elle commence sûrement par la création d’une agence locale de l’énergie.

Les agendas 21

La seconde étape indispensable est la création d’un « Agenda 21 ». Il en existe 22 en île de France, Val d’orge, Bessancourt (Val d’Oise) Issy les Moulineaux sont les plus connus et sont financés par la région. La ville d’Evry a pris la décision de s’engager dans le développement durable, c’est un enjeu important, qui dispose de clés d’entrée multiples.

La chasse au « Gaspi »

La chasse au gaspillage peut commencer dans l’éclairage. Dans beaucoup de villes, les éclairages sont des globes qui éclairent le ciel. Il s’agirait aussi de rendre les villes « intelligentes », en ayant les feux aux verts quand une voiture arrive. De nouveaux métiers sont apparus comme celui de conseiller en mobilité en Belgique, il cherche à obtenir une rationalisation des déplacements dans la ville et dans la relation domicile-travail.

Source : Réunion du groupe des verts d’Evry, cafe écolo, rencontre débat, Quelles énergies pour demain, 8 juin 2006, avec Marie-Pierre Digard, présidente de l’ARENE, Agence Régionale de l’Environnement et des Nouvelles Energies et Pierre Radanne, ancien président de l’ ADEME, Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie. Lieu : restaurant Cusines ö soleil, 12, cours Mgr Roméro, Evry

La performance des nouvelles technologies plus écologiques

Au cours de la réunion des verts de la ville d’Evry, qui a eu lieu le 8 juin 2006 , le débat s’est centré autour de deux thèmes : la performance réciproque des nouvelles technologies écologiques, la réponse politique à la situation actuelle.

A partir d’une approche technologique…

Avant de lister les différentes solutions disponibles, les participants ont évoqué l’intérêt du développement de « quartiers exemples » comme ceux que l’on connaît dans les pays nordiques.

La biomasse et le bois

En ce qui concerne la biomasse et le bois, les équipements peu polluant disposent d’un label : le label flamme verte. Il évite la source de particules carbonées que sont les cheminées ouvertes classiques. Une potentialité de 200 000 foyers en île de France est envisagée. La filière bois est prête. Il semble que cette initiative soit essentiellement du domaine du monde privée. L’utilisation de bois de rebus permettrait de faire appel pour des personnes de basse qualification, et donc de créer des emplois. Un autre exemple de biomasse provient de l’utilisation des boues des stations d’épuration, elles peuvent alimenter en gaz les véhicules. Un lycée (St Charles à Athis Mons) a utilisé 1200 tonnes de plaquettes d’élagage et a économisé au moins 10% sur sa facture énergétique.

Le vent

Les éoliennes sont sûrement intéressantes pour la région parisienne, mais il faut bien se rendre compte qu’il n’en existe quasiment pas. Les plus proches de Paris sont à Janville en Eure et Loir.

Le solaire

Le solaire est sûrement utile pour les habitations. Cela pose des problèmes dans la construction de la maison, il faut privilégier les orientations « suds ». Le taux de retour est de 4 ans pour le chauffe-eau solaire. Pour le solaire photovoltaïque, on annonce des taux de retour de 25 ans pour un particulier, ce qui le met en dehors de la course. L’OPAC de Paris travaille sur l’installation de 10000 m2 de capteurs. Il est possible aussi d’utiliser des moquettes solaires comme à Ezanville (95) ou Saint Pierre les Nemours (77), le faisceau de tubes va réchauffer l’eau de la piscine.

La géothermie

L’île de France a de la chance en ce qui concerne la géothermie. L’élévation moyenne de la température est de 1 degré tous les 30 mètres. Il pourrait desservir 150 000 logements en Ile de France, et engendrer de 20 à 30% d’économie. D’autres techniques sont possibles comme le puit canadien. Se refroidir consomme plus d’énergie que de se réchauffer. Ce type de solution qui utilise la différence de température entre la terre et l’air ambiant fonctionne dans les deux sens, elle peut refroidir en été et réchauffer en hiver.

Source : Réunion du groupe des verts d’Evry, cafe écolo, rencontre débat, Quelles énergies pour demain, 8 juin 2006, avec Marie-Pierre Digard, présidente de l’ARENE, Agence Régionale de l’Environnement et des Nouvelles Energies et Pierre Radanne, ancien président de l’ ADEME, Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie. Lieu : restaurant Cusines ö soleil, 12, cours Mgr Roméro, Evry

Interdit aux chevaux….

Depuis mon dernier passage, la ville de Bucarest a vu fleurir de belles signalisations.

pas de chevaux ni de traction animale a bucarest

Interdit aux tractions animales

Non ! La ville deviendrait-elle anti-écologiste. Assurément pas. Il parait seulement que ces tractions animales sont la source d’accidents et de nuisances odorantes ! Et oui, il me l’ont dit … En tout cas, il y en a plein. De plus, ces règles ne sont pas respectées. J’en ai vu !

Nous aurons bientôt Citroën Telecom

Citroën a créé la surprise en annonçant qu’il allait devenir MVNO. En voulant collecter par un système embarqué l’information à l’intérieur des véhicules, Citroën s’est aperçu que la réalisation était difficile avec un opérateur et a constaté l’échec d’Egery, d’ou le MVNO.

Article rédigé en février 2002 par Bruno Salgues pour la parution de la nouvelle série de la lettre de Bruno Salgues, lettre numéro 3. Bruno Salgues était président du conseil de surveillance de Comparatel à cette période.

Le Salon EquipAuto de 2001

Au cours du Salon EquipAuto qui s’est tenu du 16 au 20 octobre 2001, le nombre de stands consacrés à la voiture communicante et à la route intelligente témoignait de la prise de conscience de la profession de l’intérêt de ces technologies.

Article rédigé en février 2002 pour la parution de la nouvelle série de la lettre de Bruno Salgues, lettre numéro 2. Bruno Salgues était président du conseil de surveillance de Comparatel à cette période.