Archives pour la catégorie Singapour

Budget terminal, enjoy the difference….


 

 

J’ai testé le terminal budget de Singapour, autrement dit low cost. Je prenais un vol Tiger Airways pour aller à Canton, (Gangzou), en Chine. Partout dans le terminal, on pouvait lire « Enjoy the différence ».  Oui, j’ai apprécié, bouffées de chaleur et orage tropical pour monter dans l’avion avec un escalier externe. L’absence de climatisation dans des grands couloirs sans fenêtre mais avec des trous protégés par des grilles disgracieuses. Des boutiques, oui, mais les vendeurs était totalement disgracieux, comme si ils avaient été choisis exprès. Un service de police de même qualité. D’ailleurs, la machine pour donner ses impressions sur le temps des formalités est inexistante au low cost alors qu’elle est présente aux trois terminaux normaux…

Voila donc comme expérience… à vivre

Le lieu : Singapour

Sakae, des teppanyaki excellents

 

 

Sakae est une chaîne de restaurants à Singapour, dont j’ai testé celui de l’aéroport Changi, dans le tout nouveau terminal 3. A la chinoise, le restaurant est décoré de beaux aquariums remplis de langoustes et d’huitres vivantes. Toute la cuisine est réalisée devant vous sur de vastes plaques chauffantes. Le menu vaut le coup, il est aussi copieux qu’excellent.

 

Dés le choix effectué, le serveur vous amène une salade variée et une soupe miso. Ensuite, sur le grill, du riz est cuit avec des légumes, des œufs battus comme une omelette décomposée, le tout rempli un poivron qui est lui-même chauffé. Le plat suivant consistait pour moi en des coquilles saint jacques et du steak, mais cela aurait pu être des langoustes ou des huitres..

 

Le repas se continue avec un mélange de légumes et de soja, cuits avec de la viande persillée, puis un œuf, le tout mis dans une sauce brune chauffée, une sorte de bouillabaisse où le poisson est remplacé par ces légumes et cette viande. Le repas se termine par une glace à la menthe, mais je vous conseille le Kyoto Sunrise à la mangue auparavant.

 

J’ai aimé et je vous le conseille….

 

Sakae Teppanyaki, Changi Airport, Terminal 3, Hall Nord, Mezzanine Level, Tel : 6242 6378
 

Quelques jours à Singapour

L’Orchard road est l’épicentre de Singapour, de jour comme de nuit. Le jour, c’est plutôt pour le shopping, étant donné que les magasins sont ouverts tard dans la soirée. Et la nuit, la rue est fréquentée pour ses nombreux bars sympathiques.

Sentosa est l’île des loisirs : vous pouvez y arriver par un téléphérique dont la vue est intéressante mais l’accès surprenant. L’aquarium (underwater world) y est géant et les dauphins captivants (dolphin lagoon). Vous pouvez également faire un safari de nuit au Zoo. Passionnant…

N’oubliez pas de visiter le quartier chinois. Un massage y est de rigueur. Pour ma part, j’en profite pour faire mes « pédicures ». Il vaut mieux s’éloigner des zones trop touristiques. Evitez donc la Pagoda Street, Smith Street et la sortie du métro dans Chinatown. Je vous conseille Zu Xiang, c’est parfait pour les deux. Massages des pieds et aroma therapy sont aussi au programme…

Le vieux quartier de Singapour Katoon Joo Chiat mérite tout autant votre visite que la « Little India ».

Pour vos achats d’électronique, je vous conseille le Funan DigitalLife Mail prés du métro City Hall, bien que ce lieu ait changé. Les prix y sont affichés mais cela devient moins intéressant qu’avant. L’autre lieu, Sim Lim Square demande plus de prudence, il faut être spécialiste en électronique et en négociation. Je vous le déconseille donc…

Adresse : Zu Xiang Reflexology, technicare 16 Toal Well Being Entreprise, 1 Park Road, #3-34 Peaople Park Complex, Singapore 059108, tel 8311 011

L’arrêt de bus a été élu….

Les Singapouriens ont voté pour savoir quels monuments historiques devaient être conservés. Le monument qui est arrivé en tête est un arrêt de bus des années 1970 dans la Old Chon Chu King Road.

Ce « monument » a largement dépassé les autres comme la bibliothèque Queenstown Community, le complexe Golden Miles, la place Tanjong Pagar. Les écoles qui étaient en course comme Nan Chiau, Havelock Primary school, sont mieux placées que l’ancienne Singapore Polytechnic…

Comme quoi les moyens de transports ont souvent la cote…

Source : Straits Times du 26 juin 2008

Les Singapouriens s’inquiètent des accidents de bateaux…

Voici deux bilans que l’on peut lire dans la presse locale.

Les bateaux des Philippines ne sont, selon eux, pas sûrs. En décembre 87, le Dona Paz heurte un tanker, 4386 morts. Son bateau sœur, le Dona Marilyn a un accident en octobre 88 qui fait au moins 300 morts. En Juin 2003, ce sont 279 pèlerins qui meurent dans un temple en bois monté sur des bateaux. Encore un accident avec un tanker fait 140 morts en décembre 1994.  En septembre 1998, c’est encore un bateau-sœur des précédents, le Princess of Orient, qui conduit à 200 morts dans une mer déchainée. En avril 2000, ce sont 138 morts après un naufrage prés de l’île de Jolo. En février 2004, ce sont 116 personnes qui meurent après un incendie. En juin 2008, Princess of the star fait plus de 800 disparus…

Là où cela devient inquiétant pour les Singapouriens est que les choses néfastes arrivent chez eux également. « 3 weeks, 4 accidents, 5 deads » , tel est le titre de l’encadré. Explosion sur le Rainbow Star, empoisonnement par des gaz sur le Pacific Ataawhai, accident sur le MSC ESTHI et enfin feu sur le Pacific sentinel. Tel est le triste bilan….

Dans un tel pays où la mer est si importance, on comprend…..

Source : Straits Times du 26 juin 2008

Le nombre de millionnaires explose en Inde, Chine et Brésil….

 

 

Je ne trouve finalement pas l’information du titre étonnante, puisqu’il suffit de se rendre dans ces pays pour constater leur dynamisme économique.

 

Le monde compte dix millions de millionnaires. Il a augmenté l’an dernier avec 600 000 nouveaux élus (+ 6 % par rapport à 2006) et a franchi pour la première fois le cap symbolique des 10 millions de membres (10,1 millions de personnes exactement détiennent plus d’un million de dollars, hors résidence principale). Ce nombre a par ailleurs doublé en seulement dix ans. Leur fortune a également grossie en 2007 pour atteindre 40 700 milliards de dollars, soit 9,4 % de plus qu’en 2006. Cela fait une moyenne de 4 millions de dollars, hors résidence principale

 

Les plus grandes augmentations après la Corée du Sud (+ 18,9 %), sont le Brésil (+ 19,1 %) puis la Chine (+ 20,3 %) et enfin l’Inde qui a battu tous les records (+ 22,7 % ). Il faut signaler à cet égard le reste du classement : Indonésie (+16,8%), puis la Slovaquie (+16%), Singapour (15,3%), les Emirats Arabes Unies (+15,3%), la République Tchéque (+15,1%), et enfin la Russie (+14,4%)… Intéressant, non ?

 

La richesse mondiale reste concentrée dans trois grands pays : les États-Unis (3 millions de personnes), le Japon (1,5 million) et l’Allemagne (826 000), qui représentent 53,3 % des grandes fortunes de ce monde. Actuellement, la Chine (415000) dépasserait la France en nombre de millionnaires, selon cette étude.

 

Les « très grandes fortunes» détiennent plus de 30 millions de dollars d’actifs financiers, par personne. Cette étude en compte en 2007, 103 320 personnes (soit + 8,8 % par rapport à 2006). Leurs avoirs, qui pesaient 37 % des 40 700 milliards, ont grossi de 14,5 %.

 

Dois-je faire des commentaires ?

 

 

Source : 12e édition du World Wealth Report de Merrill Lynch et CapGemini.

 

Du poulet ou du poulet


Ou quand le poulet devient une expérience intéressante

Dans le vol Air France, Paris Singapour du 25 juin, j ai vécu un dilemme important. Le plateau servair était non seulement de mauvaise qualité, cette fois, le personnel commercial n’a même pas osé donner le programme, c’est clair après….

Pour le plat principal, le choix était à faire entre du poulet ou du poulet, version européenne ou version chinoise. Le premier était avec une purée de pomme de terre et des traces de brocolis, digne d’une mauvaise cantine, le second, choisi par mon voisin avec du riz.et des traces de champignon. Nous n’avons pas vu la différence de goût des sauces.

En entrée, une quiche aux légumes ressemblait à un chewing-gum aplati sur lequel on avait ajouté un mélange inconnu de légumes et de liant…J’ose même ne pas vous parler du dessert…

Dans la série : les plus mauvais repas en avion, ce vol a failli participer….

Connaissez-vous le Kiasu?

 

 

A Singapour, le « Kiasu » est un concept traditionnel de la société singapourienne. Cela consiste à savoir se mettre en avant, mais de façon raisonnable, pour ne pas en être perdant. Par exemple, une personne qui pousserait tout le monde pour pouvoir rentrer en premier dans un ascenseur, se serait certes mise en avant, mais serait également rejetée par les autres.

L’absence de maîtrise du Kiasu serait également l’une des causes de la baisse de la natalité à Singapour.