Archives pour la catégorie Sports et sportifs

Quelques chiffres sur la caravane du Tour de France 2011

Voila quelques chiffres que je viens de lire sur la caravane du Tour de France cycliste 2011.

Pour participer à cette réjouissance populaire le ticket d’entrée serait de 37000 euros.

La caravane publicitaire comporte un peu plus de 200 véhicules représentant 33 marques. Une de ces marques distribue chaque jour 2,5 tonnes de bonbon, ce volume représentera plus de 2 millions de sachets avant la fin du tour!

Un passage moyen dure 45 minutes contre 4 minutes en moyenne pour les coureurs du tour.

La caravane emploie environ 600 personnes et distribue 16 millions de goodies pendant la manifestation.

Jeux de quilles, boules et palets bretons


Jeux de quilles, boules et palets bretons

La FALSAB

Pour ceux qui aiment les jeux de quilles, boules et palets traditionnels bretons, la FALSAB est là pour vous…en ce qui concerne les quilles, vous avez le choix entre celles de l’Aulne, du Léon avec talus,  du Pays Bigouden et Cap Sizun, du pays de Dinan, du pays de Josselin, du pays de Mauron, du pays Glazig, mais aussi d’autres jeux de quilles comme le birinig ou le Kilhoù Kozh. Il y a différents jeux de boules : boule bretonne, boule nantaise, boule pendante, boule plombée, boultenn et patigo. Parmi les jeux de palets, j’ai listé : billard hollandais, bouloù Pok, gailloche dite aussi galoche de haute Bretagne, galoche à ruser, galoche bigoudène, galoche sur billot, le jeu de la Grenouille ou du tonneau, le jeu du Peioù, les palets sur planche, les palets sur route, les palets sur terre. Mais aussi, vous pouvez vous initier au gouren, connu en Bretagne dès le 14ème siècle et qui s’apparente au judo…

Tout un programme donc ! Le site vous donne toutes les règles de ces sports et les lieux où vous pouvez vous initier et pratiquer.

Confédération FALSAB, Complexe sportif, salle Artus, 56920 Noyal pontivy, tel/fax : 0297082120,  email : falsab.noyal@wanadoo.fr, site web : http://www.falsab.com

Le vocabulaire des joutes sétoises

Les joutes sétoises sont des jeux simples concernant leurs règles. Deux bateaux se croisent. Perché sur une hauteur, un homme, le jouteur, avec un long pieu ou une lance, essaie de faire tomber à l’eau le jouteur du bateau adversaire. J’ai opté pour l’ordre alphabétique pour présenter ce vocabulaire. Le barreur est le patron du navire. Il la dirige non seulement par ses ordres mais également grâce au gouvernail. La bigues est le point où se tiennent les jouteurs avant de combattre. La lance des jouteurs est un tube de 2,5 mètres de long. Il est divisé en couleurs pour que les juges apprécient les manœuvres. Les pavois permettent aux jouteurs de se protéger. Ils font 70cm de haut pour 40cm de large. Ils pèsent 5 kg et portent à Sète les initiale R.F., ce qui n’est pas toujours le cas ailleurs. Une corde, une traverse et une poignée en bas permettent de les tenir. La tenue réglementaire comporte un pantalon, une chemise et des chaussettes blanches. Un tee-shirt marin peut être mis sous la chemise. La tintaine est située exactement à trois mètres au dessus de l’eau. C’est le point où se situe le jouteur au combat.

Visite de Trikes dans le Mâconnais

Le trike est l’abréviation de tree and byke, ce sont de grosses motos aux mécaniques parfois impressionnantes mais à trois roues, à deux ou trois places. Elles ont été construites en Californie après le retour des vétérans de la guerre du Vietnam qui ne pouvaient plus faire de moto.  Aujourd’hui, des fabricants essentiellement allemands se partagent le marché européen : Boom Trike, Megaphone, Rewaco et Triketec offre des modèles dont le prix est compris entre 15000 et 50000 euros.

Les trikes se sont installés pendant le Week End du 8 au 11 mai autour de la base de loisir de Cormoranche sur Saône dans l’Ain. Plus de 130 trikers étaient présents. Les plaques d’immatriculation démontraient qu’ils provenaient de toute l’Europe.

Si vous voulez en acheter un:

Boom : http://www.boom-trikes.com/
Triketec : http://www.france.triketec.com/
Rewaco  : http://www.rewaco.com

Toujours dans mes comparaisons

 

 

Le dernier Boeing 777 que vient d’acheter Air France coûte 165 millions d’euros, soit 165 000 K d’euros. Si je fais un bon dossier de recherche, l’ANR (Agence Nationale de la Recherche) me donnera peut être 200 K euros. J’ai besoin de 50 millions d’euros pour créer mon centre de recherche sur la télésanté et sauver des vies (peut être)… Mais je préfère une fondation avec 50 millions d’euros.

 

Intéressant les comparaisons ?