Archives pour la catégorie Mexique

Les écoles secondaires mexicaines sont les plus dangereuses au Monde

L’OCDE vient de publier son étude internationale sur l’enseignement et l’apprentissage, ou TALIS. On y apprend que les écoles mexicaines sont les plus dangereuses au Monde et ce pays se situe en tête du classement des 23 pays. Les pays qui participent à cette étude sont l’Australie, l’Autriche, le Belgique, la Corée, le Danemark, l’Espagne, la Hongrie, l’Islande, l’Irlande, l’Italie, le Mexique, la Norvège, la Pologne, le Portugal, la Slovaquie et la Turquie, ainsi que des pays non membres de l’OCDE : le Brésil, la Bulgarie, l’Estonie, la Lituanie, Malte, la Malaisie, la Slovénie. Notez que la France et l’Allemagne ne participent pas, les mauvaises langues disent que ces deux pays craignent d’avoir des mauvais résultats.

La moyenne des pays est de 10,6 points.

En ce qui concerne les résultats, le Mexique est en tête de la violence. Pour les facteurs d’intimidation verbaux entre étudiants, elle est à 61,2 points, 57,1 points pour les agressions physiques, 56 pour les vols, 51 pour la possession de produits illicites et des drogues, 47,2 pour les agressions verbales et physiques des enseignants. Une enquête parallèle sur 3840 enseignants mexicains montre qu’il passe 30% du temps de classe à faire de la discipline.

Le pays qui a le taux le plus faible est la Bulgarie avec une moyenne de 1,6, il serait équivalent à la Turquie qui atteint une moyenne de 25,9 du fait de la forte présence de drogues et de produits illicites. Sur les vols, le meilleur résultat est obtenu par l’Irlande, 4,7 points.

Sources :

OCDE, enquête Talis

Journal mexicain Milenio, numéro du 17 juin 2009

Petit tour du monde des BBQ

Les BBQ sont des modes de cuisson quasi-universel sans que l’on sache vraiment pourquoi, ou de dire tout simplement que ce sont des modes de cuisson historiques. La seule chose importante est que les aliments doivent être saisis par la chaleur, cela permet de conserver un maximum leur goût. Le support de la cuisson est varié, grilles horizontales ou verticales, tiges horizontales ou verticales, plaques, pierres, croix, … même si ce mode de cuisson est universel, les variantes sont multiples !

Afrique du Sud, braai

Les braai est une tradition importée par les boers et non pratiquée traditionnellement par les populations locales. Peu à peu, il a été accepté et donc les variantes sont multiples, présent partout, il ne fait pas partie de mythe ou d’habitude…

Allemagne, BBQ

La Thuringe mais aussi la Saxe sont des régions où se pratique ce que j’appelle le Barbecue de chasse. La viande, souvent un cerf, une biche ou des faisans, sont mis à tourner sur de grande broche. En Saxe, les restaurants de château en tire une clientèle régulière.

Argentine, el asado

C’est le plat argentin par définition, c’est même un rituel national en fin de semaine. Depuis 1556, la multiplication des vaches et des taureaux dans ce pays en fait le plat de base, il y aurait plus de 40 millions de ces bêtes en liberté. Attention, la variante argentine complète est à vous faire exploser l’estomac. Elle ne comporte rien d’autres que, empanadas, fiambres, embutidos, achuras, chinchulines, matambre, entrana, molleja, cuadril, asado de tira, bife, vacio, lomo, costilla de cerdo, pollo de corral, cordero, chivito, ensalada, pan que l’on accompagne de vin, de bière ou de yuyos comme boisson. Le repas se termine alors avec un maté. Tout un programme.

Australie, BBQ

Le BBQ est surtout pratiqué sur la côte pacifique comme un passe-temps populaire, partout ailleurs, c’est un plat de restaurant cuit dans un foyer ouvert. Il faut noter que ces barbecues sont régulièrement mixtes, donc des mélanges de viandes et de poissons. Il est dit que ce sont les meilleurs du monde, mais il suffit de le croire, la Nouvelle Zélande a aussi les mêmes pratiques.

Brésil, rodizio

Au Brésil, le rodizio est synonyme de nourriture, ce qui fait que c’est quasiment un plat national. La cuisson se fait le plus souvent sur des broches horizontales, c’est ce que signifie l’origine du mot, « tournant »

Caraïbes, barbacoa

Des Bahamas aux Etats-Unis en passant par Los Roque près du Venezuela, la cuisson au barbecue est le plat quotidien des îles des caraïbes. On y cuit de tout y compris des langoustes, donc la variété est grande. Le résultat est souvent associé à une sauce « jerk » qui parfois peut être très forte !

Chine, Kaoya

Le kaoya est donc la version chinoise du BBQ, et il est principalement composé de viande et d’oignon. Les chinois le pratique sans y ajouter du riz comme on aurait pu le croire. En revanche, il n’est pas rare à Shanghai ou à Hongkong d’être invité à un kaoya sur un balcon ! Ca change du fond de jardin à la française de faire un BBQ au 57 ème étage d’une tour…

Chili, barbacoa

Le barbacoa chilien est essentiellement à base de fruits de mer et de poissons ! J’avoue y trouver des limites.

Chypre, souvla

De cette ile provient un mode de cuisson particulier qui consiste à faire dégraisser dans le foyer des viandes grasses, avec une broche tournante. Le résultat est une viande croquante, presque déshydratée à mon goût et qui est alors servie avec des salades, du fromage de chèvre. Le pire de tout, c’est qu’ils arrosent le résultat d’huiles d’olive ! Les vins locaux s’accommodent bien avec ces plats…

Colombie, barbacoa

La version colombienne est très intéressante. Il suffit de s’écarter des grandes villes pour en tester deux variantes toutes deux fondées sur des cuissons sur des planches en aluminium. A première vue, cette première variante composée de viandes devient juteuse du fait de la conservation de la saveur sur la planche. La deuxième version est celle de poisson de rivière, j’ai goutté dans les environs de Medellin une truite cuite de cette façon servie avec une crème, du fromage en train de fondre et des fraises, et ceci, en buvant l’alcool local, l’aguardiente…un délice pour les papilles.

Corée, Bulgogi

Les Coréens aiment ce type de cuisson, mais le plus souvent, la cuisson se fait en brochette. La viande est cuite avec une sauce soja et de l’huile de sésame que l’on verse régulièrement ce qui lui donne une saveur particulière. L’ail est aussi souvent présent et contrairement à certains de leurs voisins (en particulier la Chine), le riz est toujours présent dans les Bulgogi.

Espagne, barbacoa

En Espagne, le BBQ a deux religions, mais c’est le plat numéro 1 dans ce pays. Originaire de la région de Ségovie, le BBQ se fait avec un cochon de lait (cochinillo), il existe des restaurants célèbres à Madrid, mais aussi la Meson del Candido à Ségovie, au ranchero de la Aldehuala ou encore prés de Vigo. La deuxième religion est catalane, là, le BBQ doit contenir du lapin. A LLoret del Mar, vous disposez de quelques restaurants de cette sorte, ils sont meilleurs qu’à Barcelone qui est devenue une ville cosmopolite. Je vous conseille de chercher ces lieux sur mon blog…

Etats-Unis, BBQ

Les indiens arawak le surnommait barbacua et ce serait l’origine du nom international, mais il est vrai que les américains s’attachent au peu d’histoire qu’ils possèdent ! Le barbecue actuel se fait le plus souvent de bœuf et de poulet. Il est devenu assez traditionnel dans les pique-niques du Kentucky, de la région de Minneapolis et au Texas. Dans cette dernière région, le « prime rib » au jus est le plat de choix.

Grèce et Turquie, gyros

Dans ces deux pays, la variante du barbecue est la cuisson sur une longue tige verticale soit de viandes déjà hachées, soit de viandes tranchées et empilées. Vous le connaissez tous car il s’est répandu partout dans le monde. Je viens même de voir un restaurant de ce type au Mexique qui avait pour nom Tacos arabe !

Inde

L’Inde n’a pas de nom spécifique au moins à que je sache ! L’Inde l’utilise dans sa cuisine traditionnelle comme base surtout avec du poulet. Vous pouvez trouver ce genre de BBQ dans les rues, et une saveur de curry est nécessaire pour faire local !

Mexique, barbacoa

Le barbecue est le mode de cuisson des cavaliers et des agriculteurs du XIX ième siècle, il est donc généralisé dans le pays. Mais ne vous trompez pas, les traditions reviennent vite, la cuisine de « carne en carbon » s’accompagne immédiatement des célèbres tacos de maïs. Ainsi, le plat généralisé est le « tacos de carne asada con salsas picantes, cebollines, guacamole y chiles », traduisons, des tacos de viande barbecue avec des sauces piquantes, des petits oignons, du guacamole et des piments ! Ca vous va comme menu ?

Royaume Uni, BBQ

Les anglais ont adopté le BBQ avait difficulté, c’est surement dû aux qualités culinaires de nos voisins. Le Yorkshire se distingue dans ce domaine en pratiquant le BBQ avec un « angus d’Aberdeen ». Rien de spécial donc !

Russie, Shashliki

Les russes le considère comme un plat de qualité, il est aussi un symbole de vérité, allez donc savoir pourquoi ! Il se pratique pour les fêtes à la maison, en pique-nique ou dans la datcha. Toutes les viandes sont possibles, mais aussi les poissons de rivières et dans certains cas les fruits de mer !

André Garcia annonce qu’il a eu plus de 600 femmes !

Le présentateur et acteur vedette de la télévision mexicaine vient de faire son « outing » un peu spécial. A l’âge de 68 ans, André Garcia annonce qu’il a un cancer de la prostate et qu’il est menacé, là rien d’original. Mais dans son annonce, il relie ça au nombre de femmes qu’il a eu dans sa vie, plus de 600. Pour ceux qui ne voudrait pas le croire, il tient une liste avec prénom et date. Pour continuer dans les chiffres, il n’a aimé vraiment, selon lui, que 8 ou 9 d’entre elles, il a été marié trois fois et a officiellement 16 enfants !

Sources : divers journaux mexicains dans la deuxième semaine de juin 2009.

Comment rendre la circulation plus fluide ?

Le Maire de Xalapa a décidé de rendre la circulation plus fluide de façon originale. En effet, ce sont des jeunes filles ou des jeunes dames qui assurent la circulation dans cette ville de l’état de Veracruz. Elles ont été recrutées sur deux critères, le premier est intellectuel avec des connaissances en psychologie, le deuxième est lié à leur qualité esthétique, elles sont issues de concours de beauté.

Le résultat, ça marche ! Je l’ai vu de mes yeux… Dois-je le conseiller à des Maires de nos quelques villes françaises.

El encero, une demeure républicaine mexicaine !

El Encero est la magnifique demeure qu’avait fait construire le président du Mexique de cette époque, Antonio Lopez de Sant Ana. Ce président est tristement célèbre car c’est lui qui abandonna une partie du Mexique, l’actuel Texas aux Américains. Sa demeure est extraordinaire par la végétation qui est prolixe grâce à la présence de deux lacs, dont un artificiel qui permet de disposer de beaucoup d’eau.

L’hacienda est composée de deux bâtisses reliées entre elles par une coursive et deux petits ponts, outre les pièces classiques, il faut y distinguer la pièce de la guerre, les deux pièces destinées à la musique et celle des jeux. A coté de l’hacienda, une petite église jouxte l’ensemble. Un bâtiment supplémentaire sert d’annexe, et une écurie et son hangar permettent de ranger attelage et animaux…

Le lieu se visite comme un musée et est situé entre la ville de Xalapa. Son aéroport se trouve juste à coté de l’école de police.

Comment choisir ses piquants?

Les piquants mexicains sont traités de manières différentes et selon leur traitement et leur origine, ils peuvent être plus ou moins piquants.

Le plus doux sont appelés « negra », la qualité juste au dessus est la « verde », puis la « roja ». La variété « Amarillo » commence à être un peu trop forte pour les estomacs occidentaux. Enfin, la forme « Toreados » est clairement à éviter, j’ai expérimenté !

Au Mexique, vous trouverez plusieurs marques de ces chiles, citons Chimay (site web http://www.salsachimay.com ) ou la marque anita, dite chile habanero, en général vert (site web : http://www.loanita.com ).

Nico’s n’est pas un présentateur vedette, ni une marque de sous vêtements mais un restaurant à Xalapa

Nico’s n’est pas un présentateur vedette, ni une marque de sous vêtements mais un restaurant à Xalapa

A base de fruits de mer

Nico’s est ce genre de restaurant situé dans des rues improbables et qui est excellent, tout en étant spécialisé. Le principe de celui-ci est sur les fruits de mer ! Si vous n’aimez pas, alors évitez.

Je vous propose de commencer par des camora pulpo en codeles, imaginez un grand verre où dans une sauce très fraiche vous avez des morceaux de poulpe. Vous pouvez aussi opter pour une soupe de langouste en carcare, sorte de soupe chaude cette fois-ci avec des langoustes et une vraie saveur de mer. Pour continuer, la filete relleno de marisco s’impose, ce sont des fruits de mer enveloppés par des filets de poisson et le tout juste frit avant de vous servir. La variante aurait pu être des langoustes à la nage, ou chilpucho. En dessert, je vous conseille les fruits dans une sauce vanille et à l’alcool, j’ai choisi la version pêche le jour de mon passage, soit donc « duraznos com rompope », avec de l’alcool à base d’œuf qui relevait bien l’ensemble.

Nico’s, Eduardo Coronet 42, Col 2 de Abril, Xalapa, Etat de Veracruz, Mexique, Tel : 228 817 99 85

La cathédrale de Xalapa

La cathédrale de Xalapa est totalement dédiée à son Saint, Rafael Guizar y Valencia qui vécu de 1878 à 1938. Il serait à l’origine de nombreux miracles et a été béatifié par le Vatican en octobre 2006 par Benoît XVI. Un musée lui est consacré dans un bâtiment qui jouxte la cathédrale. Je vous conseille de le visiter !

Cet évêque présente la caractéristique d’être beaucoup parti à l’étranger, car à cette période, l’Etat mexicain cherchait à récupérer les biens de l’église qui possédait 95% des terres du pays ! Le musée arbore donc les différents laissers-passers que l’évêque à utiliser pour se rendre à l’étranger…

Teponieves, le glacier de Xalapa

Teponieves est « LE » glacier de Xalapa. Teponieves vient du mot Tepoztlan qui désigne l’endroit où sont situés les dieux ! Le décor est composé de peinture imitant soit la période précoloniale, soit des fruits, rien que cela, c’est du plaisir. Mais ce qui surprend le plus, c’est l’éventail de glaces qu’il offre. Vous avez le choix entre les glaces des dieux, celles du jardin, les versions traditionnelles ou les glaces piquantes, les variétés médicinales ou les glaces à l’eau, les glaces « envinada » forment la dernière catégorie et sont des glaces à l’alcool.

Lors de mon passage, j’ai testé les parfums suivants, con Mexcal, Queso (fromage), aguacate, zopote negro (fruit local) et pétale de rose. Toute des glaces originales dont j’étais content du goût. Fait amusant, ils utilisent du sirop de la firme Monin pour couvrir les glaces, mais je n’ai pas testé ce mélange. Parmi les autres glaces spécifiques que j’ai voulu découvrir, notez la beso de Tepozteco, normalement prévue pour les diabétiques, la xcaret, version à base de yaourt naturel, qui semble-t-il serait bonne pour rétablir la flore intestinale.

Teponieves, Av Enriquez, Xalapa, Etat de Veracruz, Mexique

Manger dans une autopista !

Non les autopistas n’ont rien à voir avec les autoroutes, ce sont des petits restaurants qui ne sont ouverts que le soir. Le principe est simple, dans un immense chapeau en acier, une dame fait de la cuisine, puis, on vous sert sur des tables en formica digne de la France des années cinquante.

Nous avons commencé par des empenadas, version en forme de croissant de lune, qui étaient remplies de viande hachée, complétées avec la version garnachos, puis avec des gorditas de frijol, autrement dit la version ronde et aux haricots rouges.

Choisissez-en une, il y en a plein dans l’état de Veracruz ! Souvent, elles portent le nom de la rue où elles sont, j’ai testé l’autopista de la llave, donc dans la rue du même nom…

Autopista la llave, ignacio de la llave, 94, Xalapa, Etat de Veracruz, Mexique, Tel 817 33 61