Archives pour la catégorie Hommes versus Femmes

Le témoignage de l’un de mes anciens étudiants pour les voeux de cette année

Un texte qui me fait chaud au coeur

(l’orthographe a été conservée à l’identique)

« Monsieur, je n’oublierai jamais votre aide quand j’étais en France. Maintenant, je suis vraiment content que j’ai appris plusieurs choses et je veux payer ma gratitude ainsi.Je ne sais pas beaucoup sur vos projets mais je vous prie de bien vouloir partager quelque chose au sujet de votre projet afin que je puisse également contribuer commeparticipant à la promotion du projet en Inde.

K. R. Bengalore, India

 

« Mythomania sur le net » vient de sortir

Un livre que je vous conseille…

Un roman qui parait trop vrai …

couverture 1ere mytho édilivre

et voila le résumé :

« Ana est une prof à l’approche de la cinquantaine qui s’inscrit sur un site de rencontre pour une énième et dernière fois dans le but de confondre certains anciens contacts parjures qui sévissent toujours sur le Net. Pour ce faire, elle se crée un nouveau profil avec les atouts indispensables pour attirer les célibataires et beaufs en tout genre qui ne manqueront pas de répondre à l’appel.
Dans cette arène virtuelle où le mensonge est à son zénith, elle torée avec aisance, maniant banderilles et épée de main de maître. Il arrive cependant que ce qui était programmé ne tourne pas tout à fait comme elle l’avait prévu…
Cette aventure au cœur du Net nous entraîne dans le récit de nombreuses péripéties que l’auteure aborde avec l’humour et l’autodérision qui la caractérisent. »

Pour l’acheter :

 

Mythomania sur le Net

Roman

 

Par Monique-Marie Ihry

Format : Roman (134×204)

Nombre de pages : 134

Date de publication : 24 octobre 2013

ISBN : 9782332638847

http://www.edilivre.com/mythomania-sur-le-net-monique-marie-ihry.html

 

 

 

 

 

La réflexion des élus autour du numérique

La réflexion des élus autour du numérique a été présentée au cours d’une session de Ruralitic.

 

Pour Claudy Lebreton, président de l’Assemblée des départements de France (ADF), les mécanismes politiques se trouvent en face de nouvelles organisations pour lesquelles les institutions politiques sont en porte à faux. Il en résulte dans un premier temps des inégalités qui se creusent dans les usages et qui sont fidèles aux inégalités sociales et culturelles. Puis naît une menace relative à l’égalité des territoires.

 

Face à l’ampleur des enjeux du numérique, le secteur public n’est pas capable d’agir seul. Selon Claudy Lebreton, il faut laisser l’initiative au local, l’État doit agir en réseau car la proximité est nécessaire. Le résultat dépend de la qualité et de l’universalité du territoire.

 

Nicole Rouaire (Vice présidente de la Région Auvergne) se propose de séparer la notion des infrastructures de celle des usages, ce qui pourrait paraître une banalité. Un de ses arguments est que la problématique de l’infrastructure nécessaire masque de fait les réflexions en termes d’usage. Le second argument est la spécificité des réflexions sur les usages des technologies de communication. Il faudra ensuite rendre cohérent l’ensemble des actions dans ce domaine, d’autant plus qu’un partenariat fort des acteurs est nécessaire. Une méthode de travail consiste à introduire les TIC dans toutes les actions des régions, idée également proposée par Viviane Artigalas de la Région Midi-Pyrénées. Toutes les deux pensent que tout est à créer car les réponses ne sont pas encore là !

 

Selon John Billard, dans le mandat des maires (2008-2014) sont arrivés la dématérialisation des actions publiques et les sites web communaux. Pour lui, Internet est un des éléments de la démocratisation. Son rêve est que les conseils municipaux soient visibles par les habitants via le réseau. Il voit ainsi la montée en puissance bien réelle de nos réseaux.

 

Il faut se passer de la notion d’acquisition d’objets qui est souvent l’image du numérique  comme le souligne Pascale Luciani Boyer , maire-adjoint de Saint-Maur-des-Fossés dans le Val de Marne, qui distingue trois périodes :

 

Période 1. Les acteurs ne savaient pas comment ils allaient se servir de l’outil. Ils observaient comment cela se transforme. La solution consistait à greffer les nouveaux outils sur l’existant. L’information était principalement descendante.

 

Période 2. Le questionnement a changé. Comment les TIC vont transformer et améliorer le service public ? Les citoyens sollicitent l’administration pour avoir des outils. Nous sommes dans une phase où l’information est essentiellement remontante.

 

Période 3. C’est maintenant l’ère de la culture numérique qui est dans une mutation sociale. Les citoyens communiquent entre eux, ils collaborent et co-construisent dans la cité. Le vrai chantier est de l’intégrer dans la politique et ses institutions. C’est une nouvelle dimension de tous pour tous.

 

Marco Diani part d’un remix des territoires qui engendre à son tour un remix des « présentialités ». Ainsi se construit une nouvelle approche de l’identité qui est associée à une nouvelle écologie du numérique.

 

Source : Ruralitic 2013, Université d’été des territoires numériques qui s’est déroulée au Centre de Congrès d’Aurillac (Cantal),  les 11 et 12 septembre 2013, http://www.ruralitic.org

 

Quand la France fait action de puritanisme

Quand la France fait action de puritanisme … La nouvelle fait le tour de l’hexagone, il en faut pas montrer ce type des objets sexuels à la télévision.

 

Je vous conseille l’article « Cachez ce sextoy ! » mis en ligne le 23 avril 2013 par Isabelle Germain dans Les Nouvelle News.

 

Sources : ARPP

Lecture : http://www.lesnouvellesnews.fr/index.php/cafouillage/66-sexisme-ordinaire/2769-cachez-ce-sextoy, mis en ligne le 23/04/13 rédaction par Isabelle Germain

Quand Damien Bruté de Rémur explique la relation entre le commerce et les hommes…

Damien Bruté de Rémur, enseignant, a présenté une conférence sur le thème : « Du commerce et des hommes ». Dès le début de son propos, il propose de se limiter à la notion de plaisir dans la relation commerciale. Il se pose deux questions : Que veulent dire du commerce et des hommes ? Que veut dire la performance commerciale ? Dans cet avant-propos, il rappelle que la première des relations publiques et sociales est la relation commerciale qui a imposé la communication entre les territoires.

L’importance de la frontière et de la conquête de l’espace

Historiquement, les sociétés échangeaient sur une ligne qui était représentée par la frontière. En vieux français, la frontière se dit marche, d’où le nom dérivé de marché. La relation commerciale est un acte de communication pour lequel il est important de cultiver la différence et la recherche de satisfaction. Ne nous le cachons pas, c’est également l’attente d’une aubaine qui sera de l’ordre de l’économie. Par conséquent, commercer c’est établir une relation. L’exemple des marchés africains est évocateur. Sur un tel marché, il faut parler car ne pas marchander est impossible, ce serait même une provocation et ceci malgré l’aubaine que représenterait pour le marchand une vente à un prix plus élevé. Pour les Chinois, c’est une autre culture, la vente est une performance technique. Il suffit aussi d’observer les quartiers dans Jérusalem soit quatre quartiers à proximité les uns des autres et quatre cultures : arménienne, arabe, chrétienne, juive, d’où quatre approches de la relation de vente.

L’important est également de conclure la relation. Quand on rentre en contact avec le client, on quitte son territoire pour se rapprocher de celui du client. Les civilisations commerçantes ont « ouvert » le monde, il est même courant d’affirmer qu’elles ont fait la conquête du monde. Dans ce cas, c’est une relation d’épanouissement personnel et social, qui passe par la rencontre avec les autres et la conclusion de l’affaire.

La finance comme déshumanisation

Comment évolue la relation commerciale dans nos économies aseptisées ? Telle est la question complémentaire qu’il est possible de se poser. La société est en train de changer, il y a une forte rupture avec le commerce traditionnel. Il s’agit à court terme d’une démarche globale, mais les relations de confiance à long terme ne s’installent pas. C’est la raison pour laquelle des outils comme la titrisation ont été créés.

Pour favoriser les échanges, la titrisation a donc été développée. C’est un processus qui revient à remplacer la valeur par un titre. L’impact est important, de tels outils accélèrent de manière exponentielle les échanges. Mais peu à peu, les objets réels s’éloignent de l’économie de la titrisation. La société rentre ainsi dans une logique dangereuse où l’on fait du commerce « sans » l’objet. Avec la financiarisation de l’économie, tout est réduit à une valeur commerciale. D’où les effets générés par les traders, effets d’autant plus incompréhensibles que l’on ne sait plus ce qui se trouve derrière. Ces chiffres de l’économie financière sont alors déconnectés de l’économie réelle, ce qui introduit un danger de déshumanisation simplement lié à la disparition de l’échange-contact et son remplacement par des flux de données.

La reconquête de l’humain

La reconquête de l’humain impose de ne plus se concentrer sur le court terme. Dans ce but, il faut regarder dans le futur proche. Maintenant, certains chefs d’entreprise cherchent à assurer une pérennité de leur création. Cela impose d’avoir un business model stable. L’exemple de Mikael Dell est marquant. Il s’agit pour lui  de faire face à l’idée que le marché dans sa froideur n’offre plus de liberté, ou encore que ce marché n’est plus humain.

La relation commerciale touche tous les secteurs de la vie humaine. Dans les religions naturelles, on achète les faveurs de Dieu. Ainsi, mettre un cierge pour un examen est-il une relation commerciale.

La révolution récente est le retour du concept de la qualité de vie. Cette qualité est contraire à l’immédiateté de l’échange. Du point de vue de l’entreprise, c’est la retombée de divers points : un bon management. Le travail bien fait, le bon produit, les bons services. Ainsi, le produit trouvera un preneur, il en résultera des ressources financières. La relation avec le client réussie n’est pas seulement mercantile, mais c’est également un enrichissement humain. Ainsi, va-t-on peut-être retrouver dans la relation commerciale la relation humaine !

Source : Trophées de la performance commerciale organisé par DCF pendant connec’sud le

Dirigeants commerciaux de France, DCF Montpellier

499, Rue de la croix verte

34090 Montpellier

Téléphone : 09 80 70 00 41

Email : contact@dcf-montpellier.fr

Site web : http://www.dcf-montpellier.fr

Journée Connec’sud

Mail contact@connec-sud.com

Site web : www.connecsud.com

Former les personnes autour des agées, une discussion pendant la nuit du grand age et du bien vieillir

La Nuit du Grand Age et du Bien Vieillir a eu lieu le jeudi 16 mai au Casino de Paris.

Cette nuit a été l’occasion de parler de la formation des personnes qui se situent autour des ainées.

La formation des acteurs de proximité est importante. L’enjeu de formation est important également. Il passe davantage par une évaluation des candidats par le biais des bilans comportementaux plus que par la recherche de compétences. Pour le directeur d’O2, il faut faire en sorte que l’aide-ménagère ne réalise plus le ménage mais que cela soit le robot qui se charge de cette action à sa place. La technologie doit remplacer les tâches peu valorisantes. Les personnes âgées doivent être analysées par le personnel qui les entoure comme des acteurs techniques à maintenir dans les circuits. La société « La valériane » propose une application informatique web d’évaluation de l’indépendance de la personne âgée. À partir de cette évaluation, il est possible de définir qui sont les bons intervenants à domicile. La structure Philomène cherche à réveiller les talents des séniors afin qu’ils retrouvent une confiance en eux. Le dispositif Agric arco qui favorise le lien social, est mis en place pour aider les aînés à sortir de chez eux. Il s’agit par exemple de favoriser les rencontres de fratries, mais aussi les rencontres associatives. Pour ces personnes âgées, il est important de continuer d’avoir un lien social et de continuer à vivre dans la société.

 

La Nuit du Grand Âge et du Bien Vieillir, jeudi 16 mai 2013, 17h, Casino de Paris, 16 rue de Clichy, 75009 PARIS

La loi sur le mariage pour tous est votée !

Le projet de loi qui permettra le mariage aux couples de même sexe, a été définitivement adopté mardi 23 avril à l’Assemblée nationale par 331 voix pour et 225 voix contre. Ce projet de loi était porté par la Ministre de la justice, Madame Taubira, qui a été visiblement très émue.

La France est le quatorzième pays à ouvrir le mariage aux couples homosexuels, le neuvième en Europe.

A la tribune, Claude Bartolone, le président de l’Assemblée nationale, a annoncé le résultat de façon originale: « Après 136 heures et 56 minutes, l’Assemblée a adopté le projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe. » mais tout à fait d’actualité.

imagegay1

Dans de nombreuses villes, des manifestations de joie en eu lieu, comme ci dessus à Montpellier ou Vincent Autin président de LGBT était à coté de Héléne Mandroux, maire de Montpellier et Jean-Pierre Moure, président de l’agglomération de Montpellier.

Dois je vous rappeler que dans les années 80, le gouvernement Mitterrand avait aboli la répression contre les homosexuels en 1982, avant, ils allaient en prison!

Pour que certaines professions s’ouvrent aux hommes!

Il est de bon aloi de dire que les écoles d’ingénieurs sont trop masculines.

Mais qu’en est-il de certaines autres formations….

Petit jeu : chercher les hommes dans cette promotion de diplômés
Ou sont les hommes dans une promotion de l'école Tunon

Photo et article paru dans le Midi Libre du 18 mai 2011

Source : http://www.midilibre.fr