Archives pour la catégorie République Tchèque

La Central European Initiative (CEI)

 

L’Initiative de L’Europe Centrale ou Central European Initiative (CEI) est le forum intergouvernemental le plus ancien et le plus représentatif  pour ce qui est de la coopération régionale en Europe. La CEI dispose d’un statut d’observateur dans l’Assemblée Générale des Nations-Unies.

 

Son origine se trouve dans la création du Quadrangulaire de Budapest du 11 novembre 1989. Les nations fondatrices étaient alors l’Autriche, la Hongrie, l’Italie et la République fédérale populaire de Yougoslavie. À cette occasion, les Ministres des Affaires étrangères de ces quatre membres fondateurs ont adopté une déclaration commune exposant l’empressement de leur Gouvernement à renforcer des relations cordiales et amicales et à développer par ailleurs une coopération entre leurs pays respectifs.

 

En 1990, la Tchécoslovaquie a été admise dans ce groupe et l’Initiative a été rebaptisée  « Pentagonale ». En 1991, avec l’admission de la Pologne, elle s’est intitulée « Hexagonale ». Un certain nombre de nouveaux pays ont été admis en 1992. A cette date, il a été décidé de rebaptiser cette organisation : Initiative de L’Europe centrale. L’expansion de l’Initiative entreprise a continué en 1993, en 1996 et de 2000 à 2006, avec l’admission d’un dernier pays, en l’occurrence le Monténégro, augmentant de ce fait le nombre des États membres à dix-huit.

 

Pendant cette période, plusieurs États membres de la CEI sont devenus des États de l’Union Européenne. Le Secrétariat de la CEI est basé à Trieste. Une coopération interuniversitaire est en place avec les meilleures universités de la zone. Cette coopération est coordonnée par l’Université de Trieste qui est considérée comme « parmi les 10 meilleures universités italiennes ».

 

 

University of Tirana (Albanie)

 

University of Klagenfurt (Autriche)

 

Belarusian State University (Biélorussie)

 

University of East Sarajevo (Bosnie Herzégovine)

 

University of National and World Economy (Sofia, Bulgarie)

 

University of Zagreb (Croatie)

 

Masaryk University (Brno, République Tchèque)

 

University of Budapest (Hongrie)

 

University of Trieste (Italie)

 

St. Cyril and Methodius University in Skopje (Macédoine)

 

Academy of Economic Studies (Chi?inau, République de Moldavie)

 

University of Montenegro (Montenegro)

 

Adam Mickiewicz University – Centre for European Integration (Poznan, Pologne)

 

University of Kragujevac (Kragujevac, Serbie)

 

Comenius University ( Bratislava, Slovaquie)

 

University of Ljubljana (Slovénie)

 

University of  Odessa, (Ukraine)

 

 

Tableau 1: Liste des universités partenaires du réseau

 

 

Source : Présentation de Margit Waestfelt, alternate secretary general  au Global Forum, Shaping the Future 2013, Driving the digital future, stratgeoes to grow stronger communities and businesses, 28 et 29 octobre 2013, Palzzio dei Congressi della stazione Marittima, Trieste, Italie

Le nombre de millionnaires explose en Inde, Chine et Brésil….

 

 

Je ne trouve finalement pas l’information du titre étonnante, puisqu’il suffit de se rendre dans ces pays pour constater leur dynamisme économique.

 

Le monde compte dix millions de millionnaires. Il a augmenté l’an dernier avec 600 000 nouveaux élus (+ 6 % par rapport à 2006) et a franchi pour la première fois le cap symbolique des 10 millions de membres (10,1 millions de personnes exactement détiennent plus d’un million de dollars, hors résidence principale). Ce nombre a par ailleurs doublé en seulement dix ans. Leur fortune a également grossie en 2007 pour atteindre 40 700 milliards de dollars, soit 9,4 % de plus qu’en 2006. Cela fait une moyenne de 4 millions de dollars, hors résidence principale

 

Les plus grandes augmentations après la Corée du Sud (+ 18,9 %), sont le Brésil (+ 19,1 %) puis la Chine (+ 20,3 %) et enfin l’Inde qui a battu tous les records (+ 22,7 % ). Il faut signaler à cet égard le reste du classement : Indonésie (+16,8%), puis la Slovaquie (+16%), Singapour (15,3%), les Emirats Arabes Unies (+15,3%), la République Tchéque (+15,1%), et enfin la Russie (+14,4%)… Intéressant, non ?

 

La richesse mondiale reste concentrée dans trois grands pays : les États-Unis (3 millions de personnes), le Japon (1,5 million) et l’Allemagne (826 000), qui représentent 53,3 % des grandes fortunes de ce monde. Actuellement, la Chine (415000) dépasserait la France en nombre de millionnaires, selon cette étude.

 

Les « très grandes fortunes» détiennent plus de 30 millions de dollars d’actifs financiers, par personne. Cette étude en compte en 2007, 103 320 personnes (soit + 8,8 % par rapport à 2006). Leurs avoirs, qui pesaient 37 % des 40 700 milliards, ont grossi de 14,5 %.

 

Dois-je faire des commentaires ?

 

 

Source : 12e édition du World Wealth Report de Merrill Lynch et CapGemini.