Archives pour la catégorie Guatemala

Ron Zacapa Centenario ?

Le rhum…Ron Zacapa Centenario ?

J’avais acheté lors de mon passage au Guatemala un « Ron Zacapa Centenario » âgé de 23 ans. Sur la boite marron un peu sombre seule une bande beige et une bande rouge où il est écrit : « viejo y genuino ron ». Ce rhum dégage un excellent fumé à l’ouverture. Il manque un peu de douceur, mais la recette secrète est en principe faite pour cela, d’où ma déception. Ce rhum contiendrait du miel ! En revanche, sa couleur caramel qui se rapproche avec le brun de la boite, voilà l’astuce marketing ! Je vous le conseille si vous pouvez en boire !

Le site vinissimus le distribue : http://www.vinissimus.com

Il est fabriqué par « Rones de Guatemala » qui possède toute une gamme. Industrias Licoreras de Guatemala, Km16,5 Carretera Roosevelt, 4-81 Zona 1 de Mixco, Guatemala, Tel 502 2470 9696, Fax : 502 2470 9508, email : info@ronesdeguatemala.com, site web : http://www.ronesdeguatemala.com

Connaissez-vous le Chicomecoalt ?


Chicomecoalt, c’est le Dieu du maïs dans la culture aztèque. Il est souvent représenté par des figurines d’argile cuite. Le musée du quai Branly en possède quelques représentations. Cette déesse de la nature avait des mœurs particulières, chaque année, Chicomecoalt recevait le sacrifice d’une jeune fille. Elle était décapitée et le sang était versé sur ses statues…

Ville de mission, capitale : Antigua (Guatemala)


  

 

Visitez le Guatemala impose un passage à Antigua. Cette ville est extraordinaire et vous y trouverez des hôtels d’excellente qualité comme l’ Hotel Casa Santo Domingo ou Hotel Real Plaza. Je vous conseille nettement le premier.

 

La ville a été fondée par des missions sous le nom de Santiago de Guatemal (Saint Jean de Guatemala). Elle est devenue assez vite l’une des villes espagnoles les plus importantes du nouveau monde. Comme siège du général de Captaincy du Guatemala entre les années 1543 et 1773, c’était le centre politique, religieux, économique et culturel de la région comportée entre Chiapas et le Costa Rica.¶  

 

En raison des 1773 tremblements de terre destructifs et des arrêtés royaux de la même année, la capitale a été transférée à Valle de la Ermita (vallée de l’ermitage) et a été fondée comme La Nueva Guatemala de la Asunción (nouveau Guatemala) et c’est pourquoi la ville abandonnée s’est appelée le « Antigua Guatemala » (le vieux Guatemala).¶

 

Construit en 1541-42 ¶avec des contours droits, les bâtiments principaux sont situés autour de la place principale. Le visiteur y trouvera ¶le palais du général de capitaines, la cathédrale avec le palais épiscopal, et le palais municipal.¶   La ville coloniale était environ d’un kilomètre carré. C’est dans ce secteur que sont la plupart des bâtiments monumentaux.¶   En 1773, « le centre historique » a couvert un domaine découpé sept par sept en blocs.¶   Avant son transfert, la capitale coloniale a eu une population de 35.000 personnes approximativement. Aujourd’hui, c’est un centre touristique apprécié.

 

Actuellement, la ville capitale du Guatemala se nomme « Guatemala Ciudad ».

Real Plaza, une place bien réelle ?

Si vous allez au Guatemala, vous visiterez sûrement  Antigua, cette ancienne capitale détruite par les feux terrestres. L’hôtel y est résolument moderne avec jacuzzi, piscine,  télévision, et accès à Internet, ceci dans une maison coloniale. Un site web permet une réservation en ligne. Il offre des prestations de massage et d’hydrothérapie qui peuvent séduire une clientèle intéressée. Ne pas manquer…

Hotel Real Plaza, 9 a Calle Poniente, N 40, La Antigua, Guatemala, Tel (502) 7883 2239, Fax 502 7832 3810, mail info@hotelrealplaza.com

Sortie aussi sur Ciudad Vieja 25

Hôtel Casa San Domingo (Nicaragua)

 

 

L’hôtel Casa San Domingo fait parti de ces hôtels que j’adore. Situé sur un vaste terrain au plein de la ville d’Antigua, l’ancienne capitale du Nicaragua, cet hôtel propose des chambres résolument actuelles dans un décor antique (et c’est le cas de le dire).

 

L’hôtel a ouvert en 1989 dans sa forme actuelle. Il occupe un ancien couvent de dominicains du XVII iéme siècle. Les chambres, une centaine, sont entourées d’un véritable musée d’art colonial et moderne. Le visiteur ne se lasse pas de déambuler dans les couloirs. La collection d’objets divers de l’époque coloniale est des plus belles que je connaisse. L’accueil est un peu froid, l’absence de personnel devient visible dans cette étendue.  La nourriture y est en revanche excellente.

 

Un bon endroit pour aller passer quelques jours…

 

Hotel Casa Santo Domingo, 3a Calle Oriente No. 28 « A », Antigua Guatemala, Central America,  Téléphone: +502 7820-1222, Fax :     +502 7832-4155, email : reservas@casasantodomingo.com.gt, site web : http://www.casasantodomingo.com.gt/

Nourriture du Guatemala

Dans ce pays, la nourriture est assez peu différente de celle des pays de la zone. Il est quand même quasiment impossible d’échapper aux fameuses tortillas de maïs, qui sont même servies au petit-déjeuner. Comme au Mexique, le chile agrémente tous les plats, contrairement à d’autres pays, il est servi dans un plat à part. Bien pour ceux qui n’aiment pas piquant. Un peu partout, on retrouve des enchiladas, burritos, tacos en version locale. Ils sont souvent servis avec du guacamole.

Coté viande, le caldo de res (viande rouge) est souvent en concurrence dans les plats avec une soupe à la tomate et au poulet (caldo de pollo). N’oublions pas les haricots noirs ou frijoles qui sont assez présents. Vous pouvez assez régulièrement manger du poisson fraîchement pêché dans les lacs. Prés de Peten, il ne faut pas oublier de déguster le Petén Itza. Les cartes affichent également des fruits de mer et en particulier des camarones, les crevettes version locales.

Le pays regorge de bon fruits : ananas, bananes, papayes, melons d’eau. N’hésitez pas d’en manger en toute occasion.

Zacapa Centenario

Le zacapa centenario est considéré comme l’un des meilleurs rhums au monde. Il a vieilli 16 ans en fût de chêne et est caramélisé. Il est souvent considéré comme un nectar qui peut être pris en en apéritif comme en digestif.

C’est délicieux, les papilles reçoivent une sensation extraordinaire

Guatemala, pays dual

Le Guatemala est un pays divisé en deux populations, avec deux modes de vie, deux sociétés, deux cultures.
Les premiers sont des « Ladinos » ou « latinos ». Ce sont des métis et ils ont investi principalement les villes. Ce groupe, comme dans les autres pays de la zone possèdent la majorité des richesses du pays (terres, emplois, commerces…). L’espagnol y est la langue officielle.

Les Indiens ou Indigenas est une population qui semble à part. Pour certains, elle a été seulement marginalisée depuis la colonisation. Selon les statistiques officielles, 70 % de cette catégorie vit en deçà du minimum vital admis par la FAO. Ils parlent l’une des 23 langues vernaculaires indiennes du groupe linguistique maya : K’iche’, Q’eqchi’, Mam sont les langues les plus connus.

Une maloka qui se nomme kakao

Ce restaurant de Guatemala City ou Ciudad selon la langue que vous parlez. Le restaurant est construit dans une Maloka, c’est une grande maison en bois et en feuilles, qui ressemble à un tipi géant. Traditionnellement, plusieurs familles se partageaient le même lieu avec un foyer au centre.

Dans ce restaurant, la nourriture y est traditionnelle. En entrant, je vous propose de prendre un « De Todo un Poco ». C’est un plat de tacos, tamales, enchiladas, doblada, dobladitos. La carte propose des plats locaux : pepiau à base de poulet, Lomito de Cerda adorado construit autour de viande de porc, des Tapado sorte de grand tacos. En dessert, j’ai goûté un toreja. C’est une pâte légère fourrée qui flotte dans une un jus de pruneau avec des îles de pruneaux. Ce dessert est un peu différent de celui que l’on peut trouver en Espagne.

Kakao, Alta cocina guatemalteca, Grupo Gastronomico, 2a Avenida 13-44 Z10, Guatemala Ciudad, Guatemala, Tel +502 2337 4188 et 4189, Mobile +502 5865 3175, email : humbertokakao@hotmail.com